Procession du 17 mai : compte rendu de l'IDA

Répondant bien volontiers à l'invitation de l'association Oriflamme et des paroisses de Saint Eugène -Sainte Cécile, Sainte Elisabeth de Hongrie et Saint Louis en l'Ile, Monseigneur le duc d'Anjou, aîné des descendants de Saint Louis et chef de la Maison de Bourbon, a assisté à la messe solennelle célébrée en l'église Saint Eugène-Sainte Cécile par Monsieur l'abbé Patrick Faure, curé de la paroisse dont la magnifique et profonde homélie a marqué les esprits et les coeurs . La Schola Sainte Cécile a fait merveille comme à son habitude.

Le Lieutenant du Saint Sépulcre, Son Excellence Monsieur Pierre Murret-Labarthe conduisait une délégation de Chevaliers du Saint Sépulcre.

Le Comte de Beaumont-Beynac, Président de l'Ordre de Malte France accompagnait le Prince.

Dès 13 heures 30, Monseigneur le duc d'Anjou prenait place dans la procession derrière le clergé, l'Ordre de Malte, celui du Saint Sépulcre et la belle et grande statue de Saint Louis qu'il suivait immédiatement.

Au milieu d'une foule compacte et intéressée, tout au long des rues de Paris (rue du Faubourg Poissonnière, boulevard de Bonne Nouvelle, Porte Saint Denis, rue du Faubourg Saint Martin, rue du Renard, place de l'Hôtel de Ville...) plusieurs milliers de personnes ont ainsi marché derrière le Prince jusqu'à la cathédrale de Paris. La fanfare Royale d'Hanzinne et le Choeur Montjoie-Saint Denis assuraient la partie musicale.

Monseigneur Jacquin, Recteur de la cathédrale a accueilli sur le parvis Monseigneur le duc d'Anjou accompagné de Monsieur Christian Pinot, vice-président de l'Institut Duc d'Anjou. Après s'être salués, Monseigneur le duc d'Anjou, le Comte et la Comtesse de Paris ont remonté l'allée centrale ensemble.

Occupant la première place, conformément au protocole ancestral, à droite dans la nef, Monseigneur le duc d'Anjou a écouté le mot d'accueil de Monseigneur de Dinechin, évêque auxiliaire de Paris et assisté à la cérémonie de vénération et d'ostension présidée par le clergé et suivie par une grande foule.

Vers 17 heures 15, Monseigneur le duc d'Anjou qu'accompagnaient depuis le début de la procession la Princesse Marie des Neiges de Bourbon Parme, le Prince et la Princesse de Bauffremont , a quitté la cathédrale très entouré par ses nombreux fidèles enthousiastes.

Institut duc d’Anjou

Source : Institut duc d'Anjou

Commentaires  

#2 Jean-Yves Pons 23-05-2014 11:26
Et pour ceux qui tiendraient absolument à prendre la mesure des manipulation orléanistes de l'information ne vous privez pas, vous serez édifiés : http://www.la-couronne.org/blog/actualite-royale/monseigneur-le-comte-de-paris-et-le-prince-louis-alphonso-debourbona-notre-dame-de-paris1.html
Cette quête de la "prétention" est pathétique.
Citer
#1 TRACY 22-05-2014 19:47
Très bon compte rendu, sincère, sobre et digne. Quand on représente le chef de la Maison Royale de France, on se doit d'avoir une certaine hauteur de vue. C'est fait. Bravo l'IDA !
Quel contraste avec le compte rendu du secrétariat du Comte de Paris. Mais bon, il n'est pas chef de la Maison de Bourbon, son secrétariat peut donc se permettre les approximations et inexactitudes douteuses qui sont d'usages chez eux.
Remercions le clergé parisien d'avoir, conformément au protocole, installé le prince Louis à sa juste place, la première à droite de l'autel.
Et, sans vouloir polémiquer, il est tout de même surprenant que le Comte de Paris se soit présenté devant la cathédrale dans une grosse berline étrangère avec une plaque d'immatriculati on étrangère. On me dira qu'il n'est chef de la maison royale de France et qu'il peut donc se le permettre mais bon, tout de même...
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement