Polémique sur l'écologie

L’écologie a parfaitement su s’imposer depuis des années comme le vilain petit canard de la politique française. Toujours méprisé par les politiques économiques et pourtant jamais très loin des échéances électorales.

L'Institut Duc d’Anjou, le Centre d'Etudes Historiques et Vexilla Galliae ont invité, pour cette sixième édition, Monsieur Christian Gérondeau, polytechnicien, ingénieur des ponts et chaussées, auteurs de nombreux ouvrages dénonçant les forfaitures de l’écologie politique.

Si la contribution au débat de l’auteur d’écologie, la fin des illusions est indispensable pour combattre nos meilleurs ennemis - les oligarques- sur le terrain de l’écologie, elle n’en reste pas moins délicate à embrasser : certaines  de ses conclusions peuvent apparaitre insuffisamment nuancées.

Dans cette société parfaitement odieuse dans laquelle nous vivons, l’écologie politique est une caution de bonne conduite que se donnent nos élites autoproclamées pour nous imposer un modèle économique détestable. Cela n’a rien à voir avec la véritable écologie.

De nombreux écosystèmes sont menacés. Les royalistes doivent pouvoir sensibiliser leurs frères et sœurs républicains sur l’incurie de  nos dirigeants, en la matière et défendre le retour à une économie locale protégée, comme celle qui existait avant les expériences douteuses du ministre Turgot sur la libéralisation du grain, par exemple.

Jacques Jouan

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement