L’âme de Louis XVI embrase le cœur des Français

L'église Saint Bruno de Bordeaux, ce 21 janvier 2014, est pleine à craquer. Cela montre un tournant dans la vie politique actuelle, et ce projet familial instauré par Louis XVI renaît de ses cendres. Ce projet accepté par tout un peuple se retrouve ici. Une messe tout en latin reprise en choeur par une assemblée digne et fière de dialoguer avec son Roi.

Sa présence ce soir ne fait aucun doute, et on ne peut dès lors échapper à la certitude que la France est capétienne de tout son être. Cette rupture républicaine a voulu le nier et en subira les conséquences. Cette célébration pour le repos de l'âme du Roi Louis XVI mort en martyr est aujourd’hui un exutoire et redonne à la France l'élan de son génie.

Car le principal reproche qu'on ait élevé contre lui, portait sur l'inaltérable fermeté avec laquelle il refusa d'approuver et de sanctionner le décret de déportation des prêtres, et la lettre qu'il écrivit à l'Evêque de Clermont pour lui annoncer qu'il était bien résolu de rétablir en France, dès qu'il le pourrait, le culte catholique.

Alors qui pourra jamais douter que ce monarque n'ait été principalement immolé en haine de la foi et par un esprit de fureur contre les dogmes catholiques ? Le Roi très chrétien Louis XVI a été condamné au dernier supplice par une conjuration impie et ce jugement s'est exécuté. Ce comportement qui tend à corrompre les esprits, à dépraver les moeurs, à renverser toutes les lois et toutes les institutions reçues par des lois funestes, nous le vivons  actuellement.

Encore une fois France, réveille-toi, tu demandais même auparavant un Roi catholique. Tu disais que les lois fondamentales du Royaume ne permettaient point de reconnaître un Roi qui ne fût pas catholique, et c'est précisément parce qu'il était catholique que tu viens de l'assassiner.

                                                  Eric Muth

 

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement