Editorial du Prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme : Une saine colère

Chers amis,

L’été fut chargé en tristes événements, nous l’avons tous vu. Le terrorisme islamiste a frappé l’Europe à plusieurs reprises.

Une fois encore, les larmes ont coulé et ont été accompagnées par les fleurs, les réunions de soutien, les bougies par milliers et les peluches déposées sur les lieux des drames par centaines. L’émotion de peuples entiers est bonne à voir. Elle montre que leur conscience est toujours vive. Mais la colère, en l’occurrence, serait un mieux s’ajoutant à ce bien. Non pas la colère haineuse, mais la saine colère réagissant contre la barbarie et l’injustice afin de jeter à la face du monde notre insoumission. Nous, Européens, sommes des hommes debouts !

Au Levant, le soi-disant état islamique a déclaré la guerre à l’Occident qu’il appelle infidèle. Nos gouvernants en ont pris acte et martèlent plus souvent qu’à l’habitude que nous sommes en guerre. Maintenant, les actes doivent suivre les paroles. Que les combattants français ralliés au djihadisme soient jugés à leur retour en France par des tribunaux militaires rétablis à cet effet. Que la loi martiale soit instaurée afin de permettre aux forces de police et de l’armée d’ouvrir le feu sans sommation en cas de menace terroriste ou face aux pillards. Que ces mêmes forces reçoivent les moyens de se protéger efficacement et ne puissent pas être inquiétées hors de leurs heures de service comme cela est arrivé plusieurs fois.

Telle sera la colère de l’Europe debout ! La capacité de mener une guerre implacable pour la liberté et le retour de la paix !

Charles

Commentaires  

#6 AudeLys 19-09-2017 16:03
Pourquoi penser que vous allez vous faire des ennemis, Solange ?
Pas du tout ! Nous sommes au moins deux, et il faut traiter ceux qui trahissent la France comme ils le méritent. Nous sommes en guerre ? Alors faisons-la bon sang ! Mais pas avec les codes pénal et de procédure pénale. Ressortons le code de justice militaire et demandons aux militaires de s'en servir à outrance plutôt que de laisser la main aux "juges du mur des cons" pour livrer la pseudo bataille actuelle. La trahison étant punie de la peine de mort, pas besoin de prisons spéciales pour les ennemis de notre Royaume..... pardon, république.
Citer
#5 Baile Atha Cliath 19-09-2017 10:19
Bravo ! voilà un langage ferme et responsable ! Quand à la peine de mort, si je comprends que cela en rebute certains, c'est à la justice de la prononcer, encore faut-il que cette peine soit applicable... légalement !

Je pense que les termes utilisés par nos responsables politiques ne sont que des postures, de l'esbrouffe, pour faire croire qu'ils agissent ! Oh, là, là ! Qu'est ce que ça fait peur quand les dirigeants politiques français et européens tapent sur la table !

Le terrorisme dont nous sommes victimes a pour racines l'intégrisme musulman qui sévit en Arabie saoudite, c'est là qu'il faut frapper...
Citer
#4 Gwenn Balafenn 17-09-2017 16:14
Eh bien !
Vous prônez là, des mesures radicales !
Notre époque du Padamalgam et Tous charlie n'est pas à ce genre de mesures. En plus d'accueillir de plus en plus de mahométans dont certains prendront certainement les armes contre les "infidèles" que nous sommes, je gage que les zélites ripoublicains seraient capables de faire pensionner comme anciens combattants, les traîtres qui ont combattu avec Daesh et qui vont bientôt rentrer en France pour former les futurs égorgeurs, au lieu de les fusiller.
Nous sommes malheureusement gouvernés par des imbéciles !
Citer
#3 lauranceau 15-09-2017 18:18
Il est tout à fait remarquable, que , seuls les Princes Légitimes de la France soient aujourd'hui capables de défendre la Démocratie.
Comme en son temps le Roi Louis XVI avait été le seul à défendre ses mêmes idéaux. Ce qui lui a valu l'échafaud...
Citer
#2 solange strimon 15-09-2017 12:32
Je ne vais pas me faire des amis, et c'est tant pis, mais que l'on rétablisse la peine de mort pour les terroristes, dont le nombre de victimes ne cesse d'augmenter, tout autant que les larmes de leur famille, de leurs amis, et de leurs proches. Les prisons sont pleines à craquer : qu'en est-il des promesses d'une certaine Taubira qui demandait la construction de nouvelles prisons pour "abriter" ces monstres ? On n'en entend plus parler de cette Ministre, de ses promesses évidemment non plus.
Citer
#1 PELLIER Dominique 15-09-2017 08:07
Oui, il est bon de nous seriner que nous sommes en guerre, mais à quand ce combat ? Notre FRANCE doit et restera terre chrétienne avant tout, terre de paix, de refuge à l'opprimé quand-même, fille ainée de l'Eglise qu'elle a toujours été. ET A SA TETE, SON ROI pour nous mener, avec l'aide de Dieu.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement