Honneur à la Princesse Eugénie !

                           

                          Ce 5 mars 2017, notre Princesse Eugénie, Fille de France, a eu 10 ans !

 

***   ***   Actualité de la Princesse Eugénie   ***   *** 

 

***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***

 

La Famille Royale de France

Entre le XVIe siècle et 1830, la Famille Royale de France était composée, dans l’ordre de dignité ou de préséance du cérémonial, comme suit :

Le Roi,

La Reine,

La Reine-mère,

Les Fils de France,

Les Filles de France célibataires (les filles mariées et leurs enfants font partie de la famille de leur époux),

Les Petits-Enfants de France,

Les Princes du Sang (Princes et Princesses issus par les mâles d’un Petit-Fils de France).

 Patronymes 

Le Roi et la Reine de France n’ont pas de patronyme. Ils signent de leur prénom seul, sans numéro ni surnom.

Les Enfants de France portent le patronyme « de France »

Les Petits-Enfants de France portent le patronyme de l’apanage qui a été conféré à leur père.

S’ils font souche, ce nom devient leur patronyme héréditaire, comme pour la famille d’Orléans. C’est ainsi que les Princes du Sang ont pour patronyme le nom de l’apanage du Fils de France dont ils descendent.

Aujourd’hui, ces usages ne sont plus légaux : la branche aînée de la Maison de France, issue de Louis XIV, porte le patronyme « de Bourbon », tandis que les descendants de la branche cadette, descendants de Philippe-Egalité, portent celui « d’Orléans ».

Prédicats 

Le Roi de France se fait appeler « Sire » et non « Majesté », comme les souverains anglais.

« Sa Majesté » est utilisé pour mentionner le Roi à la troisième personne.

La Reine de France se fait appeler « Votre Majesté ».

« Sa Majesté la Reine » est utilisé pour mentionner la Reine à la troisième personne.

Les membres de la Famille Royale se font appeler « Prince » ou « Monseigneur » ou « Princesse » et non Altesse, comme dans d’autres cours étrangères.

En revanche, pour mentionner un membre de la Famille Royale à la troisième personne, on parle de « Son Altesse Royale ».

 

Titres ordinaires

Dauphin de France

Titre lié à la possession de la seigneurie du Dauphiné, accordé en apanage au fils aîné du Roi de France.

Enfants de France

Titre accordé collectivement aux enfants nés en légitime mariage d’un Roi de France.

De même, les enfants du Dauphin et ceux du fils aîné du Dauphin étaient « Enfants de France » et non « Petits-Enfants de France ».

On parle de « Fils de France » et « Filles de France ». 

Petits-Enfants de France

Titre accordé aux enfants légitimes d’un « Fils de France » autre que ceux du Dauphin et du fils aîné du Dauphin.

On parle de « Petits-Fils de France » et « Petites-Filles de France ».

Monseigneur

Ce titre (abréviation de « Monseigneur le Dauphin ») désigna uniquement Louis de France (1661-1711), dit aussi « Le Grand Dauphin », seul fils survivant de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche.

Monsieur (employé seul)

Ce titre désigne, parmi les frères cadets du Roi, le frère le plus âgé.

Madame (employé seul)

Si le Roi a des filles, ce titre désigne l’aînée des filles du Roi.

Si le Roi n’a pas de fille, ce titre désigne l’épouse de « Monsieur ».

Si le Roi a une fille et « Monsieur » une épouse, la fille du Roi est « Madame », l’épouse de « Monsieur » est « Madame, duchesse d’….. ».

Madame Première, Seconde, Troisième, …

Ces titres désignèrent uniquement les filles de Louis XV et Marie de Pologne 

« Madame Première » ou « Madame » ou « Madame Royale » (Louise-Elisabeth de France 1727-1759),

« Madame Seconde », puis « Madame » au mariage de sa sœur jumelle en 1739 (Henriette de France 1727-1752),

« Madame Troisième », puis « Madame Louise » (Marie-Louise de France 1728-1733), « Madame Quatrième », puis « Madame Troisième » en 1733, puis « Madame Adélaïde » et enfin « Madame » en 1752 (Marie-Adélaïde de France 1732-1800),

« Madame Quatrième », puis « Madame Victoire » (Victoire de France 1733-1799),

« Madame Cinquième », puis « Madame Sophie » (Sophie de France 1734-1782),

« Madame Sixième », puis « Madame Thérèse » (Thérèse-Félicité de France 1736-1744),

« Madame Septième » ou « Madame Dernière », puis « Madame Louise » et enfin « Mère Thérèse de Saint Augustin » à son entrée au Carmel en 1770 (Louise de France 1737-1787).

Madame Royale

Ce titre désigne la fille la plus âgée du Roi lorsque le titre de « Madame » est porté par l’épouse de « Monsieur ».

Elle perd ce titre lors de son mariage.

Notre Princesse Eugénie est donc :

Son Altesse Royale la Princesse Eugénie de France, Fille de France ;

Princesse Eugénie de Bourbon, selon la loi républicaine.

Et l’on s’adressera à elle en l’appelant « Princesse » ou « Princesse Eugénie ».

 

Que Dieu bénisse et protège notre Famille Royale et en particulier, aujourd’hui, notre bien aimée princesse Eugénie !

 

Franz de Burgos

Commentaires  

#9 Sigismond 23-03-2017 17:16
Il est vrai que les anciens usages ne seraient peut-être plus compris du grand public, de nos jours. En particulier, ce vocable madame apparaîtrait vraisemblableme nt et paradoxalement, pour la plupart de nos contemporains, comme un manque de respect journalistique, alors que l'appel princesse serait ressenti comme beaucoup plus adéquat. C'est ainsi, et M. de Burgos nous propose à bon escient, de nouveaux usages adaptés à notre époque. Il est vraisemblable également que ce titre si étrange de prince de France, serait retenu par les constitutionali stes de la Troisième Restauration. Mais il ne faudrait bien sûr pas prendre cela pour un hommage au vice orléaniste mais comme un pis-aller, car les titres de fils de France et fille de France sont devenus trop méconnus.
Citer
#8 Sigismond 15-03-2017 08:53
D'accord avec Meuse et Benoît Legendre : Madame est le seul appel pour les filles de France, mais aussi pour la reine (on ne dit Votre Majesté qu'à la 3e personne dans le cours de la conversation, jamais en appel, en tout cas pas en France). Parler à une fille de France ou à l'épouse du chef de maison en l'appelant princesse serait très cavalier et journalistique. De la même façon, on ne s'adressait pas aux fils de France en les appelant prince mais Monseigneur ; le dauphiné n'était pas donné en apanage, le roi restait dauphin du Viennois, son fils aîné en portant le titre par délégation, mais sans en être apanagé. Rappelons que le Dauphiné était terre d'Empire, hors du royaume jusqu'en 1790 comme la Provence ; les enfants de France signaient eux aussi de leur prénom seul, mais portaient effectivement le patronyme de France ; enfin, on ne disait jamais princesse Eugénie de France (phraséologie orléaniste ou almanach de Gotha), mais Madame Eugénie de France, fille de France, ou fille unique du roi. Encore une chose : il n'y a pas unanimité pour savoir si c'était la fille aînée du roi ou bien l'épouse de Monsieur, qui avait la priorité pour recevoir le titre de Madame (tout court). Ce qui est certain, c'est que depuis 1830 le titre de Madame est réservé à l'épouse du chef de maison. Et que pour les légitimistes actuels, ce beau titre reste indéfectiblemen t associé à la vénérée mémoire de la duchesse d'Anjou et de Ségovie, comme Daniel de Montplaisir l'avait si bien rappelé dans un magnifique hommage.
Citer
#7 JOLIMOY 12-03-2017 18:46
Bon anniversaire à notre Princesse Eugénie. Que DIEU bénisse Monseigneur et sa famille.
Citer
#6 Michel MIGNOT 12-03-2017 15:51
Un Joyeux anniversaire à notre bien aimée Princesse Eugénie . que dieu vous bénisse .
Citer
#5 Benoît Legendre 11-03-2017 20:53
Excellente piqûre de rappel, monsieur de Burgos, merci beaucoup ! Mais je suis d'accord avec Meuse, c'est bien "Madame" que reçoivent les princesses françaises comme prédicat...
Citer
#4 PELLIER Dominique 10-03-2017 08:04
j'aurais plutôt dit "Votre altesse royale" à noter chère princesse...
Citer
#3 Meuse 09-03-2017 08:39
Sur le dernier point: J'aimerais que M. de Burgos me donne les références justifiant cette étiquette, à savoir l'apostrophe "Princesse" qui serait utilisée pour parler à une fille du chef de Maison. A ma connaissance, l'appel "princesse" n'est utilisé - familièrement - que pour les filles et épouses des princes "modo St Empire", en aucune façon pour les filles et petites-filles de France. A ma connaissance, pour ces dernières, l'appel "Madame" est le seul autorisé. Pour étayer ce que je dis, il suffit de voir les innombrables épîtres dédicatoires des ouvrages écrits aux XVII° et XVIII° siècles.
Citer
#2 PELLIER Dominique 09-03-2017 08:12
Curieux, ce retard, mais encore une fois, Dieu bénit et garde notre gracieuse Princesse Eugénie en Sa sainte protection
Citer
#1 Lizot 09-03-2017 00:55
Un Joyeux anniversaire à notre bien aimée Princesse Eugènie que dieu vous bénisse .
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement