Honneur à la Princesse Eugénie !

                           

                          Ce 5 mars 2017, notre Princesse Eugénie, Fille de France, a eu 10 ans !

 

***   ***   Actualité de la Princesse Eugénie   ***   *** 

 

***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***   ***

 

La Famille Royale de France

Entre le XVIe siècle et 1830, la Famille Royale de France était composée, dans l’ordre de dignité ou de préséance du cérémonial, comme suit :

Le Roi,

La Reine,

La Reine-mère,

Les Fils de France,

Les Filles de France célibataires (les filles mariées et leurs enfants font partie de la famille de leur époux),

Les Petits-Enfants de France,

Les Princes du Sang (Princes et Princesses issus par les mâles d’un Petit-Fils de France).

 Patronymes 

Le Roi et la Reine de France n’ont pas de patronyme. Ils signent de leur prénom seul, sans numéro ni surnom.

Les Enfants de France portent le patronyme « de France »

Les Petits-Enfants de France portent le patronyme de l’apanage qui a été conféré à leur père.

S’ils font souche, ce nom devient leur patronyme héréditaire, comme pour la famille d’Orléans. C’est ainsi que les Princes du Sang ont pour patronyme le nom de l’apanage du Fils de France dont ils descendent.

Aujourd’hui, ces usages ne sont plus légaux : la branche aînée de la Maison de France, issue de Louis XIV, porte le patronyme « de Bourbon », tandis que les descendants de la branche cadette, descendants de Philippe-Egalité, portent celui « d’Orléans ».

Prédicats 

Le Roi de France se fait appeler « Sire » et non « Majesté », comme les souverains anglais.

« Sa Majesté » est utilisé pour mentionner le Roi à la troisième personne.

La Reine de France se fait appeler « Votre Majesté ».

« Sa Majesté la Reine » est utilisé pour mentionner la Reine à la troisième personne.

Les membres de la Famille Royale se font appeler « Prince » ou « Monseigneur » ou « Princesse » et non Altesse, comme dans d’autres cours étrangères.

En revanche, pour mentionner un membre de la Famille Royale à la troisième personne, on parle de « Son Altesse Royale ».

 

Titres ordinaires

Dauphin de France

Titre lié à la possession de la seigneurie du Dauphiné, accordé en apanage au fils aîné du Roi de France.

Enfants de France

Titre accordé collectivement aux enfants nés en légitime mariage d’un Roi de France.

De même, les enfants du Dauphin et ceux du fils aîné du Dauphin étaient « Enfants de France » et non « Petits-Enfants de France ».

On parle de « Fils de France » et « Filles de France ». 

Petits-Enfants de France

Titre accordé aux enfants légitimes d’un « Fils de France » autre que ceux du Dauphin et du fils aîné du Dauphin.

On parle de « Petits-Fils de France » et « Petites-Filles de France ».

Monseigneur

Ce titre (abréviation de « Monseigneur le Dauphin ») désigna uniquement Louis de France (1661-1711), dit aussi « Le Grand Dauphin », seul fils survivant de Louis XIV et de Marie-Thérèse d’Autriche.

Monsieur (employé seul)

Ce titre désigne, parmi les frères cadets du Roi, le frère le plus âgé.

Madame (employé seul)

Si le Roi a des filles, ce titre désigne l’aînée des filles du Roi.

Si le Roi n’a pas de fille, ce titre désigne l’épouse de « Monsieur ».

Si le Roi a une fille et « Monsieur » une épouse, la fille du Roi est « Madame », l’épouse de « Monsieur » est « Madame, duchesse d’….. ».

Madame Première, Seconde, Troisième, …

Ces titres désignèrent uniquement les filles de Louis XV et Marie de Pologne 

« Madame Première » ou « Madame » ou « Madame Royale » (Louise-Elisabeth de France 1727-1759),

« Madame Seconde », puis « Madame » au mariage de sa sœur jumelle en 1739 (Henriette de France 1727-1752),

« Madame Troisième », puis « Madame Louise » (Marie-Louise de France 1728-1733), « Madame Quatrième », puis « Madame Troisième » en 1733, puis « Madame Adélaïde » et enfin « Madame » en 1752 (Marie-Adélaïde de France 1732-1800),

« Madame Quatrième », puis « Madame Victoire » (Victoire de France 1733-1799),

« Madame Cinquième », puis « Madame Sophie » (Sophie de France 1734-1782),

« Madame Sixième », puis « Madame Thérèse » (Thérèse-Félicité de France 1736-1744),

« Madame Septième » ou « Madame Dernière », puis « Madame Louise » et enfin « Mère Thérèse de Saint Augustin » à son entrée au Carmel en 1770 (Louise de France 1737-1787).

Madame Royale

Ce titre désigne la fille la plus âgée du Roi lorsque le titre de « Madame » est porté par l’épouse de « Monsieur ».

Elle perd ce titre lors de son mariage.

Notre Princesse Eugénie est donc :

Son Altesse Royale la Princesse Eugénie de France, Fille de France ;

Princesse Eugénie de Bourbon, selon la loi républicaine.

Et l’on s’adressera à elle en l’appelant « Princesse » ou « Princesse Eugénie ».

 

Que Dieu bénisse et protège notre Famille Royale et en particulier, aujourd’hui, notre bien aimée princesse Eugénie !

 

Franz de Burgos

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement