Louis XX et la légitimité présentés pour la première fois au Japon

Louis XX, la légitimité française et les lois fondamentales du Royaume ont été présentés pour la première fois au centre de recherche Satomi à Tokyo par votre serviteur Paul de Lacvivier, dans une communication visant à présenter l’objet de sa thèse.

Le public modeste d’une vingtaine de personnes, mais composé de professeurs, chercheurs et étudiants sur les sujets de la royauté, témoigna un enthousiasme réel à ce qui s’apparente pour eux à une découverte : la France au Japon est en effet équivalente à la Révolution. Tout ce qui touche, ou presque, à la France dans le monde universitaire japonais est révolutionnaire, quelle que soit la discipline, à commencer par l’histoire et la philosophie. Cet état de fait devait être corrigé, cette communication est le premier pas pour présenter la véritable richesse française dans ce pays à la royauté la plus ancienne du monde.

Ce fut une première pour ces experts de la royauté nipponne, et une grande ouverture de découvrir une légitimité qui leur ressemble à l’autre bout du monde, malgré les différences de religion et de culture. Certains auditeurs réalisent des travaux sur la France, tel cet expert de Joseph de Maistre, le seul du Japon pour présenter un auteur largement méconnu, ou cette autre personne qui a publié un livre sur le procureur français qui plaida pendant le procès de Tokyo, procureur fervent catholique qui défendit la loi naturelle, chose exceptionnelle et rare pour ce genre de procès tout à fait révolutionnaire.

L’étendard fleurdelisé trônait au côté de l’étendard royal nippon avec la fleur de chrysanthème pour une communication de votre serviteur qui dura 2 h, puis 30 minutes de questions, sans compter les trois heures de repas où les questions continuèrent joyeusement.

Furent présentés dans leur traduction intégrale le discours de Louis XX lors de la dernière Saint-Louis, ainsi que le testament de Louis XVI, le discours de la flagellation de Louis XV et un passage des mémoires pour l’éducation du Dauphin de Louis XIV, sans compter les lois fondamentales et les principaux aspects de la pensée de la légitimité française.

Cette occasion est une première pierre pour le développement de rapports et de recherches entre nos deux pays que nous espérons fructueuses.

Que toute personne qui serait intéressée de participer à ce projet de collaboration de nos deux pays pour nos légitimités respectives me contacte, de nombreuses initiatives sont en cours de formation.

En priant pour que cette occasion soit une occasion pour encourager et renforcer la légitimité au Japon comme en France, avec, espérons-le, une collaboration fructueuse entre deux royautés éloignées géographiquement et historiquement, mais si proches spirituellement.

Paul de Lacvivier

Commentaires  

#5 Benoît Legendre 11-03-2017 20:48
Il est révélateur de constater l'ahurissante emprise de cette révolution dite française dans les esprits, et ce même à des milliers de kilomètres de la France !

Quel triste et lamentable raccourci... Quelle navrante vision de notre glorieuse Histoire, réduite ainsi à un épisode comptant parmi les moins glorieux...

Bravo donc, Monsieur de Lacvivier, pour avoir apporté au Japon un courant d'air vivifiant : la réalité historique qu'a connu notre cher vieux pays !
Citer
#4 Lizot 07-03-2017 09:08
Bravo Vive le Roi LouisXX
Citer
#3 Michel VILLE 06-03-2017 18:30
Toutes mes félicitations Monsieur de LACVIVIER
Citer
#2 Franz de Burgos 06-03-2017 12:51
Bravo et merci !
Citer
#1 Essayan 06-03-2017 07:16
Que les Monarchie se rapproche est une bonne chose, mais verai-je un jour le occuper le trône de France ? Le roi est vivant vive le roi
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan