La galette de Vexilla Galliae chez les zadistes de Sainte Rita !

Une cinquantaine de personnes ont répondu présent à l’invitation de Vexilla Galliae. La galette des rois a eu lieu à l’intérieur de l’église Sainte-Rita, occupée depuis octobre dernier par quelques « zadistes » déterminés à sauver l’église d’une démolition programmée.

Dans ce contexte, l’évènement convivial prenait une tournure plus militante, et les interventions de Nicolas Stoquer ainsi que de Pierre-Louis Laupies, président de l’association des fidèles de Sainte-Rita, étaient là pour mettre en relief les actions entreprises par les protecteurs de l’église. L’abbé Guillaume de Tanoüarn, qui y célèbre la messe tous les dimanches à 16 heures, nous gratifia également de sa présence.

Pierre-Louis Laupies
Président de l'Association des fidèles de Sainte Rita

L’équipe de Vexilla Galliae a pu rappeler son soutien à cette cause, qui bien qu’apolitique, s’inscrit dans la ligne éditoriale que notre média défend depuis trois ans : la défense de l’héritage chrétien de la France.

Monseigneur le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, qui nous fit l’honneur d’être des nôtres, acheva le bal des interventions en affirmant pleinement sa solidarité avec la défense de l’église de Sainte-Rita. « Vous êtes tous des rois et des reines » conclut-il à l’intention notamment des zadistes.

En guise d’introduction, Dominique Hamel, directeur de publication de Vexilla Galliae, avait lu un mot de Daniel de Montplaisir, retenu au Canada, revenant sur le sens du combat monarchiste et légitimiste, un texte poignant dont Vexilla Galliae a publié les lignes.

Fondé il y a trois ans, en janvier 2013, notre média renouvelle sa fidélité à l’héritier des Capétiens, le prince Louis de Bourbon, et poursuivra, avec l’aide de toutes les bonnes volontés, à défendre la cause légitimiste. Nous remercions l’association des fidèles de Sainte-Rita de nous avoir ouvert les portes de l’église et saluons les zadistes pour leur dévouement et leur juste opiniâtreté.

Stéphane Piolenc

Commentaires  

#2 de WAIHFARY 03-02-2016 19:58
Petite rectification, l'Abbé Guillaume de Tanoüarn, n'est pas de St Nicolas, mais du centre St PAUL (Institut Pasteur).
Citer
#1 Solange 26-01-2016 14:39
Il n’est peut-être pas inutile de préciser que Rita de Cascia, née en mai 1381 à Roccaporena et morte le 22 mai 1457 dans la même ville, est une religieuse italienne de l'ordre des Augustins. Elle a été béatifiée en 1628 par le pape Urbain VIII puis canonisée le 24 mai 1900 par le pape Léon XIII.

Les pouvoirs politiques en place farouchement opposés à tout ce qui représente l’église, le clergé et les fidèles, se moquent éperdument de savoir qu’un acte aussi grave que la destruction d’un lieu de culte les damnera pour toujours.

Nous, nous vous proposons cette neuvaine à Sainte Rita, pour cette cause des désespérés. Étant donné que tous les mardis à 18 h, les fidèles de Sainte Rita se retrouvent très nombreux pour un chapelet, pourquoi ne pas nous associer à ce rendez-vous par la pensée et en union de prières :
« Sainte Rita, au secours!... accablé sous le poids de la douleur, j'ai élevé ma voix vers le ciel, j'en ai imploré le secours, mais en vain; le ciel n'a pas répondu à mon appel, il est resté muet. Est-ce peut- être à cause de mes péchés qui me rendent indigne des faveurs divines? Pourtant j'ai grand besoin de la grâce que je sollicite. Alors, chère sainte Rita, c'est à vous que j'ai recours. N'êtes vous pas la sainte des cas impossibles, l'avocate des causes désespérées, le refuge de la dernière heure?
Oh! Prenez à cœur ma cause, je vous en conjure!... aidez-moi par votre puissante intercession, à écarter les obstacles qui m'empêche de mériter cette faveur; obtenez-moi de la divine Miséricorde un sincère repentir et le pardon de mes péchés. Et puis patronnez ma cause comme vous savez le faire, en l'appuyant sur vos mérites. Vous ne permettrez pas que j'aie le malheur de m'éloigner de vos pieds sans avoir été exaucé. Non je ne peux pas le croire. Vous m'obtiendrez cette grâce qui me tient tant à cœur en ce moment et qui m'est si nécessaire. Je le crois, je veux le croire avec toute la force de ma foi, tout en me soumettant, cependant, à la sainte volonté de Dieu. Amen »
Puisse le Seigneur tout puissant nous permettre de croire à un miracle !
Un grand merci au clown qui dit tant de vérités ! et à toutes les personnes qui permettent par leur présence que cette église reste debout, debout, tout simplement...
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement