4.11.2015 : Sa Majesté Louis XX à Bordeaux pour le 400ème anniversaire du mariage de Louis XIII avec Anne d’Autriche

En quelques 900 ans d’existence, la cathédrale Saint-André de Bordeaux a accueilli deux mariages royaux : celui d’Aliénor d’Aquitaine et de Louis VII, vers 1100, et celui de Louis XIII avec Anne d’Autriche, le 25 novembre 1615.

En 1615, il s’agit en fait de la consécration de deux mariages, celui d’abord de la princesse Elisabeth de France, sœur cadette de Louis XIII, qui épouse l’Infant Philippe, prince des Asturies (futur Philippe IV d’Espagne) le 18 novembre 1615 ; puis celui de Louis XIII, Roi de France et de Navarre, avec l’Infante Anne, sœur aînée de l’Infant Philippe, le 25 novembre suivant. Deux enfants d’Henri IV de Bourbon épousent donc deux enfants de Philippe III de Habsbourg.

Ces mariages sont la manifestation éclatante d’un changement spectaculaire de la politique étrangère de la France. Après l’affrontement franco-espagnol du XVIème siècle, la Régente Marie de Médicis rompt avec la politique d’Henri IV, très méfiant à l’égard de l’Espagne, et œuvre à une authentique paix chrétienne, dans un contexte de Contre-Réforme catholique voulue par le Saint-Siège et le pacifique Philippe III.

Théâtres de cette union, la province de Guyenne et sa capitale, Bordeaux, deviennent, pour un court moment, le centre culturel, politique et diplomatique de l’Europe !

A 18h00, ce mercredi 4 novembre, Sa Majesté Louis XX, répondant à l’invitation des organisateurs qui le prièrent, au titre d’Aîné des Capétiens et descendant direct de Louis XIII, d’honorer de sa présence les festivités de cet anniversaire, se rendit au Palais Rohan, Hôtel de ville de Bordeaux, et fut reçue autour d’un cocktail que la ville offrait à l’occasion de ces réjouissances. Monsieur le comte de Beaumont-Beynac, Président de l’Ordre de Malte en France, accompagnait le Roi.

Puis, Sa Majesté, très attendue et que les cartons d’invitation annonçaient, assista, à 20h00, en la cathédrale Saint-André de Bordeaux, au concert donné pour les 400 ans du mariage de Louis XIII à Bordeaux.

L’ensemble baroque Sagittarius, dirigé par Michel Laplénie, et l’ensemble baroque Orfeo, dirigé par Françoise Richard, s’intéressent à cet anniversaire depuis plusieurs mois. A l’occasion de cette « reconstitution » de la messe de mariage de Louis XIII, dont le programme original a été perdu, ils firent entendre des compositeurs relativement peu connus du tout début de l’époque baroque. En priorité Nicolas Formé, musicien officiel de Louis XIII, mais également Eustache Du Caurroy, musicien officiel de la Chapelle royale d’Henri IV, puis, des œuvres de Guillaume Bouzignac ou Etienne Moulinié, deux compositeurs originaires du Sud-Ouest. A noter qu’ils intégrèrent également une « Chanson de Louis XIII », composée par le Roi lui-même, excellent musicien.

Evocation musicale du mariage au cours de laquelle le comédien Didier Sandre (extraordinaire Louis XIV dans l’Allée du Roy) intervint régulièrement pour relater le déroulement du mariage par la lecture de textes rédigés par Philippe Loupès, Professeur émérite d’Histoire Moderne de l’université Bordeaux III.

Ainsi, en 2015, le Roi Louis XX aura-t-il visité sa province de Bretagne, en Morbihan, à Lorient en mai et celle de Guyenne à Bordeaux en novembre. Quelles seront les prochaines provinces que le Roi visitera ? J’y reviendrai dans un prochain article…

Vive la France ! Vive le Roi ! Vive Louis XX !

Franz de Burgos

Crédit photographique "CM"

 

Commentaires  

#2 LAURANCEAU Georges 10-11-2015 11:29
L'Eglise Catholique Orthodoxe de France, bien que non directement concernée par cette cérémonie située historiquement dans le contexte de l'Eglise Catholique Romaine, tient à s'associer à cette commémoration .
Que le Seigneur protège la France, et qu'Il donne au Prince Louis de Bourbon, sagesse, force, discernement et beaucoup d'années !
Ad multos annos !

Diacre Georges.
Citer
#1 PELLIER Dominique 10-11-2015 09:34
Notre bien aimé Roy Louis fait son métier de représentation avec zèle et je L'en remercie. Pour l'avoir rencontré aux Invalides récemment, Il est cet homme disponible que tous les médias monarchiques décrivent. Ah, quand donc sera-t-Il à notre tête ! Dieu fasse de Lui un bon lieutenant au service de la FRANCE, région du Royaumze divin !!!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement