16 octobre 2015 : inauguration à Paris d'une plaque en mémoire de Louis XVII

Louis XVII, un souvenir toujours présent dans notre mémoire!, ainsi, le  Vendredi 16 octobre à 19h, aura lieu l'inauguration d'une plaque en mémoire de la captivité de la Famille Royale dans la Tour du Temple.

La ville de Paris vient de remettre la plaque endommagée. La cérémonie comprendra évocation historique et prière.

Fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Louis XVII est emprisonné à la Tour du Temple avec le reste de sa famille en 1792. Il y fut maintenu après l'exécution de ses parents et y décéda en 1795, âgé de 10 ans, des suites des mauvais traitements qu'il avait subi en captivité. Le souvenir du Temple est étroitement lié à celui du dauphin, c'est là qu'il a vécu, qu'il a souffert, qu'il a régné, si l'on peut donner le nom de règne à cette agonie qui se prolonge de la mort du père jusqu'à celle du fils. Louis XVII (1785-1795) n'est point appelé dans l'histoire l'enfant de Versailles, l'enfant des Tuileries, il est appelé l'enfant du Temple.

Le 1er septembre 1794, Laurent, le nouveau gardien du Temple, découvre un enfant qui ne gémit pas bien, que son corps est couvert de crasse, de plaies purulentes, de tumeurs aux poignets. Lavé, pansé, habillé, le prince ne recommence à parler que faiblement, et seulement quand il se trouve en confiance.

Le 12 juin 1795, le corps de Louis XVII quitte le Temple sur un brancard porté à bras par 4 hommes, devant une foule qui a eu connaissance du décès de l'enfant, et prend la direction du cimetière Sainte-Marguerite pour y être inhumé.

Extraits de l'ode de Victor Hugo à la Mémoire de Louis XVII

"... Où donc ai-je régné? demandait la jeune ombre;

Je suis un prisonnier, je ne suis point un roi,

Hier je m'endormis au fond d'une tour sombre.

Où donc ai-je régné? Seigneur, dites-le-moi.

Hélas! Mon père est mort d'une mort bien amère;

Ses bourreaux, ô mon Dieu, m'ont abreuvé de fiel ;

Je suis un orphelin; je viens chercher ma mère,

Qu'en mes rêves j'ai vue au ciel ! ..."

Eric Muth

Lieu: 160 rue du Temple - 75003 Paris

www.sainteelisabethdehongrie.com

Tél : 0149964910

Déposition par Louis XX du coeur de Louis XVII dans la Chapelle des Bourbons en la cathédrale basilique de Saint-Denis le 8 juin 2004.

Commentaires  

#4 Benoît Legendre 18-10-2015 19:54
Comme le dit fort justement Dominique Pellier, nous devons nous inspirer du testament de notre infortuné roi, dont la hauteur d'âme et l'élévation d'esprit en invitant son successeur à ne pas se venger témoigne de la profondeur de la foi de notre souverain ! Et rend encore plus détestable la lamentable mentalité de notre société actuelle...
Vive le roi !
Citer
#3 Gianjni Stefano 16-10-2015 15:48
W IL RE !
GOD SAVE THE KING !
W LOUIS XX
Citer
#2 LAUGIER Sylvie 16-10-2015 14:08
Je serai présente.
Citer
#1 PELLIER Dominique 16-10-2015 07:58
A son Altesse royale, à qui notre Roy recommandait dans son testament de ne tenir rigueur à ses bourreaux, à ne pas s'en venger!!!
Il serait toutefois bon qu'on connaisse enfin la vérité du Dauphin martyr.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan