[Rappel] XXIIème Université du Centre d'Etudes Historiques

Le Centre d’Etudes Historiques

est heureux de vous convier à la  

XXIIème UNIVERSITE DU MANS

placée sous le haut patronage de Monseigneur le prince Louis, duc d'Anjou

du vendredi 10 juillet à 14 h 00 au dimanche 12 juillet 2015 à 16 h 00

«1815 LE CONGRES DE VIENNE, LES CENT-JOURS,

WATERLOO ET LA SECONDE RESTAURATION»

Suite de «1814 La Restauration et la Charte» traité l’an passé

 

Jean-Baptiste Auzel : Eviter les fourgons de l’Etranger ? l’opération royale sur les places fortes des Flandres, juin-août 1815 

Pr. Franck Bouscau : La France entre les lys et les abeilles : de la première à la seconde Restauration

Jordi Canal : Parallèle entre la France et l’Espagne : les Restaurations de l’absolutisme en Espagne (1814-1834)         

Bruno Centorame : L’iconographie de la Restauration

Laurent Cheron : Quelques leçons des cent-jours.

Adrien Chombart de Lauwe : La mode masculine sous la Restauration

Jean-Paul Clement : Monsieur, comte d’Artois, et la Charte en 1815

Remy Hême de Lacotte : l’Eglise de France entre la Première et Deuxième Restauration.

Pr Philippe Lauvaux : 1815 : naissance de l’instabilité ministérielle en France.

Daniel de Montplaisir : Le duc de Richelieu ou comment redresser la France après les cent-jours.

Lucas Sougy : Les Mousquetaires et le renouveau de la Maison militaire du Roi.

Aymeric Peniguet de Stoutz : La duchesse d’Angoulême, une iconographie politique sous la Restauration.

Frère Augustin Pic : sujet à préciser

Philippe Pichot-Bravard : Le comte de Kergorlay

Jean-Christian Pinot : Louis Philippe d’Orléans face à la seconde Restauration

Hervé Pinoteau : Le destin brisé du Prince Alphonse de Bourbon (hors thème)

Amadeo-Martin Rey y Cabieses : Le retour des Bourbons à Naples en 1815

Emmanuel de Waresquiel : Après les cent-jours : quelle France !

Comme les 21 années précédentes, la session 2015 se déroulera au Centre de l’Etoile, Le Mans(à 50 minutes de Paris par TGV) avec son cloître, sa chapelle, son parc ombragé, son restaurant et ses chambres qui seront attribuées dans l’ordre d’arrivée des chèques de règlement à l’ordre du CEH (voir les tarifs ci-dessous). Chaque été depuis août 1994, le même Centre de l’Etoile a accueilli nos Universités d’Eté qui rassemblent différents courants de la Légitimité. Participent également à ces Colloques, soit comme conférenciers, soit comme auditeurs, des personnes qui ne sont pas royalistes mais qui aiment l’Histoire et qui ont un peu de curiosité d’esprit.

TARIFS : 355 € par personne - 515 € par couple - 70 € par étudiant

Ce forfait comprend tout : hébergement, repas, conférences du vendredi 10 juillet 14 heures au dimanche 12 juillet vers 16 heures. Les personnes souhaitant arriver le jeudi 09 juillet en fin d’après-midi et/ou prendre le déjeuner le 10 juillet avant l’ouverture de la session devront le préciser lors de leur inscription, le supplément sera à régler sur place. Les personnes qui préfèrent se loger en ville ou qui envoient leurs inscriptions quand toutes les chambres sur place sont déjà attribuées choisiront elles-mêmes leurs hôtels et réserveront elles-mêmes leurs chambres.

Dans ce cas, l’inscription aux conférences et aux repas se limite à :

200 € par personne - 380 € par couple - 30 € par étudiant

Pour vous inscrire contactez le 03 83 47 10 42 ou par mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

#4 TRACY 13-05-2015 19:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Montplaisir :
L'interêt pour l'Histoire n'exclut pas de se préoccuper aussi de l'actualité et de l'avenir de la France. D'autant que celui-ci ne peut être construit sans méditer les leçons du passé.
Mais il est que la légitimité manque cruellement d'un corps de doctrine : cela fait plusieurs années que je le dis mais beaucoup préfèrent pleurnicher sur des dalles funéraires, alors ...

Merci Mr de Montplaisir de rappeler cette évidence. La direction légitimiste actuelle, même si elle en avait envie, n'en a manifestement pas les compétences. Elle semble être constituée de courtisans faibles et sans relief qui isolent le prince, non pour le protéger, mais pour se protéger de leur petite position...
Mais a t'on vraiment besoin d'eux pour réaliser cette indispensable mission ? Laissons les dans leur jus et leurs certitudes. Il me semble d'ailleurs qu'au début du 20ème siècle, l'Action Française a réalisé cette mission sans autorisation préalable...
Vous pourriez, cher Monsieur, parceque vous, vous en avez la dimension et la compétence, prendre la tête d'une petite équipe (avec des gens comme par exemple Thieulloy, Hamiche, Adeline etc.)et offrir un corps de doctrine à La Légitimité. Et alors peut-être, allez j'y crois, entrer dans l'histoire...
Citer
#3 Montplaisir 13-05-2015 00:38
L'interêt pour l'Histoire n'exclut pas de se préoccuper aussi de l'actualité et de l'avenir de la France. D'autant que celui-ci ne peut être construit sans méditer les leçons du passé.
Mais il est que la légitimité manque cruellement d'un corps de doctrine : cela fait plusieurs années que je le dis mais beaucoup préfèrent pleurnicher sur des dalles funéraires, alors ...
Citer
#2 Chantal de Thoury 07-05-2015 14:35
Bon courage aux organisateurs .je suis triste de ne pouvoir venir
Citer
#1 xavier 07-05-2015 14:02
Coup de gueule.

A ce prix là, vous ne toucherez aucun royaliste de base.
Il existe aussi des royalistes sans "thunes" dans ce pays et ce n'est pas parce qu'ils sont pauvres qu'ils ne s'intéressent pas aux sujets présentés.

D'après le programme: Des souvenirs enjolivés de l'Ancien régime à destination des Happy Few disposant de temps libre et d'argent; sujets très pointus pour montrer le niveau entre soi?
Où en sont les sujets et projets d'avenir pour la France ? Depuis 2014 nous attendons le corpus doctrinal du prince Louis de Bourbon sous la forme d'un livre d'entretiens, annoncé, reporté, ré-annoncé... ?????

Je crois que le temps est venu pour les royalistes de tout bord de cesser de se regarder le nombril et d'appréhender sérieusement l'avenir, afin de proposer des solutions pour la France car l'heure est grave. Le temps est venu de se bouger.

Un exemple entre nous: "la mode masculine sous la Restauration" au moment où la France est en danger..... c'est intéressant certes, mais pas dans les circonstances actuelles.

C'est à décourager toutes les bonnes volontés!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement