Les 27 et 28 février 2015 le Souvenir Vendéen a commémoré les massacres de 1794

Comme l'an dernier une invitation à se recueillir à la Gaubretière pour commémorer les évènements du 27 février 1794, quand les colonnes infernales ravageaient sa population. Une exposition intitulée " Par le Fer et le Feu " où le massacre des innocents est d'ailleurs mise en place dans la salle de cantine de l'école.

" C'est un devoir de mémoire de se souvenir de nos ancêtres vendéens qui ont donné leur vie pour défendre leurs convictions religieuses, leur Roi et leur Eglise " déclare Sandra Guérin la nouvelle présidente de l'association la Gaubretière.

La Gaubretière, Terre d'Histoire, œuvre depuis 2001 à la mise en valeur de l'histoire et du patrimoine de la commune et apporte un réel soutien au Souvenir Vendéen.

Dans la cour de la Maison Sainte-Sophie, un hommage sobre et émouvant a rappelé aux habitants de la paroisse les massacres perpétrés par la colonne infernale du général Huché, le 27 février 1794.

Une prière a été adressée à l'intention de toutes les malheureuses victimes de ce grand massacre. Michel Chatry, président du Souvenir Vendéen, Sandra Guérin, présidente de l'association la Gaubretière Terre d'Histoire, et Jean-Claude Giraud, maire de la commune, ont ensuite pris la parole pour remercier les nombreux participants et émettre le souhait de renouveler chaque année cette commémoration.

Le 28 février une invitation à se recueillir en la Chapelle Notre-Dame du Petit-Luc, en mémoire des 564 martyrs des Luc-Sur-Boulogne (dont 110 enfants moins de 8 ans) tués en haine de la Foi les 28 et 1er mars 1794. Un moment intense chargé d'émotion.

Fondé en 1932 par le docteur Charles Coubard, le Souvenir Vendéen a aujourd'hui pour président Michel Chatry qui précise : " L'association est ouverte non seulement aux descendants des ' géants ' de 1793 qui ont gardé au cœur la piété filiale envers leurs ancêtres, mais aussi à tous ceux pour lesquels l'épopée vendéenne a sa place dans l'histoire de France, et sont conscients de l'influence qu'elle a exercée à travers le monde ".

Ce devoir de mémoire est pour le Souvenir Vendéen un témoignage vivant, depuis sa création il a érigé et apposé plus de 150 monuments ou plaques commémoratives sur les lieux où se sont déroulées les guerres de Vendée. Il publie également chaque trimestre une revue d'environ 60 pages. Comme pour mieux coucher le temps.

Eric Muth

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement