[Point de vue] Le roi ne sert à rien

« Le roi ne sert à rien et les royalistes pas plus que lui d’ailleurs. Ils sentent le vieux et se réunissent dans des cimetières. Ils ne servent vraiment à rien ! ». Quel royaliste n’a pas entendu ce non credo aussi bien sur la rive gauche de la République que sur sa rive droite ? Quel royaliste ne s’est pas senti bien seul face à cette accusation en « inutilité politique » ? Même si il est vrai qu’il est difficile de défendre l’odeur de sapin rance du royaliste et même si il est vrai qu’il préfère arborer son pin’s fleurdelisé sur les champs aux morts que sur le champ de bataille politique, l’honneur nous impose de défendre l’utilité du roi ou à vrai dire son inutilité.

En effet, le roi ne sert à rien. Le roi sert quelqu’un, il sert Dieu et il sert ses peuples. Il n’est jamais aussi légitime que lorsqu’on ne le voit point. Un souverain qui gesticule dans les médias est un chef qui sent la paralysie gangréner petit à petit le corps de l’Etat et qui se rassure en dansant le jerk sur de la musique pop.

C’est vrai, le roi n’est rien. L’on pensait le roi de France homme le plus puissant parmi les nations. Il aura suffi de quelques excités pour faire rouler sa tête dans la caisse en bois. Quelle faiblesse !

Le roi ne produit rien, il a cela en commun avec le Pauvre, l’Enfant et le Moine. Tous les trois ne servent à rien. Comme eux, le roi est une brèche ouverte dans le Ciel, comme eux il nous dit quelque chose de la folie du Dieu qui choisit pour ministres sur Terre, les plus inutiles et les moins productifs. Point de Hongrie vers qui converge l’espérance de ses sujets, le roi a charge d’âmes ; il rendra compte devant l’Eternel de la manière dont il a mené sa plèbe-jointe. Le président rend des comptes aux financeurs de sa campagne, aux membres de son parti au mieux.

Le roi rendra compte à Dieu.

Le roi ne veut rien. Ni le trône, ni le pouvoir. Il ne prétend à rien, il est. Sa devise pourrait être « avant que Marianne parût, moi je suis ».

Mais le roi est lien. Il est le soleil qui brille sur les justes comme sur les méchants. Il est la pierre d’angle qu’ont rejeté les démolisseurs, la pierre qui soutient l’édifice ; enlevez cette pierre et la France s’écroule. En ces temps troubles pour notre pays où la division gagne chaque jour un peu plus d’âmes et de terrain, il est salutaire de nous souvenir que la France dispose d’un serviteur issu d’une longue lignée de serviteurs.

Car le roi revient ! Le roi est passé au désert, il attend. Il attend que les français passent au dessert.

Il attend qu’enfin repus du parricide, nous revenions vers lui en enfants prodigues c’est-à-dire confiants en sa bienveillance, crevants de faim. Faim de justice, faim d’une espérance pour la France incarnée dans la race qui l’a faite.

Le roi ne sert rien et c’est pour cela qu’il est utile à la France.

Nicolas Schittulli

Commentaires  

#11 Bertrand Pépin 26-03-2016 14:13
Le Roi médite... analyse... La volonté du Père...
Il arrive au secours des malades...Babyl one; Nimrod et le système commerciale médicinale...Ce ux qui drainent les coffres des États gouvernementaux ... son salut sera monial...
Citer
#10 Pellier Dominique 14-03-2016 08:51
Encore une fois, remettons un roi sur le trône de FRANCE mais surtout sans violence, n'imitons pas les révolutions sanguinaires, montrons-leur que nous savons agir, comme il faut !!!!!
Citer
#9 Catoneo 14-03-2016 08:46
Voici le lien de ce texte de Gabriel Privat qui mériterait un large diffusion dans le milieu royaliste :
http://royalartillerie.blogspot.fr/2016/03/reprendre-le-pouvoir.html
Citer
#8 Benoît Legendre 13-03-2016 22:29
Ah ! si je pouvais voir le roi de droit monter de facto sur le trône de ses ancêtres, je serai le plus heureux des hommes ! A la joie du chrétien s'ajouterait la fierté du patriote...
Mais je crois que nous devons rester réalistes : la république, qui a déjà tant fait de mal à la France et aux français, ne se laissera pas faire et ne lâchera rien, et pour cela elle n'hésitera pas un seul instant à commettre et faire commettre toutes les monstruosités possibles, l'avortement et l'invasion de remplacement en sont la preuve...

Mais n'ayons pas peur ! après tout, qui en France aurait pu deviner en 1789 que 4 ans plus tard, nos souverains auront été assassinés, nos institutions multiséculaires détruites, la Foi de nos pères foulée aux pieds ? Alors, que pourrait-être le sort de la république dans quelques années ? Le plus funeste possible j'espère...
Mais que nos français seront durs à bouger, encroûtés qu'ils sont dans la médiocrité et la jalousie, leurs vices préférés !

Vivat rex ! In hoc signo vinces !
Citer
#7 Catoneo 13-03-2016 10:16
Citer :
Excellent texte en effet ! La remarque de Catoneo est pertinente et doit susciter analyse et réflexion...
Demain lundi, paraîtra sur Royal-Artilleri e un article de Gabriel Privat sur les particules élémentaires à assembler pour reprendre le pouvoir. Cet article avait paru dans le Lien légitimiste de sept-oct. 2015. Chacun peut avoir sa mission personnelle dans un mouvement de restauration monarchique.
Citer
#6 TRACY 12-03-2016 12:14
Citation en provenance du commentaire précédent de Catoneo :
Très beau texte sur le roi intercesseur, mais avec seulement 4% de la population qui va de temps en temps à la messe, nous n'échapperons pas à la rationalisation d'un retour au roi si nous voulons favoriser une restauration.

Excellent texte en effet ! La remarque de Catoneo est pertinente et doit suciter analyse et réflexion : comment pénétrer le plus largement possible la population française ? Est il possible de la toucher et développer nos idées en associant systématiquemen t notre discours au religieux. Avec 60 % de catholiques en France dont une toute petite minorité qui pratique...
Citer
#5 jacqueline vidal 12-03-2016 09:53
En effet, la vague monte, lentement, mais sûrement. Dites "le Roi revient" et on vous regarde avec des yeux ronds! Et pourtant...le parti socialiste est en train d'imploser (pas trop tôt !)dans des magouilles et des trahisons et son incompétence et sa collaboration. les républicains ne sont pas mieux, sont en déliquescence et se disputent, le F.N ne passera jamais et il est trop faible sur l'économie. Alors ? On dirait que Dieu prend les choses en mains et nous montre que la république va mourir, crever plutôt dans ses déjections infâmes. Et le Roi sera là ! Enfin ! Qui est-il ? Où est-il ? les avis sont partagés ! Ne nous "partageons" pas ! Accueillons l'élu de Dieu ! Le Christ nous montrera la voie, n'en doutons pas ! Vivat Rex in aeternum!
Citer
#4 Catoneo 12-03-2016 09:27
Très beau texte sur le roi intercesseur, mais avec seulement 4% de la population qui va de temps en temps à la messe, nous n'échapperons pas à la rationalisation d'un retour au roi si nous voulons favoriser une restauration.
Citer
#3 BARBANZED LEON 11-03-2016 10:57
Vous parvenez à la même conclusion que les spécialistes du " marketing politique " actuels. Pour eux le président de la république est inutile et même dangereux.
Il appellent de leurs veux un roi capable de représenter la Nation, ou une confédération de régions, le peuple et l'Etat .
Tout ce qu'imagine les "républicains " est voué à l'échec du fait même de la constitution actuelle de la France.
A méditer !
Citer
#2 NOEL 11-03-2016 09:07
Lentement, mais sûrement, la vague monte.
Très lentement. Très sûrement.
Nul ne peut encore l'apercevoir, au loin, à l'horizon.
Elle est en gestation, encore invisible, encore inaudible.
Seuls de rares observateurs perspicaces la devinent.
Mais personne ne croit possible son avènement
Car elle se prépare et rassemble ses forces.
Invincible, la vague populaire.
Rien ne pourra l'arrêter:
Elle réclame un Roi pour la France!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement