Lettre d’un émigré. Humilité musulmane et impérialisme arabe

Le problème musulman en France est essentiellement un rideau de fumée qui pourrait une fois de plus condamner la tradition en se trompant lourdement d’ennemi. Pour le dire brutalement, vu la situation de délabrement spirituel de la France, les musulmans sont nos meilleurs alliés et soutiens. L’ennemi, quoique cette expression soit malheureuse, disons plutôt les faiseurs de malheurs sont les descendants spirituels des révolutionnaires et autres oiseaux de mauvais augures. N’y voyez pas une étiquette, nous sommes dramatiquement et malheureusement tous révolutionnaires à nos heures les plus sombres – seulement certains n’ont vraiment pas beaucoup de moments lumineux…

Que des populations allogènes soient plus violentes physiquement, volent, tuent etc., rien d’étonnant en réalité. La plupart d’entre eux, cette génération nouvelle, aussi déracinée que tout autre « Français »,  est d’autant plus virulente qu’elle fait face à ces autres républicanisés qui ne font que faire ce qu’encourage la folie décadente. Simplement, ils ne sont pas aussi amorphes que nous et ne se laissent pas faire. N’oublions pas la loi du talion, qui fait partie de l’enseignement chrétien. Je sais, on me répliquera l’histoire de la joue. Je vous arrête tout de suite, cette dernière n’existe que pour celui qui a la force, et Jésus est par excellence le tout puissant Seigneur. Tant que nous sommes faibles, la loi du talion s’applique. Présenter l’autre joue n’est sublime que si, effectivement, on possède la force de trucider l’autre, ou une force spirituelle immense, ce qui revient à vaincre la mort au fond. Sinon, cela ne reste que le faible qui se complaît dans la faiblesse, et qui se fait massacrer au point de disparaître complètement, ce qui n’est pas du tout christique.

Mais revenons à nos républicains mesquins. Ils pourraient encore parvenir à leurs fins. C’est-à-dire faire porter le chapeau des désordres aux populations allogènes. Ces dernières peuvent les provoquer effectivement, mais la cause reste en-dehors d’eux, et surtout les conséquences ne sont que de surface. Où est l’origine de la violence ? Dans la religion musulmane comme certains veulent le croire, ou dans la pensée révolutionnaire qui violente l’homme dans sa plus profonde humanité ? Le drame serait qu’une fois encore la République malfaisante arnaque ceux qui sont encore naïfs, en arguant une nouvelle « union nationale » contre l’envahisseur, pour mieux conserver sa main mise sur le corps malade en envoyant au casse-pipe les parties encore saines qui tentent de restaurer l’organisme en son entier, tout en récupérant les fruits du mal qu’ils ont pourtant semé eux-mêmes.

S’il y a un amalgame à ne pas faire c’est bien le suivant : ne pas confondre l’impérialisme arabe qui utilise la religion pour dominer des régions entières, et l’humilité musulmane incomparablement belle et respectable. Il suffit de prendre un exemple tout simple. Un Mauritanien noir musulman. Un Peul, plus précisément, qui vit dans un village près du fleuve Sénégal. D’une grande intelligence, brillant dans sa discipline scientifique, il aime la langue française pour sa force vitalisante et libératrice. Il faut rappeler que la Mauritanie est dominée par les maures comme on dit là-bas, c’est-à-dire les arabes, qui comptent pour une large minorité de la population. Ensuite environ 80% de la population est composée de noirs descendants des esclaves des maures, acculturés et finalement toujours en esclavage virtuel. Seuls les Peuls du Sud, un peuple du fleuve, ont conservé avec force leur culture d’antan, leurs pratiques et une souveraineté pratique mise à mal depuis l’indépendance du pays.

Cet Islam des Peuls est tout d’humilité, de crainte de Dieu, sans nier la sagesse des ancêtres et la religion Peul originelle. La vérité est vérité, quelle que soit la bouche qui la dit. Ce Peul est profondément musulman, pieux et humble. Il ne supporte pas l’arabe, car c’est la langue du conquérant esclavagiste, et c’est pour cela que chez lui l’apprentissage du Français est aussi une résistance à l’envahisseur arabe. Il abhorre ces arabes qui manipulent la religion qu’il aime, en la déformant loin de ce qu’enseignent les sages de sa région et les ermites musulmans.

Se méfier de l’impérialisme arabe sur nos terres est une évidence : nous vendons tout à la péninsule arabique, nos vins, nos terres, nos entreprises, c’est dramatique. Et charia et autres revendications politiques ne sont que les chevaux de Troie de l’impérialisme arabe. Il est bon de résister à cet impérialisme.

La religion musulmane n’en reste pas moins notre meilleure alliée. Elle montre la simplicité de la piété, la crainte de Dieu,si essentielle, l’évidence de la Création, l’humilité absolue, l’observation pieuse des cultes. Que les musulmans de France ne se républicanisent pas, ils deviendraient comme ces pseudo-chrétiens qui n’ont de chrétiens que le nom qu’ils se donnent, irrespectueux envers Dieu sans s’en rendre compte, dédaigneux des rites, méprisant le Saint-Sacrement… La liste serait trop longue à dérouler.

Ces musulmans si insupportables que l’on voit parfois ne sont pas moins insupportables que ces chrétiens républicanisés. Les deux sont atteints de la même maladie, celle qui dissolve de religion et encourage à détruire son prochain.

Tout bon musulman ne peut que souhaiter un Roi Très-Chrétien, qui aime la religion, et ne pourrait qu’encourager la Vérité, qui se retrouve d’une façon ou d’une autre dans toute religion. A bas les idoles, à bas l’idole de notre siècle, dont la République est le plus monstrueux avatar.

Paul de Beaulias

Commentaires  

#5 PELLIER Dominique 12-10-2015 12:36
Et puis, chrétien ne veut pas dire crétin, non-plus. Il y a de bons comme de mauvais chrétiens, hélas comme de bonset mauvias musulmans. Hélas, on ne voit que le mauvias côté de l'Islam. MAIS, la nature humaine.....!
Citer
#4 xavier 11-10-2015 21:08
L'islam a été créé de toute pièce pour lutter contre l'expansion fulgurante du christianisme. L'islam a été créé par un rabbin nommé Ommaya ben Abiq çalt.
Je ne considère pas cette "religion" comme une alliée, elle est l'ennemie du Christ.
Auriez-vous déjà oublié les Chrétiens massacrés en Syrie, en Irak?
Le génocide des chrétiens d'Arménie? Renseignez-vous sur son instigateur : Munis Tékinalp et vous découvrirez les tireurs de ficelles de cette tragédie.
Quand au "musulman qui ne peut que souhaiter un Roi très Chrétien", vous délirez complètement.
Un seul point où je suis d'accord avec vous, c'est la perfidie dont les républicains font preuve pour semer le chaos dans notre pays et "tirer les marrons du feu" pour sauver la gueuse.
Citer
#3 CharlesMeretZolver 10-10-2015 18:55
Attention! Vous faites d'un cas particulier une généralité.Les Peuls,en l'occurrence, de par leur histoire, leur vécu, leur dispositions d'âme et d'esprit, semblent réceptif à la grâce divine et leurs oeuvres semblent porter de bons fruits; cependant s'ils se "sauvent" ce n'est pas par les "vertus" de la "révélation" coranique, SEUL UN CHRETIEN PEUT SE SAUVER GRACE A SA RELIGION. Un musulman, s'il se sauve, le fera en dépit de sa fausse religion. rappelons nous que l'Islam est en quelque sorte "l'antithèse" du christianisme; la Chahada récitée par les sectataires de Mahomet est la négation implicite de la Très Sainte et Adorable Trinité, et , de fait elle relève du blasphème! Notre Seigneur lors d'une de Ses Manifestations à Sainte Catherine de Sienne lui fit voir la comment Satan suscitait les fausses religions, en particulier le mahométanisme, que l'on a pris l'habitude d'appeler "Islam "(vérité!). Même si bon nombres de musulmans sont de braves personnes ne demandant qu'à vivre en paix ( et nos frères en humanité), ne perdons pas de vue que les textes fondateurs de l'Islam ( Coran + haddits) contiennent un foultitude de "passages" appelant au meurtre des juifs et des chrétiens(et autres joyeusetés) et que la Très Sainte et Adorable Trinité figure parmi les 9 "choses" impures (avec les excréments et la semence humaine)!!! Et que le pire des crimes est celui "d'association..."
L'être humain est naturellement porté vers le mal (triple concupiscence), l'Islam appliquée de manière "littérale" libère ses bas instincts, "décage" le fauve qui est en lui...Alors que, même en faisant, si cela était possible, "abstraction" de la Rédemption (Mérites infinis de Notre Seigneur Jésus Christ), un croyant se référant uniquement à la Torah peut marcher dans les Voies du Seigneur; ce qui est impossible avec le Coran, puisqu'il ne VIENT PAS DE DIEU! L'Islam n'est pas qu'une simple religion, c'est un totalitarisme, dans lequel l'orthopraxie prime sur les dispositions intérieures...C es peuls sont peut-être, et même certainement des "justes" aux Yeux de Dieu (seul Dieu sonde les reins et les coeurs);mais, affirmer de manière quasi péremptoire, que "la religion musulmane n'en reste pas moins notre meilleure alliée" me parait pour le moins téméraire...
Vu de "l'Empire du Soleil Levant" par le prisme (très) déformant de la télévison montrant un documentaire sur les minorités ethniques du nord-ouest de l'Afrique, il est possible d'éprouver une forme d'empathie pour ces victimes de la traite négrière et par "extension sympathiqe "(au sens 1er du terme) pour leurs croyances, mais cela ne doit pas nous amener prôner "l'alliance de la carpe et du lapin"!( "à la Dieudonné"), il est beaucoup plus facile d'évangéliser un "athée" qu'un mahométant.Cela étant dit, votre analyse n'en demeure pas moins totalement pertinente en ce sens qu'elle nous permet de remonter aux "causes", que bien souvent par ignorance nous chérissons tout en déplorant leurs effets...
Mais soyons vigilants à garder quand même un tout petit peu les pieds sur terre dans un nécessaire pragmatisme. Et j'en reviens à mon leitmotiv (radotage plutôt)" à trop raisonner, on finit par déraisonner...
"DEUX INTELECTUELS assis iront moins loin qu 'un c...qui marche M. Audiard.
Citer
#2 TRACY 10-10-2015 15:15
Très bon et très beau texte. Cela change des propos tenus par des républicains et repris de façon moutonnière par certains royalistes en manque de formation doctrinale.
Un autre Mr de Beaulias svp.
Citer
#1 J Moreau 10-10-2015 14:59
Pour l'histoire de la joue, je me permets de prendre la parole : il s'agit de tendre la joue gauche quand on veut frapper la joue droite. Or un droitier donne naturellement une baffe sur la joue gauche, pour donner une baffe sur la joue droite il vous faut soit prendre votre main gauche soit effectuer un revers ce qui nécessite un acte réfléchi. Donc un péché manifeste.

En tendant la joue gauche, Jésus entend qu'il faut essayer d'éviter que les autres pèchent par notre faute : car il est rare de se prendre une baffe qu'on n'a pas cherchée. Libre à nous de faire sortir les autres de le gond, mais ne les induisons pas inutilement dans le péché.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement