[Point de vue] Royaliste et Lefebvriste ?

“Le parlementaire Mario Borghezio, député européen de la Ligue du Nord, a inauguré ce mardi après-midi une crèche dans l’enceinte du Parlement européen, en présence de Alain Escada (Institut Civitas) et de Monseigneur Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X”*

J’ai tout d’abord cru avoir mal lu.

Puis j’ai vérifié les sources, j’ai relu et relu encore, histoire de bien comprendre et d’être sûr de moi. Puis sensation de vide, d’incompréhension. “J’ai dormi quelques décennies et le parlement européen est devenu un lieu de véritable coopération entre les nations, assumant ses origines helléno chrétiennes et les intégristes ont fait un putsch au Vatican ?!”

Mais non a priori je n’ai bien dormi qu’une nuit, et hier nous étions la veille d’aujourd’hui. L’incompréhension qui fut ma réaction première se comprend : comment au lendemain d’une polémique sur les crèches dans les espaces publics en France, voir cette nouvelle sur internet ? C’en est presque cocasse, d’autant plus lorsqu’on lit qu’un prélat était présent et qu’il occupe une haute fonction dans la FSSPX. Pardon ? Un intégriste bénit une crèche dans l’enceinte du lieu symbole de la perte de souveraineté de nos patries ? Aussi probable qu’un anarchiste lisant du Maurras dans une école catholique. Et pourtant.

Ma réaction devrait être de joie, du moins d’accord, d’assentiment : oui c’est bien, enfin des gens qui prennent les choses en main et réagissent de manière fracassante et belle à cette fumisterie de polémique des crèches ! Avec un ecclésiastique en plus, pour apporter la bénédiction sur cette noble entreprise, mais combien grande devrait être ma joie en effet !

Mais cette joie est tarie, je ne me réjouis finalement pas, et la nouvelle finit même par m’insupporter. Quelle peut être la raison de ce refus paradoxal ?

La présence de ce “Monseigneur Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X”.

Pourtant un bon royaliste, c’est un tradi non ? C’est comme ça, comme les communistes modernes qui sont Trotskistes, ma joie devrait même en être augmentée. Et pourtant j’ai mal au cœur. Mal de voir qu’à peine deux semaines après la venue d’un Pape catholique jésuite au Parlement Européen et son discours fondamentalement contre-révolutionnaire (c’est le ressenti que j’en ai eu : prôner la dignité de l’homme et la reconnaissance de l’identité me suffit) que c’est un prélat de la FFSPX qui s’occupe de cet événement mineur mais fracassant. Déçu de voir que c’est cette infime frange des catholiques qui est représentée dans cet acte d’affirmation.

Parce que oui, royaliste et pas intégriste c’est possible. Je vais à la messe en français et je sers la main de mes voisins à la paix du Christ (ô l’impie, l’infâme). Cela ne m’empêche pas bien sûr de partir régulièrement en retraite chez des bénédictins, de m’y ressourcer et d’apprécier les messes en latin, de pester quand la liturgie est bâclée et que j’estime le Saint Sacrifice bafoué. Et ça ne m’empêche pas aussi de crier partout Vive le Roy.

Alors oui j’ai été fort marri de cette nouvelle et c’est ici que j’ai voulu vous faire part de mon ressentiment, et que j’ai voulu aussi pousser ce cri étouffé que l’on entend du fond de la cave : oui je suis royaliste et non je ne jure pas que par Mgr Lefebvre. Tiens d’ailleurs il paraîtrait que je ne suis pas le seul.

François-Joseph Triponé

*Novopress

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement