Et si l’Islam révisait son livre sacré ?

L'Islam pose de toute évidence un gros problème chez nous, en Europe et en France en particulier, avec plusieurs millions d'adeptes dont nul ne peut avancer un chiffre réel en vertu de la stupide Loi du 6 janvier 1978 qui interdit les statistiques religieuses. Cela va de 2 à 6 voire même 8 millions, alors qu'au temps de l'Algérie française, ils n'étaient sur notre sol en 1936 que 200.000 personnes, soit 0,36% ! Chiffre qui devrait comptabiliser les 110.000 français dits de souche qui se sont convertis au rythme d'environ 4.000 par an. Ce chiffre paraît important mais il est réconfortant de savoir qu'ils sont chaque année environ 10.000 musulmans à apostasier leur religion pour le Christ et à adorer le nom de Yeshoua.

Mais ce n'est pas l’Église catholique qui en profite vraiment puisqu'elle se refuse pour je ne sais quelle raison idéologique à faire du prosélytisme. Ce sont les évangélistes qui réussissent à bouleverser la foi de certaines banlieues, donnant aux jeunes un idéal autre que celui prodigué par le Coran. Par exemple, le jeune Maxime Buttey explique dans sa vidéo de propagande comment il a trouvé dans le Coran la vérité sur Dieu. Dieu seul, dit-il, a pu révéler à Mahomet les progrès scientifiques actuels 14 siècles à l'avance... Explications puériles, et parfaitement inexactes. Comment peut-on quitter sa foi catholique sur ce seul critère ? Si l'Islam avait fait faire des progrès à la science, à la médecine, à l'industrie, les pays musulmans ne seraient pas parmi les pays les plus pauvres du monde, hors production pétrolière bien entendu . Mais dans sa conversion, Maxime occulte totalement les versets guerriers qu'un Dieu de bonté, de paix et d'amour aurait été incapable de dicter à quiconque, fût-il un prophète !

Sur ses 6236 versets, le Coran en consacre pas moins de 860 aux non-musulmans et aux apostats, et 620 détaillent les actions à mener contre les infidèles et les apostats qui doivent être condamnés à mort, assassinés, volés, décapités, à qui il est un devoir de mentir et qui, traités en dhimmis, doivent payer leur droit de rester en vie ! Je raccourcis, certes, mais c'est l'esprit de ces versets guerriers qui n'ont rien de paisible, comme l'islamophilie voudrait nous le laisser croire. Un exemple : la sourate 9 v5 : "lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez ».

Et que dire de l'attitude de l'Islam envers les femmes ? Rien que la sourate 4, verset 34 est parfaitement contre tout ce que Dieu a voulu.  Autorité sur les femmes est donnée aux hommes avec, en cas de soupçons de sédition, le droit de les battre et de les reléguer. C'est ainsi que des centaines de propos sont hors la loi.

Autant d'incitation à toutes sortes d'actions qui permet d'affirmer que le Coran n'est pas seulement un texte réputé Sacré, mais un véritable brûlot qui a permis à Mohamed Merah et autres terroristes, passés et futurs, d'agir selon leur bon droit. Le Coran n'est pas seulement un live religieux mais un Code (la charia) permettant aujourd'hui aux dizaines de milliers de membres du Califat Islamique d'assassiner, de décapiter, de traiter en esclave ceux qui ne veulent pas des versets coraniques.

Le livre de Bernard Anthony « L 'Islam sans complaisance » devrait être le livre préféré des Français et en tous cas celui de Maxim Buttey. Il décrypte le Coran au microscope et permet d'affirmer que tant que les Imams continueront à prêcher avec conviction l'ensemble des versets de paix et de guerre, l'Islam ne peut pas être considéré comme une religion basée sur l'amour et sur les droits de l'homme, de la femme et de l'enfant.

Pour que l'Islam puisse être accepté, il faudrait nécessairement moderniser son Livre Saint en supprimant l'ensemble des versets controversés, ceux utilisés par les barbares pour excuser leurs actes... Mais c'est, hélas, un doux rêve alors que 15 pays vivent sous la terrible loi de la Charia et que le Coran, étant réputé incréé, est intouchable dans sa forme et son contenu.

Floris de Bonneville

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement