Communiqué du prince Louis de Bourbon en faveur des Chrétiens d’Orient

Pour les Chrétiens d'Orient, osons fêter la Saint-Louis

25 août fête de Saint Louis. En cette année de commémoration de la naissance du grand roi né en 1214, elle ne peut passer inaperçue ni nous laisser indifférent car l'image du roi nous ramène immanquablement à la Terre Sainte qui a tenu une grande place dans sa vie de souverain, de souverain chrétien. Or huit siècles après, cette terre se trouve toujours en guerre avec son lot de victimes et de drames vécus au quotidien par une des plus vieilles populations chrétiennes de la terre. Nous assistons à une véritable persécution qu'il faut dénoncer comme crime contre l'humanité. Les Chrétiens d'Irak qui étaient 1,5 millions il y a une trentaine d'années sont moins de 400 000. Le combat est celui, une nouvelle fois de David contre Goliath, des petits contre les géants. Mais les géants de nos jours sont armés puissamment et non moins puissamment fanatisés. Les moyens de résister sont faibles. Pourtant ne faut-il pas tout faire pour que ces Chrétiens demeurent sur leur terre ? Ils y vivent depuis toujours, depuis le début de l'ère chrétienne, c'est-à-dire bien avant que l'Islam n'y soit venu.

Saint Louis le saint de la justice, du bien commun et de la famille, est aussi celui d'un dialogue méditerranéen. S'il est plus que connu en France où les cérémonies organisées à l'occasion du 8ème centenaire de sa naissance et de son baptême sont nombreuses, il l'est aussi de la Tunisie à l'Egypte en passant par Chypre et il est encore largement honoré au Liban.

Saint Louis, le premier, accorda la protection de la France aux peuples chrétiens d'Orient. Depuis, de François 1er à Napoléon III tous les souverains honorèrent cette promesse. La République n'y fut pas insensible même si parfois sa position manque de vigueur. Toutefois la voix de la France n'est plus aussi forte qu'auparavant et beaucoup de « bruits de fond » empêchent qu'elle soit bien audible. Ces peuples martyrs manquent de protecteurs.

Pourtant la situation des Chrétiens d'Orient demande à ce que l'on parle en leur nom. Le Pape François l'a fait fermement et courageusement il y a quelques jours. Plusieurs évêques et cardinaux français sont partis sur le terrain et ont montré par l'exemple et la prière que les chrétiens d'occident, que les fils de Saint Louis étaient à leur côté. Mais cette présence, ces prières doivent être soutenues et amplifiées. C'est à nous, nations chrétiennes dans un monde plus ou moins préservé, de rappeler qu'il y a des valeurs essentielles avec lesquelles les politiques ne peuvent transiger. Celles de la vie tout d'abord, de la vie respectée de la conception à la mort ; celles, ensuite, d'une société sachant s'élever au-dessus des seuls matérialismes et hédonismes comme vient encore de la rappeler le Pape François à Séoul ; celles, enfin, du respect mutuel entre croyants.

Le message chrétien dont la France a longtemps été le porte-parole est celui de la primauté du droit sur la force. La force du conquérant ne peut rien contre les droits de ceux qui ont toujours été là et qui se sont toujours reconnus comme chrétiens.

Cette présence chrétienne dans le cœur du Moyen-Orient, dans le berceau de la civilisation née en Mésopotamie, est une richesse pour toute l'humanité. Que serait celle-ci si l'uniformité régnait, si l'uniformité de la brutalité régnait ? Le message de Saint-Louis encourage à préserver cette richesse. Lui qui savait pardonner à ses ennemis, et a toujours mis toute son énergie en avant pour que la chrétienté puisse vivre sur la Terre Sainte. C'est la vigueur de sa foi et de ses vertus de chrétien qui ont fait que même prisonnier, ses ennemis l'ont estimé. C'est ainsi qu'il est saint et que huit siècles après il est toujours honoré.

Aîné des descendants de Saint Louis, je lance donc un appel en faveur des chrétiens du Moyen-Orient afin que la paix leur soit donnée, afin qu'ils puissent vivre sur leur terre et continuer à témoigner qu'au-delà de la violence des hommes, il y a place pour la charité, la justice, le droit. C'est cela la paix de Dieu. Le message malgré les siècles demeure. Le Pape François le prêche partout dans le monde. Il appartient à tous les hommes de bonne volonté de le diffuser et de faire vivre ces valeurs en redonnant du sens à leur vie. Pour les Chrétiens d'Orient, face aux persécutions et à l'exil forcé, il y a urgence. Telle est la prière que nous pouvons adresser à Dieu, par l'intercession de Saint-Louis en sa fête le 25 aout.

Louis, duc d'Anjou

Source : Institut duc d'Anjou

Commentaires  

#8 andre Cohendy- Bray 01-09-2014 00:19
Monseigneur Louis, sachez dès à présent,que mon bras et " mon épée" ,sont à votre service; convoquez, " le ban ,et l'arrière ban"; je serai là,si Dieu le veut;je vous en donne ma parole!...
Citer
#7 LAUGIER Sylvie 28-08-2014 22:39
Bravo Monseigneur,
Vous au moins vous soutenez ceux qui souffrent et partagez la souffrance des opprimés que sont les chrétiens. Je sais que si vous étiez sur le trône, vous aurez envoyé une armée pour délivrer ces malheureux, c'est d'ailleurs ce qu'a fait votre ancêtre, notre bon Roi Saint Louis. En effet, ces pauvres gens qui sont persécutés et se font massacrer par ces barbares d'islamistes. Les islamistes vont jusqu'à décapiter des enfants et les enterrés vivant, ils font subir des souffrances atroces à tous ceux qui ne veulent pas se convertir à l'islam. Je suis horrifiée de voir ce qu'ils sont capables de faire. Les islamistes sont des démons et des monstres. Montez vite sur le trône Monseigneur, on en a assez de ces voyous qui nous gouverne et qui ferme les yeux sur de telles horreurs. Que Dieu vous bénit et vous protège. Vive le Roi.
Citer
#6 Pascal Bouzigues 27-08-2014 13:22
Mon Seigneur, nous vous en conjurons ; prenez cette France , qui part à vau l eau , qui se fait détruire par un gouvernement anti Français ,anti chrétien , chaotique et amateur. Redressez notre pays , mettez nous sur le vrai chemin de la destinée de la France , chemin qu elle n aurait jamais dû quitter . Je prie pour votre légitime accession sur le Trône de France .

Que Dieu vous garde ! Vive le Roi, vive la France chrétienne.
Citer
#5 Marshall 26-08-2014 23:26
Je suis d'accord, et je rajouterais même que si vous étiez le roi, Monseigneur, vous auriez déjà dépêché l'Armée sauver le peuple chrétien d'Irak.
Mais voyez aussi la souffrance du peuple de France, et profiter de la crise gouvernementale pour vous faire connaître grâce au maximum de medias et présentez-vous à la succession du régime actuel. Je vous en supplie.
Citer
#4 Dofiar 26-08-2014 19:58
Monseigneur,

Je vous remercie infiniment d’avoir lancé un communiqué en faveur des Chrétiens d’Orient, et vous en suis d’autant plus reconnaissante que j’ai, dans la diaspora assyro-chaldéen ne de Sarcelles, une amie catholique assyro-chaldéen ne qui m’a fait connaître sa communauté et l’église Saint-Thomas, à Saint-Brice-sou s-Forêt, où j’ai assisté à plusieurs Messes en araméen.

J’ai acheté hier « Le roman de Saint Louis » qui me plonge dans un temps béni où l’islamisation de l’Europe était considérée comme le mal absolu, et pouvait être endiguée grâce à la présence sur les trônes d’Europe de rois bienveillants qui faisaient le serment, lors de leur sacre, d’être les gardiens et les défenseurs des saintes églises et de leurs ministres (p. 66).
La révolution a jeté tout à bas, et il n’est pas un Français de vieille souche qui, aujourd’hui, réalise que les Croisades protégeaient les droits naturels des chrétiens d’Orient, violés par les islamistes, notamment dans leur droit à la vie, leur droit de vivre sans être inquiétés pour leurs opinions religieuses, leur droit à l’intégrité corporelle, au droit à la propriété.

Que Dieu nous accorde la grâce de revenir en monarchie, très vite !
Citer
#3 PELLIER Dominique 26-08-2014 08:11
On peut certainement s'entendre entre croyants de diverses tendances, Chrétiens, Musulmans comme cela a déjà exister. Il faut prier, c'est sûr, mais il faut agir au plus vite.
Sire, je récuse les paroles de M. Villehardin qui vous disent trop angélique. Toutefois, je ne pense même pas être seul, profitez de la crise du gouvernement républicain français pour vous mettre à la tête de notre cher Pays. C'est le moment et nos prière monteront vers Dieu qu'Il vous soutienne, vous guide dans la bonne voie que vous commencez à prendre. DIEU VOUS BENISSE
Citer
#2 Alexandru AMOQ 25-08-2014 19:47
Nous,les Europeens avons besoin de monarchie constitutionell e dans la pluspart des nos pays. Vive le Roi!
Citer
#1 Villehardin 25-08-2014 19:39
Bravo pour cette prise de position mais, hélas, beaucoup trop angélique. Il faut avoir le courage de dire qu'il existe aujourd'hui, dans le monde musulman, une volonté d'éliminer les derniers chrétiens, comme de détruire Israël et que cette volonté fanatique s'appuie sur l'argent de l'Arabie du sud, du Qatar et autre émirats dont la république française fait ses alliés. C'est bien de faire référence à Saint-Louis mais lui prenait les armes sans avoir besoin d'invoquer Clovis. Monseigneur vous êtes sur la bonne voie, alors encore un peu plus de détermination et de lucidité !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement