Interview du prince Louis de Bourbon par la chaîne KTO le 14/01/2017

Symbole éventuel d'un retour à la monarchie et homme contemporain inscrit dans la vie moderne, la journaliste Emmanuelle Dancourt, de KTO, a reçu SAR Louis de Bourbon, chef de la maison royale de France, à l'aube du prochain anniversaire de la mort de Louis XVI.

Rappelant qu'il est régulièrement en France, le prince incarne selon lui un devoir commémoratif, l'histoire de la France et de la monarchie. Le prince a également rappelé lors de son interview, que la monarchie n'avait rien d'élective et que c'était un système héréditaire. Il reste dès lors à la disposition des Français si ceux-ci le souhaitaient mais ne se présentera pas à une élection républicaine.

Concernant la querelle qui divise les monarchistes, il rappelle qu'il est Français (double nationalité comme ses enfants) et les origines européennes de la famille Bourbon.

Selon le prince qui se dit discret, le roi se doit être au dessus des partis, de la "mêlée" (ce qui ne l'empêche pas de se sentir concerné par la vie politique française notamment lors de la défense de la famille). En 2010, dans un entretien avec Paris Match, il avait appelé de ses voeux l'instauration d'une monarchie constitutionnelle en France.

Favorable à la politique actuelle initiée par le Pape François, le prince se dit très proche du catholicisme (ses enfants ont été baptisés au Vatican par le pape Benoît XVI [La Papauté reconnaissant les droits au trône de France de la branche Bourbon] en présence de sa grand-mère Emmanuelle de Dampierre) et condamne la laïcité devenue une "attaque contre la religion".

Frédéric de Natal

Commentaires  

#7 Meuse 19-01-2017 14:07
MicheL Chamard nous dit que Louis de Bourbon"descend effectivement d'Hugues Capet et Louis XIV, mais pas de Louis XVI, dont la lignée s'est éteinte avec le comte de Chambord." Non, le Comte de Chambord ne descendait pas non plus de Louis XVI, mais du Comte d'Artois son frère, par le Duc de Berry, et la Duchesse, née Naples.
Citer
#6 Pierre Bri 17-01-2017 22:46
Voici les rediffusions sur KTO:
Mardi 17 Janvier à 07h50
Mardi 17 Janvier à 13h15
Mardi 17 Janvier à 22h20
Jeudi 19 Janvier à 10h50
Vendredi 20 Janvier à 14h35
Samedi 21 Janvier à 08h35
Citer
#5 Lizot 17-01-2017 18:33
Tout mes vœux de santé et une bonne année 2017 à notre famille de France
Cette émission nous a fait découvrir un peu plus notre Seigneur Louis Duc D'Anjou ce qui n'est pas pour me déplaire.
Continuons à faire connaître LouisXX et parler de lui autour de nous
Vive le roi de France LouisXX vive le royaume de France
Citer
#4 Patrick Thouvenin 17-01-2017 17:55
Cet entretien était très agréable à écouter. Notre roi, qui parle plusieurs langues, ne manie pas la langue de bois, contrairement à nos politiques. Visiblement, il est prêt à prendre en mains la destinée de la France. Il faut continuer à inviter le Duc d'Anjou sur les plateaux de télévision, pour monter au peuple français qu'il incarne un redressement et un renouveau que lui seul est capable de mettre en place. Bravo et vive notre roi.
Citer
#3 AudeLys 17-01-2017 16:17
Bon on s'y met quand ? Car il est temps que notre Roi soit remis à la place qui est la sienne.
Citer
#2 Michel Chamard 16-01-2017 10:44
Un entretien très intéressant, que KTO a eu le mérite d'organiser. Une petite précision à l'adresse de l'animatrice : l'aîné des Capétiens descend effectivement d'Hugues Capet et Louis XIV, mais pas de Louis XVI, dont la lignée s'est éteinte avec le comte de Chambord.
Citer
#1 NOEL Hugues 16-01-2017 09:38
Je suis d'accord avec ce que dit le Prince et je l'assure de mes sentiments très respectueux: ils se situent à une autre hauteur que l'assentiment que je puis accorder ou pas à tel programme de tel politicien...
. Le blog du Monde a mis en ligne ma conception de la monarchie démocratique de demain pour la France. Pour arriver à faire renaître cette institution qui a forgé notre identité nationale au cours des siècles, Je propose un débat le plus large possible dans ce blog: n'hésitez pas à y participer, non pas pour approuver obligatoirement tout ce que j'y exprime (je n'ai ni l'âge ni l'ambition de faire une carrière politique) mais pour que ce débat sur le thème: "retour du roi ou République" (titre donné par le Monde) devienne incontournable dans l'actualité de la campagne présidentielle.
L'Espagne a bien de la chance, malgré les gros risques centrifuges qu'elle court. les investisseurs internationaux viennent de se réunir à Madrid au cours d'une assemblée inaugurée par le Roi qui est allé ensuite faire connaissance de chacun des quelques deux cents participants: des selfies avec le Roi, voilà ce que ces décideurs économiques emporteront avec eux au bénéfice de l'amélioration de la santé économique du peuple...espagn ol!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement