Interview du prince Louis de Bourbon par la chaîne KTO le 14/01/2017

Symbole éventuel d'un retour à la monarchie et homme contemporain inscrit dans la vie moderne, la journaliste Emmanuelle Dancourt, de KTO, a reçu SAR Louis de Bourbon, chef de la maison royale de France, à l'aube du prochain anniversaire de la mort de Louis XVI.

Rappelant qu'il est régulièrement en France, le prince incarne selon lui un devoir commémoratif, l'histoire de la France et de la monarchie. Le prince a également rappelé lors de son interview, que la monarchie n'avait rien d'élective et que c'était un système héréditaire. Il reste dès lors à la disposition des Français si ceux-ci le souhaitaient mais ne se présentera pas à une élection républicaine.

Concernant la querelle qui divise les monarchistes, il rappelle qu'il est Français (double nationalité comme ses enfants) et les origines européennes de la famille Bourbon.

Selon le prince qui se dit discret, le roi se doit être au dessus des partis, de la "mêlée" (ce qui ne l'empêche pas de se sentir concerné par la vie politique française notamment lors de la défense de la famille). En 2010, dans un entretien avec Paris Match, il avait appelé de ses voeux l'instauration d'une monarchie constitutionnelle en France.

Favorable à la politique actuelle initiée par le Pape François, le prince se dit très proche du catholicisme (ses enfants ont été baptisés au Vatican par le pape Benoît XVI [La Papauté reconnaissant les droits au trône de France de la branche Bourbon] en présence de sa grand-mère Emmanuelle de Dampierre) et condamne la laïcité devenue une "attaque contre la religion".

Frédéric de Natal

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement