République liberticide et monarchie populaire

Nous venons de commémorer l'exécution de la reine Marie-Antoinette. Cet épisode tragique de la Révolution nous rappelle les circonstances de la naissance de la république.

Ce régime est né dans le sang, en détruisant un ordre multi-séculaire. Il s'est créé en pratiquant l'assassinat de masse, en opprimant les populations. La république tyrannique a commis ces atrocités, non pas parce qu'elles étaient nécessaires, mais par pures raisons idéologiques. Les massacres de Septembre, les noyades de Carrier à Nantes, les fusillades de Fouché à Lyon, les colonnes infernales de Turreau en Vendée... Tout cela au nom de la "liberté", de la lutte contre la "tyrannie", de la "Raison"... Autant de notions abstraites et vides, qui conduisent à l'horreur absolue.

Au contraire, la monarchie française fut instaurée dans une optique de préservation et de construction. La première mission des Rois des Francs puis de France, avant même le baptême de Clovis, était l'unification de l'ancienne Gaule romaine. Cette œuvre fédératrice fut menée avec succès, sur plusieurs siècles, par plusieurs dynasties. La constitution d'une Nation française s'est faite dans le respect des libertés individuelles, des coutumes, des droits des provinces, de l'autonomie des corporations... Face au concept fumeux des "Droits de l'Homme", la royauté s'est attachée à préserver ce que Burke appelle les "droits des gens", à renforcer le tissu social du royaume, à garantir à chacun la possibilité de prendre sa place dans la société française et de vivre en paix.

Entre la république liberticide et la monarchie populaire, le choix est facile. Sous ses dehors charmeurs, ses airs de liberté, d'égalité, de fraternité, Marianne cache un autoritarisme tout-puissant, une idéologie dangereuse et asservissante. La monarchie, régime humain, protecteur des libertés et adapté au peuple et à la nation, est sans cesse décrite comme une odieuse dictature. Quand la vérité à ce sujet éclatera, la France pourra vivre !

François Etendard


Commentaires  

#4 Pellier Dominique 21-10-2013 10:36
On voit actuellement les effets de deux siècles de république, chez nous, en france, où le Français est malheureux, où il n'est plus libre, ni frère, ni égal à un de ses semblables. On remarque aussi les massacres perpétrés au nom de ce régime inique chez nous mais notamment en Russie par l'autre vampire, Staline et ceux qui prônèrent la révolution d'octobre.
La royauté n'est sans doute pas parfaite, peut-être serait-elle quand m^me mieux à sa place chez Nous.
Citer
#3 LAUGIER Sylvie 19-10-2013 21:10
En effet, la république est née dans le sang et elle se vente d'avoir fait la révolution et d'avoir assassiné le Roi Louis XVI, et ils ont eu le culot de traiter le Roi de tyran. C'est une honte, un tyran ne pardonne pas ceux qui l'on assassiné, ors le Roi a pardonné ses assassins. J'ai lu le testament du Roi Louis XVI et je n'ai rien vu de tyrannique dans ses propos, au contraire, j'ai vu que c'était un Roi qui aimait son peuple et qui était pour la liberté et je trouve scandaleux ce que les révolutionnaire s ont fait à ses enfants. Quand on fait régner la terreur en coupant la tête à tous ceux qui ne sont pas de leur côté, non seulement c'est de la dictature mais c'est aussi de la tyrannie. Les véritables tyrans ce sont ceux qui ont fait, organisé la révolution et assassiné le Roi et la Reine et coupé la tête à tous ceux qui ne partagaient pas leurs idées barbares, 81 % de ceux qui ont été guillotinés faisaient parti du peuple. Les dictateurs ce sont ceux qui nous gouverne, les Républicains. Vivement que Louis XX arrive, vive le Roi !
Citer
#2 LAURANCEAU 19-10-2013 11:32
Très bonne analyse de ce que la République des Tyrans de 1793 a apporté à la France.
Ceci dit, la Constitution d'Août 1789, validée par le Roi LOUIS XVI n'a rien à voir avec cette tyrannie.
Cette Constitution précise que la République et la Démocratie s'appuient sur trois piliers fondamentaux :
La Liberté, la Sécurité, la Propriété.
Les socialistes actuels , continuateurs de la doctrine tyrannique des Terroristes de 1793 ne peuvent conduire la France qu'à la ruine économique et à la guerre civile.
Le Roi LOUIS XVI était le seul Homme d'Etat de son époque a avoir compris ce que représentait l'évolution démocratique de la France .Il était, malheureusement le plus mal placé pour réaliser cette transition.
C'est pourquoi les révolutionnaire s l'ont assassiné.
Citer
#1 ROQUES 18-10-2013 13:58
Merci pour votre article à l'occasion du 220ème anniversaire de l'assassinat de Sa Majesté la Reine Marie-Antoinett e, effectivement la république est née dans le sang qui depuis, ne cesse de retomber sur elle. Par contre, les coterie de la Reine, et notamment la famille Polignac n'ont pas été les derniers pour précipiter la monarchie à terre. Ils ont bien profité des largesses du Roi et de la Reine, pour quitter le radeau une fois que tout était consommé. Et personne ne leur a porté secours...au contraire. Ces gens là eux, s'en sont bien tirés!!! Il faut reconnaître dans ces moments la vraie noblesse de France de celle qui n'a fait que profiter et encourager ses propres privilèges exhorbitants à l'époque !!!! Merci de votre réponse, Didier ROQUES
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement