Lettre d'un royaliste du Printemps français aux élites

Nous ne sommes pas, amis Français, une gonzesse dépoitraillée dont le seul honneur est une affligeante nudité et l'attaque de ce qu'il y a de plus intime dans l'Homme, à savoir son sentiment religieux.

Nous ne sommes pas non plus une jeunesse permissive et jouissive dont le seul but est l'extension de ses biens matériels et de soi-disant libertés dont on sait bien à quelles aliénations elles mènent: de toutes les tyrannies, celle de la Chair est de loin la plus durable et la plus oppressive.

Nous ne sommes pas la liberté contre le bien commun.

Nous ne sommes pas, encore, la droite contre la gauche... sauf si être de droite veut dire être fondamentalement réaliste et être de gauche fondamentalement utopiste !

Nous ne sommes pas des individus, nous sommes un peuple ! Plus vous allez contre nous et plus nous formons un peuple séparé du troupeau, plus nos velléités nous font prendre corps...

Nous ne sommes pas des moutons qu'on mènent paisiblement à l'abattoir comme une génération anesthésiée de panurgisme pathétique : nous sommes au contraire cette génération engagée, dynamique, dont la volonté dépasse l'objectif de petit fonctionnaire médiocre que se fixe la plupart de nos contemporains ! Si la France survit c'est grâce à nous, grâce à nos sacrifices de chaque instant sur l'autel des impôts, des taxes et autres créations d'entreprise à perte...

Nous ne sommes pas non plus ces "jeunes" désœuvrés dont vos politiques ont fait des martyrs, dont vos politiques ont fait des déracinés et dans lesquelles vous trouvez aujourd'hui des bases électorales sensibles à vos démagogies ! Ces jeunes nous les connaissons : nos grands-parents les ont fait travailler et ils leur ont fait donner le meilleur d'eux-mêmes contrairement à vous, qui n'avez su leur demander qu'une médiocrité qui ne convient pas à leur âme de seigneurs.

Nous ne sommes pas non plus vos féaux sujets, nous n'avons que faire de vos systèmes, de vos démocraties, de vos républiques : nous revendiquons le Droit d'exister et de nous exprimer... Qu'importe l'habillage tant que ce Droit est là, et s'il faut crier "Vive le Roi" pour avoir ce Droit là nous chanterons en cœur l'antienne!

Vous êtes nos laquais, nos chiens fidèles... ne l'oubliez pas, sans quoi nous pourrions bien venir vous remettre la laisse, sans que vous puissiez appeler "Démocratie" et "République" au secours car nous sommes la "Démocratie", nous sommes la "République".

Nous sommes le Peuple.

Nous sommes ce Peuple en arme qui, d'égal à égal, reconnaissait la souveraineté d'un de ses pairs sur lui.

Souvenez-vous en...

Car en politique il n'y a pas d'éternité, il ne reste que les idées qui perdurent malgré leurs fondateurs.

En politique il n'y a que les dynasties qui survivent malgré la perte de leurs anciens.

En France nous avons un Roi.

Français, sachez vous souvenir de lui : il est là et n'attend que vous.

Vive la France,

Vive le Roi !

Roman Ungern

Commentaires  

#3 Bouzigues 05-11-2013 21:40
La Monarchie revient peu à peu dans le cœur des Français , malgré la novlangue.
Citer
#2 Leblanc Paulette 17-07-2013 15:42
Très intelligent ce texte!
Citer
#1 DECAUX 17-07-2013 10:48
Juste Merci
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 14 mai 2017
« La République, ça s'hérite ! »

26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan