Bonnes vacances !

Chers amis,

La mi-juillet est passée. Nous voici en vacances pour bon nombre d'entre nous. Les semaines ou les jours de congés vont se suivre, alterner, entre les instants de repos et les conduites des enfants d'une maison à une autre, d'un camp à un autre. Les journées de travail vont s'alléger.

A chacun d'entre vous, je souhaite de bonnes vacances, bien méritées après ces mois de labeur. Je vous souhaite de bénéficier d'un repos fortifiant au contact du beau, du bien et du vrai, par le biais de la nature, de lectures, de vos amis et de vos familles.

Je vous invite aussi à ne pas oublier ceux qui ne partiront pas cet été, ou si peu. A vous aussi, chers amis, j'adresse ce message. Votre travail vous obligera à ne pas prendre de vacances, ou parce que même au repos, vos moyens financiers ne vous permettront pas de partir de chez vous. Je ne vous oublie pas. Nos temps sont difficiles pour les plus fragiles, les moins fortunés et les plus laborieux. Mais même au cœur de vos villes, je vous souhaite de parvenir à vous échapper par la lecture, d'utiles travaux d'intérieur ou par des promenades autour de ces monuments de nos capitales devant lesquels nous passons chaque jour sans ne plus faire attention.

Mais tous, que vous puissiez arpenter les pistes de nos montagnes et remonter les plages sablonneuses, ou bien que vous soyez retenus dans vos villes, n'oubliez pas notre France. Je pense à vous, vacanciers qui, sur la route, allez croiser des files interminables de camions. Imaginez, cet été, ce que serait une véritable politique d'aménagement du territoire, s'appuyant notamment sur nos fleuves et épargnant une partie de nos axes routiers surchargés. Des apports financiers et commerciaux immenses ne manqueraient pas de surgir, par exemple, d'un canal Rhin-Rhône adapté aux gros transporteurs. C'est un axe de transport fluvial qui irriguerait le commerce européen de Rotterdam à Marseille. Marseille ! Premier port français sur la Méditerranée ! Ville de Provence placée sous l'ombre protectrice de Notre-Dame de la Garde ! La deuxième ville de France mérite mieux que sa torpeur. Elle possède des atouts formidables qu'une politique nationale d'aménagement pourrait démultiplier. Gênes est devenu le premier port de commerce en Méditerranée occidentale. Ce canal rendrait la première place à la cité phocéenne tout en déchargeant utilement l'axe routier et ferroviaire de la vallée du Rhône.

Lorsque vous prendrez l'autoroute de Lyon à Avignon, pensez-y !

Même en vacances, même au repos, n'oublions pas ce que nous pouvons faire et ce que nous pouvons imaginer pour notre pays.

A tous, en dépit des difficultés, je souhaite de bonnes vacances !

Charles

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement