Les crimes communistes d'aujourd'hui

L'argument est utilisé par la quasi-totalité des pourfendeurs de cette idéologie intrinsèquement perverse* qu'est le communisme: celui-ci a entraîné la mort de 100 millions de personnes au XXème siècle. Le nombre de victimes de la répression chinoise est supérieur à la somme des victimes de guerre des périodes 1914-1918 , et 1939-1945 dans le monde entier, le Cambodge de Pol Pot a exterminé sa population en tuant un homme sur trois et l'enfer des goulags est connu de tous.

Malheureusement ces exactions n'appartiennent pas qu'au passé. Les inspecteurs de l'ONU, sous la responsabilité du juge australien Michael Kirky ont remis un rapport accablant portant sur les atteintes aux droits de l'homme en Corée du Nord. Tout y est. Plus de 100 000 personnes seraient enfermées dans des camps, et les crimes abominables s'entassent dans le territoire administré par les monceaux d'ordures excitées que sont les dirigeants nord-coréens: avortements forcés, infanticides, privations massives de nourriture en vue de calmer les éventuels mouvements de foule, contrôle strict de l'usage de la sexualité et autres tortures généralisées.

Rappelons-nous qu'il existe encore des communistes en France. Voilà ce que serait un pays où ils auraient carte rouge. De plus, nos vedettes nationales telles qu'Alexis Corbière, Ian Brossat, Jean-Luc Mélenchon ou Pierre Laurent agrémentent le régime communiste d'une charmante touche cocardière: destruction du Sacré-Coeur à Paris, références révolutionnaires assumées et un discours politique adressé aux classes populaires de la part de dirigeants qui ne s'arrêtent pas de manger une semaine avant la fin du mois. Jean-Luc Mélenchon jouit d'un patrimoine de plus de 800 000 euros et touche au moins 6000 euros par mois, selon les différentes estimations. Il se défend de "s'enrichir par son message": encore heureux ! Une société qui étouffe les vrais talents et asphyxie les entrepreneurs par les taxes et autres fumées administratives, mais qui rétribuerait grassement le pourfendeur d'une idéologie démoniaque serait peut-être pire que la nôtre.

Lui et ses amis de gauche n'ont rien à voir avec la pauvreté. Celle-ci permet même de faire survivre les discours communistes et sociaux-démocrates. Par ailleurs, les petits cathos calotins et autres intégristes ensoutanés, eux, ne sont pas pleins aux as mais vivent avec les pauvres et vivent la charité avec eux. Sans ressentir le besoin de se filmer pour exhiber sa bonne action sur les réseaux sociaux.

Souvenons-nous que le capitalisme et le communisme ne sont que les deux faces de la pièce frappée en 1789. Notre système libéral exclut et trie les personnes avec une cruauté qui mériterait un autre rapport de l'ONU (malheureusement le machin est malin comme un singe et ne sciera pas sa branche), plus utile que celui sur la prétendue lenteur de l'Eglise catholique à se débarrasser de ses brebis galeuses. Et que les horreurs perpétrées par les criminels nord-coréens sont celles qui nous attendent au bout de la machine infernale du gender, de l'euthanasie et de l'homme libéré des "carcans judéo-chrétiens".

Julien Ferréol

*Pape Pie XI, encyclique Divini Redemptoris 19 mars 1937 : http://www.vatican.va/holy_father/pius_xi/encyclicals/documents/hf_p-xi_enc_19031937_divini-redemptoris_fr.html

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

11/05 | 3ème Pèlerinage légitimiste au Puy