La farce a assez duré !

Hier soir sur TF1 et d'après la préfecture de police de Paris, nous étions 150 000 manifestants dans Paris pour la famille. Bien loin du million annoncé par les organisateurs. Il suffisait d'être sur les lieux, de voir ce flot ininterrompu d'hommes et de femmes, seuls ou en familles, de tous âges, s'écouler sur l'esplanade des Invalides de 15h30 à 19h00 pour se rendre compte que les autorités se moquent une fois de plus de nous. Les pouvoirs publics n'avaient pourtant pas lésiné sur les moyens pour faire de cet ultime rassemblement un échec ; barrage des douanes au péage de Saint-Arnoult en Yvelines pour arrêter les cars, trains de Bordeaux ralentis sur les voies, RER C en travaux le dimanche, etc. Oui, ces gens ne manquent pas d'humour. Mais cette farce ne me fait plus rire…Pour tout dire, j'ai l'impression qu'avec leurs méthodes de dictateurs en culottes courtes, ces hommes se moquent de nous et divisent les Français.

Evidemment à l'issue de la manifestation il y a eu "quelques bousculades", pour reprendre le terme utilisé par M. Valls  au sujet de la fête du PSG au Trocadero. Mais je suis persuadé que les commerçants du Trocadero sauront dorénavant parfaitement faire la différence entre une fête et une manifestation !

J'en ai la certitude, on a volé la démocratie aux Français. Les propositions de M. Hollande étaient nombreuses avant son élection mais aujourd'hui, elles sont abandonnées ou imposées, au bon vouloir de nos ministres et du Président, sans consultation réelle des citoyens. En somme, notre gouvernement nous dit : "Vous nous avez élus et nous avons la majorité à l'Assemblée et au Sénat, cela nous donne le pouvoir de décider à votre place de ce qui est bon ou mauvais, et de la façon de le mettre en œuvre, sans plus vous demander votre avis." Cet état d'esprit développe une capacité de nuisance dont la démonstration actuelle est édifiante. 

Ainsi, les Français ont le loisir de voter occasionnellement en s'appuyant sur des campagnes mensongères puis ils n'ont plus rien à dire et plusieurs millions de manifestants n'ont aucune importance aux yeux de ceux qui ont été élus. Comme nous sommes loin des démocraties avancées qui nous entourent, comme la Suisse, les Pays-Bas ou les royaumes scandinaves !

Demain, pour ne pas affronter le peuple sur des sujets de fond, comme le chômage, l'inflation, la dette publique, les retraites, pour ne pas donner la mesure de son incapacité, notre gouvernement nous sortira, j'en suis persuadé, d'autres réformes destructrices mais prétendues moins conflictuelles, comme le "vote des étrangers" ou "l'euthanasie". Michel Sapin l'avait annoncé durant la campagne de 2012 : "ces réformes là nous les ferons, elles font plaisir et ça ne coûte rien."

Les Français, une fois encore, descendront dans la rue, et ils seront de nouveau bafoués. 

Enfin, le dernier et non des moindres , dès la rentrée prochaine et sous prétexte de "cours de morale" dans les écoles, la porte sera ouverte à l'enseignement de toutes les folies. Je vous invite à être vigilant sur le contenu de ce qui sera appris à vos enfants… Je reviendrai sur ce sujet le moment venu.

Bonne journée à tous.

Charles

Commentaires  

#2 Chantal de Thoury 30-05-2013 00:55
Votre Altesse Royale,
merci pour votre analyse de bon sens, ce bon sens qui manque à tant aujourd'hui dans les sphères politiques.
merci de nous conforter dans la pensée que "bon sang ne saurait mentir"; Puisse par votre voix, nos compatriotes réaliser que les membres de la famille Royale, ne sont pas là que "pour faire joli dans les pages de la press people""
nota: j'ai toujours été étonné des curieuses transformations des expressions et mots français qui en temps normal feraient bondir de susceptibilité un grand nombre 'presse du peuple" devient press people; nègre du latin nigra=noir, est passé par noir puis noir est devenu péjoratif et a été transformé par "black", le 'compter fleurette' nous revient sous le verbe "fleurter" et j'en passe pour ne pas y passer la nuit. Merci encore pour vos prises de positions.
Citer
#1 LAURANCEAU 28-05-2013 14:24
Monseigneur,
Je vois avec plaisir que du lourd et prestigieux passé dont vous êtres l'héritier, vous n'hésitez pas à vous prévaloir de celui du Roi Louis XVI plustot que de celui de Louis XIV. Peut-ùetre serez- vous appeler à en acomplir le Testament Politique du dernier grand roi de France, que les partisants de la Tyranie de 1793 et leurs successuers Socialistes ont empêché de voir le jour et d'être mis en oeuvre.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement