Les bonnes nouvelles d'avril

Chers amis,

Contrairement aux apparences, le mois d'avril qui vient de s'achever fut fécond en bonnes nouvelles pour notre France. En voici quelques-unes qui, tant dans le domaine politique qu'économique me semblent essentielles à retenir.

La première bonne nouvelle vient du front de la défense, où, cela n'aura échappé à personne, le Président de la République vient d'annoncer une augmentation des crédits de la défense de 3,9 milliards d'euros à l'horizon 2019 et le maintien des crédits actuels en 2015. C'est un thème que nous avions déjà abordé et où nous préconisions, avec plus de hardiesse, il est vrai, la voie maintenant suivie par le gouvernement. Ainsi, toutes les diminutions budgétaires prévues sont annulées. Évidemment, ce n'est qu'une demie-victoire, puisque ces milliards il les faudrait tout de suite. En outre, il apparaît désormais de façon certaine que la baisse des effectifs de l'armée va continuer mais sera moins importante que prévue. Sur les 35 000 postes qui devaient être supprimés, 18 000 seront maintenus. C'est mieux que rien… Ce sont toujours quelques régiments de sauvés. Espérons que ce ralentissement de la chute soit le prélude d'une prise de conscience de l'urgence des besoins militaires de la France.

Une seconde bonne nouvelle permet d'y croire. En effet, suite aux événements qui avaient suivi les attentats du 7 janvier de cette année, le Président de la République et le Premier ministre avaient annoncé la création d'un service civique. 70 000 postes devraient être créés, pour le tissu associatif essentiellement. Initialement, la défense nationale devait être écartée de ce processus, malgré les appels de plusieurs personnalités politiques à ré-activer le service militaire, dont je rappelle qu'il  n'est que suspendu depuis 1996 et non aboli. Heureusement, la valeur sociale de nos armées et l'importance des besoins de défense ont eu raison du préjugé antimilitariste de nos gouvernants. Le service militaire adapté, qui encadre chaque année 5600 jeunes sans diplômes ni qualifications en Outre-Mer et leur offre une formation militaire et une formation professionnelle, va être implanté en métropole où il concernera un peu plus de 1000 jeunes, suivant les mêmes critères, sur sept sites. Outre la possibilité d'acquérir une formation, souvent dans l'artisanat ou les métiers ouvriers, ce service donne chaque année les bases de l'expérience militaire à des jeunes français. Il est heureux qu'il soit désormais élargi à la métropole. Les premières bases devraient ouvrir en 2016. Ce pas vers un retour du militaire en métropole et du rôle social de l'armée est de bon augure.

Il faut dire que les nuages s'amoncelant sur nos têtes, il y a urgence. Là aussi, certains de nos politiques semblent en prendre conscience, comme l'a montré récemment Xavier Bertrand, ancien ministre et cadre de l'UMP, qui face aux migrants clandestins préconise le blocus des côtes libyennes. Il y a peu de chances qu'il soit écouté, mais sa déclaration dénote d'un déliement des langues tout à fait inédit. Pourvu que celui-ci continue jusqu'à ce que les esprits soient assez libres pour passer à l'acte. Les 500 000 exemplaires vendus du Suicide français d'Eric Zemmour et les 500 000 autres exemplaires vendus de Soumission, de Michel Houellebecq me poussent à croire que nous sommes sur le bon chemin pour l'ouverture des esprits. (N'oublions pas qu'un livre acheté par un particulier est lu en moyenne par trois personnes autour de lui, ce qui ferait quatre millions de lecteurs pour ces deux ouvrages.)

Si la France ouvre les yeux en politique, on doit aussi noter en économie des événements tout à fait intéressants.

Dans l'industrie de l'armement, avec l'annonce de la vente de 24 avions rafales au Qatar, je note avec vous, chers amis, un véritable effet de mimétisme des pays qui, désormais souhaitent s'équiper Français, cet appareil ayant fait ses preuves visiblement. Alors que l'on croyait la production de cet avion vouée à disparaître par lente extinction, la voici relancée, pour le plus grand bénéfice de l'emploi industriel français, mais aussi de la recherche aéronautique.

Par ailleurs, si nos PME et PMI souffrent, on peut au moins se réjouir des performances de nos grands groupes. Ce sont autant de milliards rapportés à la France et à des actionnaires français, autant de prestige pour notre drapeau et d'influence pour notre patrie dans le monde.

Ainsi, le transporteur maritime CMA-CGM, troisième groupe européen dans le domaine du transport maritime et des porte-containers vient de racheter l'Indien LCL logistix, leader du même secteur en Inde. Nous parlons souvent du rachat de firmes françaises par des étrangers. Nous pensons à Arcelor repris par Mittal. Sachons voir aussi la réciproque à notre profit.

Dans le même domaine, le groupe de conseil et de services informatiques Capgemini a acheté l'Américain Igate pour une somme de 3,6 milliards d'euros. Igate est présent sur le sol américain et en Inde, où la France renforce donc sa présence économique, après que Capgemini y ait déjà acheté le groupe informatique Kambay en 2007.

Enfin, puisqu'il s'agit d'entreprises, je vous livre les résultats d'un sondage tombé le lendemain de la fête du travail et révélant que si seuls 33 % des Français ont une opinion favorable sur les syndicats, ils sont 53 % à avoir une bonne image du patronat, soit 41 % des sympathisants de gauche et 66 % de ceux de droite.

Dans un pays où les médias de grande diffusion dénoncent les entrepreneurs à la vindicte commune et vilipendent les supposés riches comme autant de possesseurs de biens mal acquis, on peut noter cette belle victoire du bon sens, qui montre que dans les profondeurs de la nation, derrière le paravent télévisé ou radiophonique, il y a une réelle affection ou admiration pour ceux qui mouillent leur chemise afin que l'économie française aille de l'avant.

Quant aux syndicats, je déplore ce résultat, qui montre l'échec d'un modèle de défense des salariés qui pourtant fait ses preuves dans tous les autres États d'Europe. Mais justement, ces très mauvais chiffres devraient les inciter à revoir leurs pratiques vers moins de dogmatisme et plus de clairvoyance quant aux intérêts réels de ceux qu'ils protègent. Surtout, notre rêve serait qu'enfin patronat et salariat marche main dans la main, pour l'emploi et la prospérité de tous. Si ces chiffres pouvaient y contribuer, ce serait une immense victoire.

Le mois s'est achevé, vous le voyez, chers amis, avec de belles promesses pour l'avenir. Ce sont autant de revigorantes rasades pour mieux affronter la bourrasque du quotidien, parfois si déprimante.

En route !

Charles

 

s.a.r Le Prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme
et le directoire de l'association sont heureux de vous faire part de notre prochaine réunion :

  Le Lundi 11 Mai 2015 à 19h30 au « Cercle de l'Union Interallié »

sis au 33 de la rue du Faubourg-Saint-Honoré 75008

Métro stations : Concorde ou Madeleine   -   Parking : Concorde

(Tenue de ville et cravate exigées)

 Conférence du Père Nageeb MICHAEL, O.P.

____________

 « DESTINEE DES CHRETIENS D’ORIENT ET

SAUVEGARDE DE LEUR HERITAGE »

 Une participation de 30 €uros est demandée,

elle vous ouvre les portes de la conférence et au cocktail qui suivra

Le nombre de place étant limité, merci d’adresser votre bulletin participation au trésorier :

  Pr Gérard Teboul 18 Avenue de Messine, 75008 Paris

Les places réglées à l’avance feront office de réservation

Veuillez libeller vos chèques à l’ordre de « Nouveau Dialogue »

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ASSOCIATION « NOUVEAU DIALOGUE »

« Nous avons tous le pouvoir de faire la différence »

 Bulletin d’adhésion 2015  /  Réservation pour la conférence

Nom :                                                                                    Prénom :

Adresse Personnel :

Ville :                                                                                     Code Postal :

Courriel :                                                                               Tel / SMS :

Profession :

Membre Adhérent : 30,00 €                       Membre Bienfaiteur :  200,00 €     Ou :  ……………...

Participation à la conférence :   30,00 €               Nombre de place :  ……………….

Total :  …………   €uros                                          Signature :

 

Commentaires  

#3 Roques Didier 30-05-2015 07:00
Je viens ici porter mon temoignage :partisan d une France et de son Roi retabli je suis aussi en tant que cadre syndique a la confederation francaise des travailleurs chretiens...qui allie au militantisme syndical les valeurs d humanisme chretien que la France a herite de ses Rois. Je pense que nous pouvons concilier ces valeurs qui sont notre patrimoine.Vive le Roi vive la France !
Citer
#2 BARBANZED 07-05-2015 09:45
les syndicats français ont été fondés sur le principe des syndicats allemands imaginés par le Chancelier Bismarck.
Les syndicats allemands ont évolué avec le temps pour s'adapter aux réalités du moment. Les syndicats français n'ont pas su faire cette évolution . Ces syndicats ne sont, comme c'était prévu à l'origine, que des rouages de contrôle du Pouvoir et non l'expression de la volonté de leurs adhérents.
Citer
#1 PELLIER Dominique 07-05-2015 08:03
je serais d'accord avec vous, Monseigneur, en ce qui concerne notre armée, mais je soutiens que le service militaire doit être maintenu dans ce qu'il remettait dans les rangs certains récalcitrants, qu'il avait une vertu formatrice de notre jeunesse. Comme Vous, je pense aussi et toutefois qu'il doit être utile à la France, aux Français, plutôt que seulement militaire. Je mets un bémol de méfiance quant à la vente de nos avions; des promesses d'achat ayant souvent fusé mais ne se sont finalement pas réalisées... Quant aux syndicats, aux patrons... Je ne vois pas beaucoup de défense pour les travailleurs.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan