Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

Que ce soit dans les banlieues des grandes villes occidentales ou bien dans les pays du Moyen-Orient, invariablement on trouve des mahométans à l'origine des troubles. Agressions, viols, meurtres, pillages, massacres, les noms des auteurs ou des groupuscules trahissent leur appartenance à la religion réputée de tolérance, d'amour et de paix selon les folliculaires. Pourtant, quand on ouvre leur "livre", le doute ne plane guère quant à leur douceur : sourate II, versets 187/191 :
"Tuez-les partout où vous les atteindrez ! Expulsez-les d'où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois], ne les combattez point près de la Mosquée Sacrée avant qu'ils vous y aient combattus ! S'ils vous y combattent, tuez-les ! telle est la 'récompense' des Infidèles." 
A comparer avec l'enseignement de Notre Seigneur Jésus-Christ en Luc, VI, 27 :
Mais, je vous le dis, à vous qui m'écoutez : aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. "
Le "Gaulois" qui habite encore dans les quartiers cosmopolites et interlopes, autrement appelés "zones de non-droit", a appris à baisser les yeux devant les bandes ethniques, religieusement pures, qui quadrillent les rues et les espaces publics des cités autrefois populaires et résidentielles. Le citoyen qui vit dans ce qui ressemble de plus en plus à un enfer, considère cette attitude comme une mesure d'élémentaire prudence. Au bled, cela porte un autre nom : la dhimmitude. Quant à la presse nationale, quand elle ne passe pas son temps à nier l'existence de ces faits, elle use des hectolitres d'encre afin d'expliquer à ses lecteurs que tout cela est exagéré. Que la majorité des faits relatés ad nauseam par la presse, généralement régionale ayant à coeur d'informer les citoyens, soit le fait d'une minorité (qui tend à l'être de moins en moins) active, je ne le nierais pas. Néanmoins, j'observe que la majorité des mahométans de France ne se presse pas au portillon pour proclamer haut et fort leur désapprobation, pour condamner publiquement les exactions de leurs rejetons. Solidarité ethnique et religieuse, n'en doutons pas un seul instant.
Montre moi ce que Mahomet a apporté de nouveau et tu ne trouveras que du mauvais et de l'inhumain comme ceci, qu'il a prescrit de répandre par l'épée la foi qu'il prêchait. " Manuel II Paléologue
 
légende : national-socialisme, national-islamisme : même esprit, mêmes méthodes
 
Si le banlieusard français risque parfois d'y laisser la peau, rarement fort heureusement, il n'en va pas de même pour les Chrétiens d'Orient. Qu'ils soient Irakiens, Syriens, Libanais, etc. ils doivent fuir devant des bandes de djihadistes qui ne craignent pas la mort pour eux-mêmes et qui ne craignent pas de l'infliger aux autres, certains qu'ils sont de bénéficier d'une éternité où ils pourront goûter aux charmes de légions d'accortes jeunes vierges. Nos frères dans le Christ n'ont pas d'autres choix à faire qu'entre la fuite, la conversion ou la mort. Et encore, lorsqu'ils ont la chance de se le voir offrir. Quant à leurs femmes et leurs filles, elles sont tout simplement capturées pour être vendues comme esclaves sur les marchés, quand elles ne sont pas offertes aux combattants afin que ceux-ci puissent assouvir leurs pulsions animales sans être considérés comme adultères (passible de la peine de mort), ces femmes étant des infidèles, elles ne comptent pas, n'ont aucune humanité. On nous dit que ces monstres ne représenteraient qu'une infime minorité en regard du milliard de musulmans. Néanmoins, j'observe que la majorité des mahométans du monde ne se presse pas au portillon pour proclamer haut et fort leur désapprobation, pour condamner publiquement les massacres et autres atrocités commises par leurs corréligionnaires. Solidarité religieuse, n'en doutons pas un seul instant.
 
Comme l'a si bien qualifié Tariq Ramadan, l'islam est un englobant. Plus qu'une religion, c'est une entreprise totalitariste qui entend régir la vie des hommes dans chacun de ses aspects, à chacun de ses instants. Il faut bien avoir à l'esprit que la fable selon laquelle la majorité des musulmans seraient des modérés n'est qu'un leurre. Pour s'en convaincre, il suffit d'ouvrir un Coran. A la lecture, on s'apercevra que les soi-disant islamistes ne sont en fait que des fidèles qui mettent en oeuvre ce qui est écrit dans leur livre "saint". L'Occident est en proie à une décadence qui peut encore être stoppée. Il suffit de se rappeler ce qu'a dit Winston Churchill à propos de l'islam :
Il n'y a dans le monde aucune force rétrograde plus forte. Loin d'être moribond, l'islam est une foi militante imposant le prosélytisme. Il s'est déjà répandu en Afrique Centrale suscitant l'apparition de guerriers sans peur à chaque étape; et si le christianisme n'était pas entouré des bras forts de la science, science à laquelle il s'est vainement opposé, la civilisation de l'Europe moderne pourrait disparaître, comme a disparu la civilisation de la Rome antique. "
Il suffit que nos contemporains finissent par ouvrir les yeux, qu'ils se rappellent qu'ils sont chrétiens (de culture sinon de foi) et qu'a contrario du christianisme dévoyé et bêlant que beaucoup (souvent athées d'ailleurs) essaient de promouvoir, nous sommes tous des miles christi et que notre devoir est de défendre notre Eglise, notre terre, et nos familles.
 
Qu'il puisse encore se trouver des démocrates en carton pour défendre l'islam et sa présence sur le sol français, et plus largement européen, montre à quel point il est urgent de réagir, montre à quel degré de décadence nos supposées élites sont rendues. Il faut être clair, cette soi-disant religion n'a rien à faire en Occident car elle est la plus totale négation de tout ce en quoi nous croyons. Elle privilégie la soumission à l'exercice du libre arbitre, la servitude à la liberté, la violence à la paix, etc.
 
Pierre Guillemot

Commentaires  

#12 jean-yves Pons 25-09-2014 18:55
Cher Pascal,
Merci de lire avec autant d'attention mes modestes opinions dans le Bulletin climatique quotidien du CER !!! Grâce à toi nous sommes au moins deux à penser, comme tu le rappelles, que "cette soi-disant religion n'a rien à faire en Occident car elle est la plus totale négation de tout ce en quoi nous croyons."
Citer
#11 Chantal de Thoury 29-08-2014 10:36
Possédant un enregistreur, j'ai enregistré dernièrement la série de reportages d'ARTE sur les "peuples oublies" et ai visionné hier le reportage sur le peuple des AROUMAINS vivant dans une partie sud est de la Macédoine.
A un moment de l'émission une vieille femme née au tout début du 20e siècle fut interrogée par le journaliste pour expliquer pourquoi elle portait une croix tatouée à la racine de son nez entre les deux yeux.
Elle indiqua que toutes les filles étaient alors marquées ainsi très très jeunes pour les protéger pour la vie des razzias des Turcs (musulmans) car toute fille marquée ainsi de façon indélébile ne pouvait plus être "exploitable" pour eux.
Ainsi elles étaient laissées chez elles et n'étaient pas emmenées.
On peut donc affirmer que le tatouage protecteur de la Croix en plein milieu entre les deux yeux fut particulièremen t protecteur pour toutes les femmes chrétiennes de ce peuple des AROUMAINS ..
au coeur des Balkans ..
Exemple peut être à transmettre aux chrétiens en danger directement en contact avec les musulmans qui appliquent le Coran de façon orthodoxe.
Citer
#10 Benoît LEGENDRE 22-08-2014 14:50
La cécité volontaire et la lâcheté de nos dirigeants politiques, avec leurs laquais serviles des médias, vont bientôt porter leurs fruits ; en fait, je crois que la récolte vient de commencer, et dans le panier, on veut nous faire croire que les amandes amères sont aussi bonnes que les douces... saviez-vous qu'une vingtaine d'amandes amères peuvent tuer un adulte même en bonne santé ? Merci à Pascal Cambon et Jacques Jouan pour leur dialogue que j'ai trouvé fort intéressant !
Et que tous les chrétiens se réveillent : in hoc signo vinces ! (Par ce signe, c.à.d. la croix, tu vaincras !)
Vive le roi !
Citer
#9 LYAMINE 20-08-2014 08:22
ISLAM POUR LES NULS !!!!
Comprendre l'Islam et les Musulmans !
'' juste pour dire : Que je ne dois pas avoir le même CORAN et l'enseignement que tous ces Terroristes donc il y a un sérieux P.B et nous devons combattre ceux qui tue des innocents au Nom de l'ISLAM '' ZED !!!!
L'Islam et le Christianisme ont-ils des origines différentes?
Non. Avec le Judaïsme, ils ont pour source le Prophète et Patriarche Abraham (Paix sur lui), et leurs trois prophètes sont des descendants directs de leurs fils -
Muhammad est le descendant de l'aine Ismael, et Moïse et Jésus descendent d'Isaac (Paix sur eux). Abraham s'établit à un endroit connu aujourd'hui comme la ville de La Mecque (Makkah) et y construisit la Ka'bah vers laquelle tous les Musulmans se tournent quand ils prient.

L'Islam tolère-t-il d'autres croyances ?
Le Coran dit : Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. .(Coran, 60:8)
C'est une fonction de la loi Islamique de protéger les statuts privilégiés des minorités, et c'est pourquoi des salles de cultes non-islamiques existèrent depuis le début dans l'empire musulman. L'Histoire nous donne de nombreux exemples de la tolérance musulmane envers les autres religions. : quand le calife Omar entra à Jérusalem en l'an 634 ap J.C l'Islam accorda la liberté de culte et d'adoration à toutes les communautés religieuses dans la ville. La loi islamique permet aussi aux minorités non-Musulmanes de posséder leurs propres tribunaux.
Que pensent les Musulmans de Jésus ?
Les Musulmans respectent et révèrent Jésus (Paix sur lui), et attendent sa Seconde Arrivée. Ils le considèrent comme l'un des plus grands messagers de Dieu. Un Musulman ne le mentionne jamais simplement comme 'Jésus', mais ajoute toujours la mention 'paix sur lui'. Le Saint Coran confirme sa conception immaculée (sans père) et sa mère Marie est considérée comme la plus pure femme de toute la création (un chapitre entier du Coran lui est consacrée, intitulée "Marie"). Le Coran décrit l'annonciation comme suit :
(Rappelle-toi) quand les Anges dirent: ‹Ô Marie, certes Allah t'a élue au-dessus des femmes des mondes. ‹Ô Marie, obéis à Ton Seigneur, prosterne-toi, et incline-toi avec ceux qui s'inclinent›. - Ce sont là des nouvelles de l'Inconnaissabl e que Nous te révélons. Car tu n'étais pas là lorsqu'ils jetaient leurs calames pour décider qui se chargerait de Marie! Tu n'étais pas là non plus lorsqu'ils se disputaient. (Rappelle-toi,) quand les Anges dirent: ‹Ô Marie, voilà qu'Allah t'annonce une parole de Sa part: son nom sera ‹al-Masih› ‹Hissa›, fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l'au-delà, et l'un des rapprochés d'Allah›. Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien›. - Elle dit: ‹Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu'aucun homme ne m'a touchée?› - ‹C'est ainsi!› dit-Il. Allah crée ce qu'Il veut. Quand Il décide d'une chose, Il lui dit seulement: ‹Sois›; et elle est aussitôt. (Coran, 3:42-7)
Jésus (PBAL) est né miraculeusement par la même puissance qui a créé Adam (PBAL) en un être sans besoin de père : Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit ‹Sois›: et il fut. (Coran 3:59)
Pendant sa mission prophétique, Jésus (PBAL) accomplit de nombreux miracles. Le Coran nous rapporte : et Il sera le messager aux enfants d'Israël, [et leur dira]: ‹En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d'un oiseau, puis je souffle dedans: et, par la permission d'Allah, cela devient un oiseau. Et je guéris l'aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission d'Allah. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants! (Coran 3:49))
Ni Muhammad ni Jésus (PBAE) ne sont venus modifier la croyance de base en Dieu Unique, apportée par les prophètes avant eux, mais plutôt les confirmer et les renouveler. Le Coran rapporte à ce propos :
Et je confirme ce qu'il y a dans la Thora révélée avant moi, et je vous rends licite une partie de ce qui était interdit. Et j'ai certes apporté un signe de votre Seigneur. Craignez Allah donc, et obéissez-moi. (Coran 3:50)
Le Prophète Muhammad (PBAL) a dit : "Quiconque croit qu'il n'y a de dieu que Dieu, unique sans associé, que Muhammad (PBAL) est Son messager, que Jésus est le serviteur et messager de Dieu, Son verbe mis au monde par Marie et l'esprit émanent de Lui, et que le Paradis est vrai et l'Enfer est vrai, sera reçu par Dieu au Paradis." (Hadith de Bukhari)....

Qu'est-ce que la Ka'bah ?
La Ka'bah est le lieu d'adoration par excellence que Dieu a fait construire par Abraham et Ismael (PBAE) il y a plus de quatre mille ans. Le bâtiment fut construit en pierre sur ce que beaucoup pensent être le site originel d'un sanctuaire établit par Adam lui-même. Dieu a commandé à Abraham de sommer toute l'humanité de visiter ce lieu, et quand les pélerins vont à La Mecque aujourd'hui, on peut les entendre répéter 'A Ton service, Ô Seigneur' en réponse à l'ordre de Dieu.
Quelles sont leurs croyances?
Les Musulmans croient en un Dieu Unique, Seul et Incomparable; ils croient aux Anges, qu'Il a créé; aux prophètes à travers qui Il a apporté Ses révélations à l'humanité; au Jour du Jugement Dernier et à la responsabilité personnelle de chacun pour ses actes; en l'autorité suprême de Dieu sur le destin de l'homme; à la vie après la mort. Les Musulmans croient en la succession de prophètes depuis Adam et avec lui Noé, Abraham, Ismael, Isaac, Jacob, Joseph, Job, Moïse, Aaron, David, Salomon, Elie, Jonas, Jean le Baptiste, et Jesus, que la paix soit sur eux. Mais le message final de Dieu pour l'homme, la confirmation de l'éternel message et la synthèse de tout ce qu'Il a révélé avant fut révélé au Prophète Muhammad (Paix et Bénédiction d'Allah sur lui) par l'archange Gabriel.
Comment devient-on musulman(e) ?
Simplement en prononçant 'Il n'y a d'autre divinité que Dieu, et Muhammad est le Messager de Dieu'. Par cette déclaration, le croyant ou la croyante déclare sa foi en tous les messagers de Dieu, et aux Ecritures qu'ils ont apporté.
Que signifie 'Islam' ?
Le mot arabe 'Islam' signifie simplement 'soumission' et dérive du mot signifiant 'paix'. Dans un contexte religieux, cela signifie la complète soumission à la volonté de Dieu. 'Mahometisme' est donc une mauvaise désignation car elle sous-entend que les Musulmans adorent Muhammad (PBAL) en plus de Dieu. 'Allah' est le mot arabe pour Dieu, qui est utilisé aussi par les Chrétiens arabes.

Qu'est-ce que l'Islam ?
L'Islam n'est pas une nouvelle religion, mais la meme vérité (le meme message), que Dieu a révélé à travers tous Ses Prophètes à l'humanité entière. Pour plus d'un cinquième de la population mondiale, l'Islam représente une religion ET un mode de vie à part entière. Les Musulmans suivent une religion de paix, miséricorde et de pardon, et la majorité n'a rien à voir avec les événements très graves qu'on a associé à leur foi.
" 1. Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
2. Louange à Allah, Seigneur de l'univers.
3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
4. Maître du Jour de la rétribution.
5. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
6. Guide-nous dans le droit chemin,
7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés."
Cette chapitre (sourate) qui ouvre le Coran s'appelle la Fatiha : l'Ouverture. Cette sourate est l'élément central dans la prière des Musulmans. Elle contient l'essence du Saint Coran, elle est récitée au début de chaque prière.
Qui sont les Musulmans ?
Plus d'un milliard d'hommes et de femmes dans le monde, issu d'un vaste éventail de races, nationalités et cultures à travers le globe - depuis les Philipinnes du sud jusqu'au Nigeria - sont unis par la foi commune de l'Islam. Environ 18% d'entre eux vivent dans le monde arabe; la plus grande communauté musulmane du monde est en Indonésie; des parties entières de l'Asie et la plupart des pays africains sont musulmans, tandis que de fortes minorités existent en ex-Union Soviétique, Chine, Amérique du Nord et du Sud, et Europe.
De quoi parle le Coran ?
Le Qur'an, la dernière Parole de Dieu révélé à l'humanité, est la source primordiale de la foi de tout Musulman et de sa pratique. Il contient tous les sujets qui nous concernent en tant qu'êtres humains : sagesse, doctrine, culte, et loi, mais le thème de base est la relation entre Allah et Ses créatures. En même temps, il fournit les directives pour une société juste, un comportement humain correct, et un système économique équitable
Existe-t-il d'autres sources sacrées (que le Coran) ?
Oui, la Sunna, les pratiques et exemples du Prophète Muhammad (PBAL). La Sunna représente la seconde autorité pour les Musulmans. Un 'hadith' est un compte-rendu vérifié et digne de confiance, de ce que le Prophète a dit, fait ou approuvé. Suivre la Sunna fait partie de la foi Islamique.
Exemples des paroles rapportées du Prophète (PBUH):
' Dieu ne fait pas miséricorde à celui qui n'a pas de miséricorde pour les autres.'
'Personne ne sera véritablement croyant tant qu'il ne voudra pas pour son frère ce qu'il veut pour lui-même.'
'Celui qui mange à satiété tandis que son voisin vit sans nourriture n'est pas un croyant.'
' Le commerçant loyal et sincère est associé (fait partie) avec les prophètes, les saints et les martyrs.'
' Le Puissant n'est pas celui qui met à terre l'autre, mais celui qui se contrôle au moment où la colère l'attaque.'
' Dieu ne vous juge pas selon vos corps et leurs apparences, mais il examine vos coeurs et regarde dans vos oeuvres.'
' Un homme marchant sur un chemin tombait de soif. Atteigant un puits, il le descendit, but son content et ressortit. Il vit alors un chien à la langue pendante, léchant la boue, pour calmer sa soif. L'homme vit que le chien avait la même soif que celle qu'il avait. Il descendit encore dans le puits, remplit sa chaussure d'eau et retourna la présenter au chien. Dieu lui pardonna ses péchés par cette action. On demanda alors au Prophète : "Messager de Dieu, est-ce que nous sommes récompensés pour la bonté envers les animaux ? " Il dit : "Il y a une récompense pour toute bonté envers tout chose vivante." '
(Tiré de la compilation de hadiths de Bukhari, Muslim, Tirmidhi and Bayhaqi)

Et les femmes Musulmanes ?
L'Islam considère la femme, qu'elle soit mariée ou célibataire, comme un individu à part entière, avec le droit de diposer d'elle-même, et de ses biens et richesses. Une dot de mariage est offerte par le futur mari à la future mariée pour son usage personnel, et elle garde son nom de famille, plutôt que de prendre celui de son mari. Hommes et femmes doivent adopter une tenue vestimentaire digne et modeste; les traditions d'habits pour femmes qu'on rencontre dans certains pays musulmans sont souvent l'expression des coutumes locales.
Le Messager de Dieu (PBAL) a dit:
' Le plus parfait dans la foi parmi les croyants est celui qui est le meilleur en conduite et bonté envers sa femme.'
Pourquoi la famille est-elle si importante pour les Musulmans ?
La famille est la fondation de la société Islamique. La paix et la sécurité offerte par une famille stable est une grande richesse, et est considérée comme essentielle à la croissance spirituelle de ses membres. Un ordre social harmonieux est particulièremen t créé dans les familles nombreuses; les enfants y sont conservés précieusement, et quittent rarement le foyer avant le mariage.

Comment l'Islam garantit les droits de l'homme ?
La liberté de conscience est abordé par le Saint Coran lui-même : 'Nulle contrainte en religion! ' (2:256)
La vie et la propriété de tous les citoyens d'un Etat Islamique sont considérées sacrées, qu'il soit musulman ou non.
Le racisme est incompréhensibl e pour un Musulman, car le Saint Coran parle de l'égalité des hommes dans les termes suivants :
Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissi ez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux.
Allah est certes Omniscient et Grand- Connaisseur. (49:13)

Qu'est-ce que l'Islam dit à propos de la guerre ?
Comme le Christianisme, l'Islam permet de le combat en légitime défense, ou pour la défense de sa religion, ou aux cotés de ceux qui furent expulsés de force de leur maisons. Il pose de strictes règles pour le combat : interdiction de s'attaquer aux civils et aux récoltes, arbres et bétail. Dans l'optique des Musulmans, l'injustice l'emporterait dans ce monde si les hommes vertueux n'étaient pas préparés à risquer leurs vies pour une cause juste.
Le Saint Coran dit : Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n'aime pas les transgresseurs! (2:190)
Et combattez-les jusqu'à ce qu'il ne subsiste plus d'association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s'ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu'ils oeuvrent. (8:61)
Ainsi, la guerre, est le dernier recours et est sujette à de rigoureuses conditions dictées par la loi sacrée. Le terme Djihad signifie littéralement 'effort' et les Musulmans croients qu'il y a deux sortes de Djihad. L'autre Djihad est le combat intérieur que chacun mène contre les passions et les désirs égotistes dans le but d'atteindre la paix intérieure.
Et la nourriture ?
Bien que beaucoup plus simple que les règles alimentaires suivies par les Juifs et les premiers Chrétiens, le code que les Musulmans observent interdit la consommation, entre autres, de viande de porc, ou n'importe quelle boisson toxique. Les animaux doivent être vidés de leur sang, donc égorgés d'une manière appropriée (halal). Le Prophète (PBAL) enseigna que 'votre corps a des droits sur vous', et la consommation de nourriture saine et un style de vie sain sont considérés comme des obligations religieuses.
Le Messager (PBAL) a dit: ' Demandez à Dieu la certitude [de foi] et la santé; car après la certitude, personne n'a reçu de meilleur cadeau que la santé! ''

Comment les Musulmans traitent les personnes agées ?
Dans le monde Islamique, il n'existe pratiquement pas de maison de retraités. L'effort de prendre soin de ses parents dans le plus difficile moment de leur vie est considéré comme un honneur et une bénédiction, et une opportunité de grande croissance spirituelle. Dieu demande non seulement de prier pour ses parents, mais d'agir avec eux avec compassion infinie, en se rappelant que quand nous étions des enfants sans secours, il nous préférait à eux-mêmes. Les mères sont particulièremen t honorées : le Prophète (PBAL) enseignait que 'le Paradis s'étend aux pieds des mères'. Quand ils atteignent un âge avancé, les parents Musulmans sont traités avec miséricorde, avec la même bonté et sacrifice de soi. En Islam, servir ses parents est un devoir, précédé seulement par la prière, et c'est leur droit que d'attendre une telle attitude. Il est considéré méprisable d'exprimer une irritation quelconque quand, alors que ce n'est pas leur faute, les vieux ont plus de mal à vivre, manger, s'habiller...
Le Saint Coran dit : et ton Seigneur a décrété: ‹n'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point: ‹Fi!› et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. et par miséricorde; abaisse pour eux l'aile de l'humilité; et dis : ‹Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit›. (17:23-24)
Comment les Musulmans voient la mort ?
De même que les Juifs et les Chrétiens, les Musulmans croient que la vie présente n'est qu'une épreuve de préparation au prochain univers d'existence. La foi basique inclut ces quelques croyances : le Jour du Jugement, la résurrection, Enfer et Paradis.
Quand un musulman ou une musulmane meurt, il ou elle est lavée, habituellement par un membre de sa famille, puis enveloppé(e) dans une pièce de tissu blanc et propre (le linceul), et enterré(e) après une simple prière, de préférence le jour même. Les Musulmans considèrent cette cérémonie comme le dernier service qu'il peuvent rendre à leur proche, et comme une opportunité de se rappeler combien la vie est courte sur cette terre.
Le Prophète (PBAL) enseigna que trois oeuvres pouvaient continuer à aider une personne, même après sa mort : une aumône qu'il a donnée, une connaissance qu'il a enseigné et un enfant vertueux qui prierait pour lui.
CONCLUSION DE ZED !
Si avec ça, personne n'a compris, c'est que vous êtes vraiment atteint par le côté obscure et le néant !!!!
Je défit tous les Terroristes du monde qui se prétendent Musulmans et qui agissent au nom de Dieu sur tous les crimes qu'ils commentent dans le Monde, je défit même le FRONT NATIONALE don je fait partie entant que Adhérents N°AB308111 de me dire le contraire en parlant que de haine sur le CORAN sans y avoir un expert un vrais expert '' musulmans et non un bouffons qui traduit le contraire du Coran '', je défit les Médias qui osent parler a tord sur les Musulmans et de tous mélangé dans cette culture afin de vendre leurs torchons en accusant encore l'Islam pour le compte de Terroriste !!!!
Je suis Musulmans et pratiquant, je suis Français et j'aime mon PAYS la FRANCE ! je suis Patriotes et je défendrais ma FRANCE contre toute attaque provenant de l'intérieur et de l'extérieur contre toutes sortent de groupes Terroriste et contre tous ces chiens de faux musulmans qui se battent au Nom d'ALLAH et qui tue des innocents ' femmes - enfants - vieillard '' où ceux qui ne sont pas de leurs croyances, car je trouve celà inadmissible !!!! Ils faut les éradiqué de ce monde !!!
Quelle est la différence entre un musulman et un islamiste ?
Un musulman :
est un fidèle de l'islam. L'islam est une religion monothéiste fondée par Mahomet au début du VIIe siècle. Son fondement est le Coran, livre saint et parole de Dieu révélée à Mahomet, et la Sunna, enseignement et vie du prophète. Le mot islam signifie soumission à la volonté d'Allah (Dieu). Les musulmans se répartissent en deux courants principaux : le sunnisme (84%) et le chiisme (15%).
En 2011, l'islam compte 1,57 milliard de croyants, c'est-à-dire 22,5 % de la population mondiale. Les pays qui comptent le plus de musulmans sont l'Indonésie, le Pakistan, l'Inde, le Bangladesh, la Turquie, l'Iran, l'Égypte et le Nigeria.
Il ne faut pas confondre musulmans et arabes : les arabes sont minoritaires parmi les musulmans (20 à 25%) et il existe des arabes chrétiens (en Égypte, au Liban...).
Selon le ministère de l'Intérieur, il y aurait entre cinq et six millions de musulmans en France.
L'islamisme :
est un mouvement regroupant les courants les plus radicaux de l'islam. Ces courants veulent faire de l'islam une idéologie politique qui passe par l'application rigoureuse de la charia (loi islamique fondée sur les préceptes du Coran) et la création d'États islamiques. Le terme est réapparu en France à la fin des années 1970.
L'islamisme ne doit pas être confondu avec l'adjectif "islamique" qui qualifie tout ce qui se rapporte à l'islam.
Le Centre français de recherche sur le renseignement a publié un rapport sur le développement de l'islam fondamentaliste en France en 2005. Il indique que l'islamisme représente 5 à 10% de la communauté musulmane, soit 300 000 à 500 000 personnes. En outre, 1% des musulmans français seraient prêts à s'engager ou à soutenir activement le djihad, soit 3 000 à 5 000 personnes. Enfin, selon des chiffres émanant des services de renseignement cités dans ce rapport, en 2005, entre 300 et 500 jeunes Français avaient rallié Al-Qaïda.
Les différents courants de l’Islam !
C’est très tôt dans l’histoire de l’Islam, en l’an 657, seulement 25 ans après la mort de Mahomet, que l’islam se divisa. La source du conflit était politique: la désignation du calife ou imam, successeur du Prophète à la tête de la communauté. Or Mahomet a eu des filles mais pas de fils.
Qui donc allait diriger la communauté après sa mort? Il n’avait pas donné d’instruction à cet égard.
Les Sunnites :
L’islam sunnite – ou sunnisme – est le principal courant religieux de l’Islam. Il concerne 85 à 90 % des musulmans. Le sunnisme est dérivé du mot « sunna » qui représente la ligne de conduite de Mahomet. Qualifiés de musulmans orthodoxes, ils prônent un monothéisme épuré dont la base demeure le Coran, livre sacré sur lequel doit reposer l’organisation sociale et la vie spirituelle de tout musulman. Contrairement aux Chiites, les Sunnites combattent l’idée selon laquelle le successeur de Mahomet doit obligatoirement appartenir à sa famille.
Les Chiites :
Les Chiites dont le nom dérive de Chî’at a Ali (« ceux qui suivent Ali ») représentent aujourd’hui un dixième seulement de l’ensemble des musulmans (environ 100 millions de fidèles). Ils sont cependant majoritaires en Irak et en Iran et forment une communauté très influente au Liban. Les musulmans chiites attribuent une importance cruciale au culte de l’imam. Cet imam chiite se distingue de l’imam qui, chez les Sunnites, préside simplement à la prière dans les mosquées. Il est le descendant d’Ali, le gendre du Prophète.
Le soufisme :
Les soufis sont la branche mystique de l’Islam. Environ 40% du monde musulman, sunnites et chiites, est lié à une quelconque fraternité soufie. Le soufisme s’est développé en Islam parmi ceux qui cherchaient des relations plus affectives avec Dieu. Chaque confrérie a son maître-guide spirituel. Parlant en des termes poétiques qui scandalisaient les docteurs de la Loi sunnites et chiites, ils étaient autrefois jugés hérétiques et combattus. C’est AL-UHAZALI au XIIe siècle qui a réconcilié l’Islam classique avec les courants mystiques, ce qui a permis l’apparition des grandes confréries.
L’Espagnol IBN ARABI, mort en 1240, est considéré comme le plus grand maître soufi. Le soufisme est un humanisme et un style de vie entièrement tourné vers la spiritualité et l’excellence du comportement.
Les courants islamistes fondamentaliste s :
'' les plus débiles et plus radicaux '' car ce sont les ennemies des Musulmans et chrétiens et des Juifs ainsi que des autres religions !!!!
Nous sommes témoins aujourd’hui de la naissance de multiples courants islamistes plus radicaux les uns que les autres qui cherchent à étendre la domination islamique dans le monde entier par le djihad.
Parmi eux, on distingue entre autre le Wahhabisme et le Salafisme: le premier est un mouvement religieux et politique arabe et musulman sunnite d’inspiration hanbalite fondé par Mohammed ibn Abd el-Wahhâb (1703 – 1792) vers 1745. L’intention de ce dernier était de ramener l’islam à sa pureté d’origine. Ses fidèles rejettent toute tradition extérieure au Coran et à la Sunna. Cette alliance est à l’origine de la diffusion de la doctrine la plus radicale de l’Islam, l’idéologie dite « islamiste ».
Le wahhabisme est étroitement lié à la notion de « salafisme », (en arabe : « as-salafiyya » provient du mot salaf, « prédécesseur » ou « ancêtre »), un courant fondamentaliste dont il se distingue difficilement et dont la description est l’objet de débats. Le salafisme est un dérivé du wahabisme, mais ces deux doctrines prônent toutes les deux un Islam radical et rigoriste, en opposition à la modernité du mode de vie occidental.
Entre autre Les Takfiris de « l’Etat islamique » qui proviennent d'horizons spirituels très divers et ne pas être issus directement de la doctrine kharidjite. '' il sont d'ordre satanique '' Elle s'appuie essentiellement sur la violence pour imposer leur vision de la Charia et de détourné le CORAN à des fins personnels : Des psychopathes qui sont incapables de compatir aux douleurs des autres, incapables de discerner leurs vrais besoins ; à leurs yeux la violence est un outil de pouvoir, un outil qui les aide à parvenir à leurs objectifs !!!
Pour ces salafistes (takfiris), les salafistes traditionaliste s, favorables à la seule prédication, et Un mouvement regroupant les courants les plus radicaux de l'islam. Ces courants veulent faire de l'islam une idéologie politique qui passe par l'application rigoureuse de la charia (loi islamique fondée sur les préceptes du Coran) et la création d'États islamiques.
lYAMINE !!!
Citer
#8 Dofiar 19-08-2014 23:17
Moi qui ai lu le coran, je suis tout à fait d’accord avec l’analyse de Cambon. L’islam est génocidaire, esclavagiste et raciste. C’est le livre le plus intolérant qui soit. L’islam est un danger, et ne doit plus être toléré en Occident, respectueux de la Déclaration universelle des Droits de l’homme. L’islam se déclare paix et tolérance pour endormir les plus naïfs, et aussi dans un but de propagande. « Paix et tolérance », c’est la phase 1 du djihad. Il n’y a pas que l’islam qui est un danger. Il y a aussi ceux qui répercutent leurs tromperies. Ils sont le bras armé de l’islam, tout en n’étant pas de l’islam : ce sont les islamo-collabos qui, se croyant supérieurs aux gens lucides, accusent ceux-ci d’intolérance et de racisme en essayant de leur faire baisser les yeux comme les mahométans, alors que les racistes, ce sont les disciples de Mahomet qui prônent l’extermination des non musulmans. Pas de tolérance pour les ennemis de la tolérance ! (les musulmans) Les Arabes ont l’Arabie, qu’ils y habitent !
Citer
#7 PELLIER Dominique 19-08-2014 08:02
S'il n'est pas permis d'ajouter ni de retrancher quoi que ce soit du Coran, il y en a beaucoup à décapiter chez les Musulmans, alors. C'est drôle, mais il semble en être de même pour la Bible. Et ces gens-là, se disent près de Dieu, Lui obéir ?????? Des blasphémateurs, c'est tout. Qu'Il les prenne en pitié
Citer
#6 Pascal Cambon 18-08-2014 17:04
P.S : Il n'y a pas plus d'islam de France que d'Angleterre ou d'ailleurs. S'il y a bien une "religion" irréformable et fermée à toute idée de progrès, c'est bel et bien l'islam. Même les soufis, présentés comme d'aimables et pacifiques mystiques ont commis leur lot d'horreur.

Pour ma part, j'estime qu'il n'a rien à faire en terre chérétienne et que si tel devait être le cas, il ne devrait qu'être toléré, ses zélateurs sous surveillance et expulsables à la moindre velléité de sédition ou d'imposition de coutumes étrangères et odieuses aux yeux de tout homme de bien.

Quand je dis cela, je ne juge pas les hommes mais la "religion" qui a fait d'eux ce qu'ils sont. J'ai eu le bonheur de croiser pas mal de chrétiens libanais, syriens, etc. qui partagent la même origine que les musulmans de ces contrées mais qui en revanche sont empreints d'une véritabnle humanité en regard de leurs corréligionaire s mahométans.
Citer
#5 Pascal Cambon 18-08-2014 16:58
Mon cher Jacques,

Je crois que vous vous faites des idées sur l'islam et les musulmans vivant en France. Je précise "vivant en France" et non pas musulmans français car l'oumma étant ce qu'elle est, c'est à dire une communauté supranationale qui prend le pas sur la natiuonalité, la religion passera toujours avant leur apparenance au pays dans lequel ils sont nés. L'islam est ce qu'il est, une soi-disant religion qui est surtout l'entreprise la plus profondément totalitaire qui soit. Avec ça, il ne peut pas y avoir d'accomodements possibles, sauf bien sûr à sens unique, c'est à dire en notre défaveur, comme on peut le voir au Canada, et dans pas mal de pays anglo-saxons, avec leur politique dite d'accommodement s raisonnables qui permet de faire entrer dans le droit du pays des morceaux de charia (divorce, etc.).

Par ailleurs, sur la nature de l'islam et des musulmans, je laisse la parole à Charles de Foucauld qui savait bien de quoi il retournait :
" Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ? Exceptionnellem ent, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du medhi, il n’y en a pas : tout musulman, (je ne parle pas des libre-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’engage à subir avec calme son épreuve; » l’oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s’il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libération « , disent-ils ; ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu’aux Allemands, parce qu’ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d’honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècles mais, d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du medhi, en lequel ils soumettront la France. "
Citer
#4 Jacques Jouan 18-08-2014 15:53
Pascal,

Je vais devoir étudier la question. Je n'aime pas accuser pour ma part sans en connaitre davantage.

Je peux dire, toutefois qu'il faut évangéliser le coran si tel est le cas. Créer un islam de France avec le concours des français musulmans.

Si tu doutes de la validité ou non de l'abrogeation, peut-être devrions nous étendre le gallicanisme à l'islam... Et que celui-ci abroge les versets néfastes. Ne pourrions-nous pas envisager que le prince Louis, lieutenant de Jésus sur Terre, ne soit aussi le lieutenant de Mahomet et qu'il organise l'islam gallican? Après tout, cela aurait du sens...

Bien à toi

Jacques
Citer
#3 Pascal Cambon 18-08-2014 15:25
Citation en provenance du commentaire précédent de Jacques Jouan :
Bonjour Pascal,

Je ne suis pas d'accord avec ton analyse.
Je ne suis pas un expert, mais le coran m'apparait plus complexe: il existe des versets abrogés et abrogeants.

Bonjour Jacques,

Effectivement, il y a bien une tradition orale qui veut que certains versets tardifs, abrogent d'autres plus anciens. Seulement voilà, lorsque l'on se penche sur la chose, on s'aperçoit que les versets abrogés, sont justement ceux qui étaient considérés comme "laxistes" envers les infidèles, juifs et chrétiens notamment. Et cela se comprend pour peu que l'on veuille bien observer que ces versets ont été rédigés à une époque où l'islam n'était pas encore assis. Simple mise en pratique du principe de la taqqyia, c'est à dire le mensonge permis lorsqu'on est pas en position de force. Les versets abrogeants sont justement ceux qui recèlent une violence sans équivoque à l'endroit de tous ceux qui ne se sont pas convertis à la "seule vraie religion".

Ceci dit, je tiens ces explications, abrogeants/abro gés, pour des billevesées, des arguments en carton pour endormir le péquin moyen. En effet, de nombreux versets du Coran (33.62, 35.43, 48.23, etc.) précisent que rien ne peut être ajouté ou retiré du Coran puisqu'il est la parole d'Allah, incrée, éternelle, intemporelle. Par ailleurs, puisque la parole a été directement transmise, sans le moindre intermédiaire, elle ne peut donc pas être commentée, interprétée. Il n'y a pas d'exégèse coranique comme il en existe dans le judaïsme et le christianisme. Seule la connaissance par coeur est demandée; il y a d'ailleurs de nombreux concours dans le monde musulman où des singes savants viennent montrer leur grande érudition en récitant à la demande tel ou tel verset. La lettre importe plus que l'esprit, sans même aborder les rivages du questionnement du sens.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement