Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

Que ce soit dans les banlieues des grandes villes occidentales ou bien dans les pays du Moyen-Orient, invariablement on trouve des mahométans à l'origine des troubles. Agressions, viols, meurtres, pillages, massacres, les noms des auteurs ou des groupuscules trahissent leur appartenance à la religion réputée de tolérance, d'amour et de paix selon les folliculaires. Pourtant, quand on ouvre leur "livre", le doute ne plane guère quant à leur douceur : sourate II, versets 187/191 :
"Tuez-les partout où vous les atteindrez ! Expulsez-les d'où ils vous ont expulsés ! La persécution [des croyants] (fitna) est pire que le meurtre. [Toutefois], ne les combattez point près de la Mosquée Sacrée avant qu'ils vous y aient combattus ! S'ils vous y combattent, tuez-les ! telle est la 'récompense' des Infidèles." 
A comparer avec l'enseignement de Notre Seigneur Jésus-Christ en Luc, VI, 27 :
Mais, je vous le dis, à vous qui m'écoutez : aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. "
Le "Gaulois" qui habite encore dans les quartiers cosmopolites et interlopes, autrement appelés "zones de non-droit", a appris à baisser les yeux devant les bandes ethniques, religieusement pures, qui quadrillent les rues et les espaces publics des cités autrefois populaires et résidentielles. Le citoyen qui vit dans ce qui ressemble de plus en plus à un enfer, considère cette attitude comme une mesure d'élémentaire prudence. Au bled, cela porte un autre nom : la dhimmitude. Quant à la presse nationale, quand elle ne passe pas son temps à nier l'existence de ces faits, elle use des hectolitres d'encre afin d'expliquer à ses lecteurs que tout cela est exagéré. Que la majorité des faits relatés ad nauseam par la presse, généralement régionale ayant à coeur d'informer les citoyens, soit le fait d'une minorité (qui tend à l'être de moins en moins) active, je ne le nierais pas. Néanmoins, j'observe que la majorité des mahométans de France ne se presse pas au portillon pour proclamer haut et fort leur désapprobation, pour condamner publiquement les exactions de leurs rejetons. Solidarité ethnique et religieuse, n'en doutons pas un seul instant.
Montre moi ce que Mahomet a apporté de nouveau et tu ne trouveras que du mauvais et de l'inhumain comme ceci, qu'il a prescrit de répandre par l'épée la foi qu'il prêchait. " Manuel II Paléologue
 
légende : national-socialisme, national-islamisme : même esprit, mêmes méthodes
 
Si le banlieusard français risque parfois d'y laisser la peau, rarement fort heureusement, il n'en va pas de même pour les Chrétiens d'Orient. Qu'ils soient Irakiens, Syriens, Libanais, etc. ils doivent fuir devant des bandes de djihadistes qui ne craignent pas la mort pour eux-mêmes et qui ne craignent pas de l'infliger aux autres, certains qu'ils sont de bénéficier d'une éternité où ils pourront goûter aux charmes de légions d'accortes jeunes vierges. Nos frères dans le Christ n'ont pas d'autres choix à faire qu'entre la fuite, la conversion ou la mort. Et encore, lorsqu'ils ont la chance de se le voir offrir. Quant à leurs femmes et leurs filles, elles sont tout simplement capturées pour être vendues comme esclaves sur les marchés, quand elles ne sont pas offertes aux combattants afin que ceux-ci puissent assouvir leurs pulsions animales sans être considérés comme adultères (passible de la peine de mort), ces femmes étant des infidèles, elles ne comptent pas, n'ont aucune humanité. On nous dit que ces monstres ne représenteraient qu'une infime minorité en regard du milliard de musulmans. Néanmoins, j'observe que la majorité des mahométans du monde ne se presse pas au portillon pour proclamer haut et fort leur désapprobation, pour condamner publiquement les massacres et autres atrocités commises par leurs corréligionnaires. Solidarité religieuse, n'en doutons pas un seul instant.
 
Comme l'a si bien qualifié Tariq Ramadan, l'islam est un englobant. Plus qu'une religion, c'est une entreprise totalitariste qui entend régir la vie des hommes dans chacun de ses aspects, à chacun de ses instants. Il faut bien avoir à l'esprit que la fable selon laquelle la majorité des musulmans seraient des modérés n'est qu'un leurre. Pour s'en convaincre, il suffit d'ouvrir un Coran. A la lecture, on s'apercevra que les soi-disant islamistes ne sont en fait que des fidèles qui mettent en oeuvre ce qui est écrit dans leur livre "saint". L'Occident est en proie à une décadence qui peut encore être stoppée. Il suffit de se rappeler ce qu'a dit Winston Churchill à propos de l'islam :
Il n'y a dans le monde aucune force rétrograde plus forte. Loin d'être moribond, l'islam est une foi militante imposant le prosélytisme. Il s'est déjà répandu en Afrique Centrale suscitant l'apparition de guerriers sans peur à chaque étape; et si le christianisme n'était pas entouré des bras forts de la science, science à laquelle il s'est vainement opposé, la civilisation de l'Europe moderne pourrait disparaître, comme a disparu la civilisation de la Rome antique. "
Il suffit que nos contemporains finissent par ouvrir les yeux, qu'ils se rappellent qu'ils sont chrétiens (de culture sinon de foi) et qu'a contrario du christianisme dévoyé et bêlant que beaucoup (souvent athées d'ailleurs) essaient de promouvoir, nous sommes tous des miles christi et que notre devoir est de défendre notre Eglise, notre terre, et nos familles.
 
Qu'il puisse encore se trouver des démocrates en carton pour défendre l'islam et sa présence sur le sol français, et plus largement européen, montre à quel point il est urgent de réagir, montre à quel degré de décadence nos supposées élites sont rendues. Il faut être clair, cette soi-disant religion n'a rien à faire en Occident car elle est la plus totale négation de tout ce en quoi nous croyons. Elle privilégie la soumission à l'exercice du libre arbitre, la servitude à la liberté, la violence à la paix, etc.
 
Pierre Guillemot

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement