Farida Belghoul prête à défendre les valeurs de la famille. " Vaincre ou mourir "

Son combat est juste et légitime, cette bataille à mener nous concerne tous, précise le Père Horovitz, ayant tout de suite répondu présent à l'appel de Farida Belghoul, qui, au mois de juin créa la FAPEC, la Fédération Autonome de Parents Engagés et Courageux. " Son combat est lumineux, ne désirant qu'une chose : la protection de nos enfants et donc l'avenir du monde".

Cette bataille à mener nous concerne tous ajoute-t-il " Catholiques, musulmans, juifs, agnostiques, peu importe qui nous sommes. Il est de notre intérêt et de notre devoir de la soutenir comme nous le pouvons ". Bien évidemment, ceux qui luttent contre nous aujourd'hui veulent ni plus ni moins qu'un changement total de civilisation. " Une création qui ne reposerait plus sur les lois immuables du Créateur".

Notons que, en ce qui concerne cette " diabolique " théorie du genre à l'école, la sulfureuse Najat Vallaud Belkacem a fait preuve d'un sectarisme qui fut condamné jusque dans sa famille politique. Nommée ministre de l'Education Nationale, ce n'est qu'une provocation de plus pour les familles. Ces discours archaïques et démagogiques. Cette pensée unique qui la dépasse, elle la répand et elle l'impose. Engagement en faveur du mariage homosexuel, lutte contre l'homophobie qu'elle a contribué à faire naître, et surtout l'instigation des ABCD de l'égalité, repoussés grâce à la lutte acharnée de Farida Belghoul.

Mais ceux qui ont cru que le gouvernement faisait machine arrière se trompent lourdement. Cette ministre de l'Education Nationale est " dangereuse ". Elle a soutenu et promu l'avortement, son remboursement à 100%. Créer un site spécial IVG, pour encourager les femmes à se séparer de leur enfant. Qui font des compromis avec la vérité sont des assassins, la loi humaine ne doit pas remplacer les commandements de Dieu.

Le gouvernement socialiste a pris sur lui de se prendre pour Dieu, en approuvant le péché et en redéfinissant ce qui est bien et ce qui est mal. Et pour Farida Belghoul c'est intolérable. Cette Théorie du genre est une calamité nationale, l'opium du peuple comme dirait un certain Nietzche. Il faut redonner une liberté aux femmes de France, les faire grandir, et non les manipuler

Benoît Hamon, alors ministre, prétendait ne plus généraliser les ABCD de l'égalité. Mais pourtant, avant de démissionner, il a précisé qu'il comptait mettre en place de nouveaux instruments pour enseigner l'égalité entre les sexes à l'école. Son plan pour l'égalité filles-garçons : des mallettes pédagogiques et une inscription de l'Education à l'égalité dans les programmes scolaires. Cette macabre stratégie, relayée par Najat Vallaud Belkacem ne doit pas voir le jour si nous nous mobilisons.

La FAPEC, issue du mouvement Journée de Retrait de l'Ecole (JRE), tient justement compte de l'expérience de cette dernière. Elle a vocation à être représentative au sein de l'école pour être une organisation de résistancedans le but d'interdire l'idéologie du genre à l'école, en pratiquant notamment des Journées de Retrait de l'Ecole locales et ponctuelles en cas de besoin. C'est également un organisme de formation des parents.

La FAPEC est structurée en cinq pôles : pôle formation, pôle juridique, pôle culturel, pôle action et pôle international. Ces services concrets aux parents aura pour objectif de vaincre la peur des familles en les formant, en leur délivrant les ressources nécessaires à la défense de leurs enfants.

Il est donc nécessaire de réagir et de contacter la FAPEC : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Le Père Horovitz aime citer cette phrase de Bernanos " Le monde sera jugé par des enfants ". Mais que penseront-ils de nous ?

                                                      Eric Muth

Commentaires  

#1 PELLIER Dominique 01-09-2014 08:22
Bien sûr que la famille est sacrée, elle est née de Dieu et pour Dieu l'homosexualité est une ABOMINATION, alors songez au mariage homosexuel !!!! Bien sûr encore, la femme ne doit plus être considérée inférieure à l'homme alors que, parfois, elle lui est de beaucoup supérieure. Serions-nous revenus aux temps anciens où la femme n'était rien ?
Pour revenir à la famille, les parents doivent, comme toujours,être hautement respectés. Je constate avec bonheur que, dans ma belle famille, on dit couramment "le papa" pour mon beau-père qui est désormais au ciel et "la maman" pour ma belle mère, paroles empruntes de respect et de crainte légitime. Mes frères et moi avons toujours respectés nos parents, c'étaient papa et maman.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan