Tenue correcte exigée

Une manifestation a rassemblé quelques parents d’élèves, ce samedi matin à 8h au sud-est de Paris. Ce sont les parents des lycéens fréquentant un établissement public à Brie Comte Robert qui ont battu le pavé.

Ils ont de nombreuses raisons, ces parents, de protester contre l’école républicaine. Absence et négation de Dieu, annihilation de l’autorité, bourrage de crâne révolutionnaire, incitation aux relations sexuelles dès la sixième (rappel : un enfant entre en sixième vers 11 ans), distribution « préventive » de moyens contraceptifs, théorie du genre, programmes d’histoire délirants… La liste des monstruosités du Mammouth pourrait s’éterniser.

Les parents qui ont emmené leurs enfants aux Manifs pour tous devraient secouer l’infâme cocotier, pour faire pression sur un système éducatif pervers, déstructurant, égalitariste et même laïc. Les sujets de contestation sont nombreux et la liste ci-dessus pourra être complétée par n’importe qui.

Pourtant ce samedi matin, les parents d’élèves ont manifesté pour protester contre la décision du lycée de « recaler » comme les jeunes disent, de nombreux élèves en raison de port de vêtements jugés incorrects.

Le règlement intérieur prévoit l’exigence d’une tenue « correcte ». Et pour une fois, la règle a été appliquée.

Les jeunes gens en bermudas, shorts, mini-jupe, tongs ont eu la joie de voir leurs vacances se prolonger et on pu passer leur journée à vaquer à diverses occupations.

Quel scandale pour ces parents libéraux, qui ne comprennent pas qu’une tenue correcte peut être exigée ailleurs que dans les boîtes de nuit parisiennes !

Ils représentent la cristallisation du laxisme général, qui désormais s’incarne dans la génération des anciens élèves devenue parents d’élèves…Le système a réussi. Il a formé des générations prêtes à se battre pour conserver les valeurs inculquées sur les bancs de l’école contemporaine : culture du moindre effort, égalitarisme et son corollaire, le nivellement par le bas, décadence globale de l’humain.

Le vêtement n’est qu’un « simple tissu » que pour les prêtres rechignant à porter la soutane et qui ont abandonné la livrée du Christ par l’idéologie moderne. Toutes les civilisations, à toutes les époques, ont érigé le vêtement en marqueur social déterminant. Il exprime ce que la personne veut montrer d’elle, il indique une classe sociale, un état, une profession…

Les contours de la tenue « correcte » sont indéfinissables dans le cadre de l’école républicaine. Celle-ci se plie aux modes inculquées par l’influence maçonnique et place le curseur en fonction de l’état d’avancement de la décadence sociale, sexuelle, dont la jeunesse est le fer de lance.

La république est une prostituée qui habille ses enfants esclaves en fonction de ce qu’elle peut tirer d’eux. Leur dignité, leur honneur, leur honnêteté pour enfin leur voler leur âme.

Julien Ferréol

 

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement