Victoire du PSG, retour sur les émeutes

Depuis le 12 mai au soir, où l’équipe de foot du Paris Saint Germain a remporté le titre de champion de France, les supporteurs fêtent la victoire tant attendue (depuis presque deux décennies).

Une victoire très attendue, mais gâchée par des débordements. Le 12 au soir sur les Champs Elysées et le 13 au soir au Trocadéro. Bien entendu, de nombreux commentaires ont été faits de la part des anti-mariage pour tous, pestant face aux deux poids deux mesures que semblent appliquer les forces de l’ordre. La comparaison la plus récurrente est celle des 67 jeunes campeurs gardés à vue suite à une action dont la violence fut absente, avec celle des 3 casseurs gardés à vue suite à la razzia sur les Champs Elysées. On peut se poser effectivement la question de la police politique, mais surtout celle de la désorganisation de la préfecture de police, tant préoccupée par ces défenseurs de la famille, remarquables de par leur ténacité.

Pour être franc, je vais prendre le problème bien plus en amont. Ce n’est pas le comportement des forces de l’ordre qui m’a le plus frappé : je souhaite malgré tout leur rendre hommage pour leur réactivité ces deux derniers jours. Non ce qui m’a le plus frappé, c’est cette France qui ne sait pas fêter dignement une victoire.  C'est cette France, qui ne sait pas négocier calmement avec le patronat pour éviter la fermeture des entreprises... C'est cette France, qui s'indigne de tout propos rétrograde en poussant des cris de vierges effarouchées...

Mais où est donc passée la France digne, la France posée, la France tranquille, non pas de Mitterrand, mais du Général de Gaulle, qui descendait les Champs Elysées une fois Paris libérée ? Mai 68 et ses bouffons de service sont passés par là. Et aujourd’hui, ils doivent régler l’addition *(cf Dany le rouge et la Pologne).

Ce soir là, mon regard a, encore une fois, une fois de trop peut-être, lorgné vers l’Angleterre. Manchester a su fêter calmement l’obtention pour la 20ème fois du titre de Champion d’Angleterre.

Maël Decan

*http://www.ndf.fr/nouvelles-deurope/27-04-2013/daniel-cohn-bendit-rattrape-par-ses-aveux-sur-ses-actes-pedophiles

 

 

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement