Agressée pour port de maillot de bains à Reims…

… une jeune femme subit la haine de musulmanes. Les faits sont si surprenants qu’on se croirait de retour au moyen-âge ou dans un pays musulman, qui ne supporte aucune liberté vestimentaire. Nous sommes en France, pays de la liberté, pays de la démocratie exemplaire, du moins c’est ce que l’on croyait jusqu’à la révélation de cette affaire.

Une jeune femme de 21 ans bronzait en maillot de bain avec des amies dans le parc Léo-Lagrange, à Reims, ce mercredi 22 juillet. Il apparaît qu’elle dérangeait par sa tenue puisqu’un groupe de cinq jeunes femmes l’a rouée de coups au point qu’elle a été transportée à l'hôpital. Ses blessures lui valent une incapacité temporaire de travail de quatre jours. Selon le journal local, deux sont mineures et les trois autres, âgées de 18, 19 et 24 ans, doivent répondre de leurs actes devant le tribunal correctionnel de Reims le 24 septembre. « Elles sont poursuivies pour violences en réunion » explique le parquet. L'auteure présumée des coups, âgée de 17 ans, a été présentée à un juge des enfants, qui l'a placée sous le statut de témoin assisté, mais cette décision a été contestée par le parquet, qui a fait appel.

Il est bien évident que pour éviter la stigmatisation de cette agression, il n’a pas été fait allusion à des motifs d’ordre religieux. Ne nous laissons pas emporter par la réalité qui dérange : si maintenant les femmes se mettent à régler leurs comptes aux non-musulmanes, où allons-nous ? Les hommes ne suffisaient pas pour créer le désordre et la peur dans notre pays ? Les femmes sont tout à coup en danger dans leur propre pays : on va où ?

Une manifestation a été organisée au parc Léo-Lagrange dans le parc rémois dimanche à la mi-journée pour protester. Le temps n’était pas très clément pour se mettre en maillot de bains et selon une certaine presse, il y aurait eu moins de dix personnes. Évidemment, on peut comprendre que les conditions climatiques n’étaient pas favorables et que tout le monde ne peut se mettre en deux pièces, sans faire jaser dans une ville de province.

L’une des jeunes filles, auteure de l’agression, explique à sa façon : "Nous sommes passées devant trois filles en maillot de bain et j’ai juste dit à ma copine que si c’était moi, je n’oserais pas me mettre dans cette tenue. Mais j’ai dit ça car je suis complexée, absolument pas pour des questions religieuses ou morales. Je suis musulmane oui, mais tolérante." Tout est dit : elle est musulmane, mais non tolérante, contrairement à ce qu’elle prétend, car elle ne tolère pas au plus profond d’elle-même que des occidentales françaises s’offrent une liberté vestimentaire qui lui est interdit à elle.

N’allons pas chercher plus loin, et surtout qu’il y ait, n’en déplaise à Mme Taubira, un vrai châtiment exemplaire, pour ne pas donner à d’autres femmes l’envie d’en faire autant et de se faire complimenter, voire encourager à poursuivre, par des musulmans non tolérants. Honte à ces jeunes femmes, dont la haine de notre liberté si chèrement acquise leur fait commettre des actes injustifiables et condamnables dans la plus grande sévérité. Hommes et femmes politiques de tous bords se sont tous exprimé fortement pour faire entendre leurs voix. Bien entendu, les numéros « un » du parti socialiste sont restés dans le silence. Il ne fallait pas s’attendre à de la protestation de leur part et personne n’oubliera au moment des élections. Nous suivrons l’évolution du dossier.

Solange Strimon

Commentaires  

#10 Benoît Legendre 01-09-2015 22:11
Bonjour Vieux Jo,
En vous priant de m'excuser pour cette réponse tardive, j'essaie de trouver où j'ai pu être agressif (je peux être emporté, c'est vrai !) et discourtois, j'essaie dans la mesure du possible de garder le plus souvent possible la tête froide... Mais comment ne pas éprouver de la colère devant les faits et gestes que nous devons subir quotidiennement ?
Et pour revenir à ces deux adolescents que l'honorable communauté chrétienne de St Nicolas du Chardonnet a pu voir en tenue de bain... que n'a t-elle profité pour admirer l'œuvre de Dieu dans ces deux corps juvéniles ?
Non, allez Vieux Jo, je vous taquine ! La mésaventure dont vous avez peut-être été le témoin, est arrivée dans beaucoup d'endroits et d'églises, l'ignorance de bien des visiteurs quand à la tenue qu'il faut avoir dans une église n'est que le résultat de la disparition progressive de la politesse, du respect et du savoir-vivre...
Vive le roi !
Citer
#9 Vieux Jo 06-08-2015 15:28
Monsieur Legendre,
Que vous partagiez l'avis d'un internaute est une chose. Que vous affirmiez qu'il ait raison en est une autre. Il me semble qu'un peu de modération dans les propos est avant tout un signe de courtoisie et surtout de paix de l'âme.
Mais je reviens ici car j'aimerais bien connaître votre avis sur le fait qui vient de se passer en l'église de Saint-Nicolas-d u-Chardonnet, à savoir qu'un couple d'adolescents en tenue de bain essayait de pénétrer dans l'église.
A force de tout voir, etc...
Dans l'agressivité de votre réponse, qui démontre un certain égocentrisme à l'égal de celui que vous défendez, vous ne parlez pas de l'offense à Dieu qui ne nous autorise plus, depuis le Jardin d'Eden, à nous dévêtir devant quiconque sauf, le cas échéant, dans sa chambre à coucher. Dieu est-il donc puritain ou trop pudique ? Non, il demande simplement le respect de soi.
Citer
#8 Chantal de Thoury 01-08-2015 00:39
Je viens de relire le commentaire que j'avais fait concernant cet article , sa longueur explicative m'avait gênée dans sa correction . l'ayant rédigé à partir de mon téléphone portable androïde et celui ci étant doté d'une correction automatique, ceux qui m'ont lue ont pu juger des effets orthographiques désastreux que cela a pu donner. J'espère qu'ils ont pu faire les rectifications sans trop de difficultés. Je vais essayer de m'appliquer à rédiger désormais plus lentement par ce procédé de façon à pouvoir faire immédiatement les corrections qui s'imposent en cas de dérapages.
Citer
#7 Benoît Legendre 30-07-2015 15:19
Cette "affaire" est clairement représentative de la différence manifeste entre deux sociétés : d'un côté la française, où la liberté peut prendre l'aspect de la permissivité, et de l'autre l'arabo-musulma ne, où le respect et la pudeur traditionnelle prend de plus en plus l'aspect d'un rigorisme étroit sous prétexte de religion...
Que ces jeunes femmes musulmanes aient été choquées par ce qu'elles ont vu, je le conçois aisément ; mais qu'elles aient agi comme elles l'ont fait par un acte imbécile et répréhensible me scandalise ouvertement, et j'espère que pour cela elles seront condamnées.
Dominique Pellier a raison quand il oppose la décence et le puritanisme, tâchons de trouver le juste milieu !
Vive le roi !
Citer
#6 Vieux Jo 30-07-2015 10:20
@ Madame de Thoury,

Merci madame, vous exprimez parfaitement, et mieux que je ne l'ai fait de façon si pressée, ce qu'est réellement le respect de soi-même.

J'ajouterai que saint Augustin nous a fait savoir en son temps notre facilité ou notre faiblesse à ne rien redresser :
"A force de tout voir, on finit par tout supporter.
A force de tout supporter, on finit par tout tolérer.
A force de tout tolérer, on finit par tout accepter.
Et à force de tout accepter, on finit par tout approuver."

Et Rousseau n'a-t-il pas dit aussi qu'il vaut mieux regarder une femme en robe et deviner ce qu'il y a dessous que de voir une femme dénudée. Et pourtant, on ne peut pas dire que c'était un pudibond ni un puritain.
Citer
#5 PELLIER Dominique 29-07-2015 09:09
Il ne faut tout de même pas tomber dans une certaine pudibonderie. Il y a des décolletés provocants, des robes ou des jupes un peu trop courtes, c'est vrai, mais encore une fois, le bikini n'est pas provocateur (m^me pour l'homme que je suis. Les seins nus, si, et dangereux pour eux-mêmes, c'est prouvé. Mais ne sombrons pas non-plus dans le tartuffe, cessons ces "cachez ce sein que mes yeux veulent voir" par pitié. Soyons décents, mais pas puritains.
Citer
#4 Chantal de Thoury 28-07-2015 20:23
Solange, Solange,
Je ne peux comme vous que dénoncer la violence de ces femmes agressives contre cette femme en bikini mais pour le reste je ne peux vous suivre et rejoint "vieux jo" Il y a une limite à respecter dans nos comportements .les lois de décence vestimentaire en ville ne sont pas abrogées que je sache et il est dommage que les agents ne verbalisé t pas à ce sujet.
Si 6/7 ème des humains sont moins sensibles aux tentations de luxure (l'un des 7 péchés capitaux) ayez vous qui êtes chrétienne et responsable de la rubrique religieuse sur Vexilla Galliae , la Charité de considérer le 1/7 ème restant fragilisé par les conséquences du péché originel dans les tentations concernant ce péché capital de luxure.
Notre bonne ère l, Eglise prenant soin de tous ses enfants à toujours recommandé la de censé vestimentaire à ces enfants donc sans tomber dans la pu d'inonder ie ex excessive des musulmans gardons au oint ùsens de la descente. Le bikini (plus encore que le simple maillot 2 pieces) a toujours été réprouve par elle et Elle conseille aussi jeunes filles de se revêtir un peu plus même pour se baigner.
Donc condamnons la violence de ces femmes mais înterrogeôns nous aussi sur l'attitude des femmes qui découvrent tellement leur corps qu'elles sont une trop grosse tentations pour des hommes faibles dans les tentations sexuelles. Ô ombilical de viols ont peut être été la conséquence de tentations précédentes trop fortes qui ont déchaîné en des lieux plus isolés les pulsions subies dans la journée
Je répète régulier ne à mes petits enfants qu'ils doivent s'employer dans leurs comportements à ne pas tenter autrui, c'est de la plus élémentaire Charité et cela a été rappelé d'ailleurs à l'impatience Eugénie par le pape ayant eu vent de la mode des décoltes plongeant lancés par l'impératrice.
L'association Notre Dame du Point et à édité un tract très bien fait sur le sujet vous pouvez le réclamer l'adresse est à Broutvernet dans l'allier. Il prêché une décence de bon aloi tout en restant harmonieux et agréable à regarder par autrui, et il en donne toutes les raisons.
Citer
#3 Ivannick 28-07-2015 15:53
La presse bien pensante, comme les élus, ont choisit l'hypocrisie et la lâcheté plutôt que la vérité qu'ils doivent aux français et la responsabilité dont ils ont l'obligation vis à vis du pays.
On se passera d'eux pour faire face à l'envahisseur sournois.
Citer
#2 Vieux Jo 28-07-2015 13:30
Il existe des lois en France,qui je crois ne sont pas abolies :
- attentat à la pudeur
- port de la tenue de bains sur les plages

Le mot liberté est à prendre dans son sens strict, sinon c'est l'anarchie. Le port du maillot de bains est interdit dans les villes, y compris les villes balnéaires; il est réservé sur les plages.

On peut s'interroger aujourd'hui sur la pudeur. Les femmes s'affichent en short, en caleçon, en caraco laissant voir le nombril, en nuisette qu'elles appellent des robes. Les hommes sont torse nu, en short. Personnellement je trouve cela choquant et profondément insultant vis-à-vis des autres et surtout, les femmes ne se rendent pas compte qu'elles troublent les hommes, la provocation (sexuelle ?) est condamnée par l'Eglise. Alors oui maintenant de quelle Eglise parle-t-on ?
Citer
#1 PELLIER Dominique 28-07-2015 12:49
La FRANCE n'est pas "encore" un état musulman et NE LE SERA JAMAIS. Ces jeunes femmes étaient totalement dans leur droit de bronzer en maillot de bain et donc, l'agression subie par l'une d'elles DOIT être punie. Eussent-elles été les seins nus, nous aurions admis la déconvenue des agresseuses; et quand bien même !!!!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan