Le couple gay Dolce et Gabbana dit non à l'adoption homosexuelle

Et c'est ce qui devrait faire scandale dans le lobby gay. Le duo de designers Dolce et Gabbana a donné récemment une interview au magazine italien Panorama en racontant leur début. Puis sont venues les déclarations qui fâchent comme par exemple celles contre l'adoption d'enfants par des couples homosexuels.

"La famille traditionnelle ? Une mode qui ne passe pas. Nous couple gay, disons non à l'adoption homosexuelle. Pas d'enfants de la chimie et de ventres à louer. Les enfants doivent avoir un père et une mère". Et de rajouter : "la famille traditionnelle n'est pas une mode passagère, c'est un sentiment d'appartenance surnaturelle, c'est devenu une icône de la Sainte Famille, et ce n'est pas une question de religion ou de statut social. Vous naissez d'un père et d'une mère, ou du moins il devrait en être ainsi (...) Je suis gay, je ne peux pas avoir d'enfants. Je crois qu'on ne peux pas tout avoir dans la vie. C'est beau aussi de se priver de quelque chose.La vie est un cycle naturel. Il y a des choses qui ne doivent pas être modifiées. La Famille en fait partie ".

Mais depuis cette interview où le célèbre couple de designers a osé parler haut et fort tout en sachant la réaction probable du lobby gay, de son côté Elton John a appelé au boycott de la marque italienne, répondant à l'un des deux designers, qui a qualifié de "synthétiques" les enfants conçus par fécondation in vitro. Il a condamné la "pensée archaïque" de Domenico Dolce : "Comment osez-vous traiter mes magnifiques bébés de ' synthétiques ' " a lancé le chanteur qui élève deux jeunes enfants nés d'une mère porteuse avec son mari David Furnish. "Votre pensée archaïque est complètement dépassée, comme vos collections. Je ne porterai plus jamais du Dolce et Gabbana". 

Domenico Dolce, catholique pratiquant, en couple pendant de nombreuses années avec son partenaire en affaires Stefano Gabbana s'explique : "Je suis sicilien et j'ai grandi dans une famille traditionnelle fait d'un père et d'une mère et un enfant. J'ai bien conscience qu'il existe d'autres modèles familiaux qui sont tout aussi légitimes que celui que j'ai connu. Mais dans mon expérience personnelle, la famille avait une configuration différente. C'est là où j'ai appris les valeurs d'amour et de famille. C'est la réalité dans laquelle j'ai grandi mais cela n'implique pas que je ne comprenne pas les autres. Je parlais de mon propre point de vue, sans juger les choix des autres".

Quant à Stefano Gabbana il a accordé une interview au site italien corriere.it : "on nous met des mots dans la bouche, on dit que nous sommes contre l'homoparentalité. Ce n'est pas vrai. Domenico a seulement exprimé son opinion concernant la Famille traditionnelle et la fécondation in vitro. Si les gens font d'autres choix, ils sont libres de le faire. Nous demandons le même respect".

Le créateur a enfin fait part de sa colère envers Elton John : "je ne m'attendais pas à cela de la part de quelqu'un que je considère, ou je devrais dire ' considérais ' aussi intelligent qu'Elton John. Vous prêchez la compréhension, la tolérance et on vous attaquez les autres ? Juste parce qu'on a une opinion différente de la vôtre ? Est-ce vraiment une manière de penser démocratique et éclairée ?

Cependant, Dolce et Gabbana, a reçu le soutien d'hommes politiques de droite italienne. Affaire à suivre.

Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement