Le film « L’Apôtre » continue de déranger !

Et pourtant, il n’est pas dans les salles de cinéma. Pour avoir osé mettre le bout d’une maison en arrière-plan de la scène de fin de film, Cheyenne-Marie Carron a été convoquée au commissariat, suite au dépôt d’une plainte de la propriétaire de la maison, qui craint un attentat terroriste ! Nous sommes en plein délire.

La propriétaire, certainement très bien conseillée, a commencé à demander de l’argent en dédommagement du préjudice à venir : les musulmans radicaux peuvent venir faire sauter sa maison, en représailles, alors qu’un bout de cette maison n’apparaît que 20 secondes, mais elle l’a identifiée ! N’ayant obtenu gain de cause, elle porte plainte et la réaliste du film se voit convoquée au commissariat. Une main courante aurait dû suffire, mais non, il fallait faire savoir à Cheyenne qu’elle avait dépassé les limites de la liberté d’expression en se permettant cet acte insensé de mettre un bout de maison, à la fin du film, sans avoir demandé l’autorisation à sa propriétaire qui joue déjà à la (future) victime et hurle sa peur. Cheyenne s’est donc vue photographiée de face et de profil, comme les criminels, auditionnée pendant trois heures, puis remise en liberté avec l’assurance que les policiers regarderaient son film après l’audition. Sans doute vont-ils chercher des éléments susceptibles de poursuivre Cheyenne !

Dans ce film, et tout au long de celui-ci, il n’est pourtant question que d’amour et de réconciliation. Les deux frères, le musulman et le « converti » prient ensemble. Pourquoi les forces de police sont-elles entrées dans la paranoïa de cette femme, de confession juive, qui se serait contentée d’argent, si Cheyenne avait cédé au chantage. Si ce n’est pas du chantage, c’est quoi ? Aie aie aie, ne vais-je pas subir les foudres des nouveaux dictateurs de la société, qui autorisent tout ce qui vient de gauche, et seulement de gauche. Il faut savoir que la plupart des plaintes déposées pour des faits bien plus importants finissent en  « mains courantes » ou sans suite.  Si les représentants de l’ordre public se mettent à trembler dès qu’il s’agit de la religion musulmane, où va-t-on ?

L’information, tous médias confondus, ne cesse de rappeler l’affaire Charlie, dont la santé financière va de mieux en mieux. L’endoctrinement des Français continue.  Et pendant ce temps, on ne parle ni d’économie, ni de chômage, ni du  déficit de la France,  ni du désespoir des chômeurs et des agriculteurs, et Monsieur « Je », de plus en plus habile, se promène dans le monde entier pour savourer la puissance de sa position.

La France est en train de perdre son âme et au train où vont les évènements, il faut craindre le pire, à savoir : le son du muezzin à la place des cloches. On maintient un état de psychose pour que toute rébellion contre l’application du Coran, nouvelle  version terroriste, ne se mette en place. Il ne faut pas autoriser de nouvelles constructions de mosquée, il ne faut pas céder à la peur, il ne faut pas oublier que la France reste la fille ainée de l’Église, et que nos racines sont chrétiennes. Restons vigilants. Ne nous laissons pas influencer par la propagande gauchiste. Le nombre de résistants ne doit pas diminuer, alors que celui des musulmans ne cesse d’augmenter. La France est en grand danger. Soyons-en conscients et ne baissons pas la garde, le danger est chez nous, plus vivace que le lierre…

Solange Strimon

Commentaires  

#5 BARBANZED 13-02-2015 13:00
Les Français sont un Peuple pacifique , mais querelleur.
Il faut donc s'attendre à des réactions aussi violentes qu'imprévisible s . Que tous les partisans de la dictature nazislamiste prennent garde! Les Français sont armés et prêts à prendre leurs armes pour défendre leur Droit et les fondements de la Démocratie : Liberté, Sécurité, Propriété.
Citer
#4 PELLIER Dominique 12-02-2015 08:07
La liberté était prévue dans les idéaux républicains, or que voyons-nous ? Nous n'avons plus le droit de dire ce que nous pensons. Bientôt, nous n' aurons plus le droit de traiter l'autre de sale con. Ce sera une sorte de racisme. La chose est toutefois bizarre. Il ne faut pas être raciste et d'un autre côté, on ne doit surtout pas abîmer une communauté "religieuse" que l'on craint quoiqu'on s'en défende. il faut savoir.
Ces gens -là veulent s'imposer chez nous alors qu'ils ne sont pas chez eux. Je l'ai déjà dit, on respecte les lois du pays où l'on arrive et ON LA FERME. Si la FRANCE admet toutes les spiritualités, celles -ci doivent se respecter entre elles et respecter les lois de la FRANCE république ou royauté. Puisse le Roy imposer cela avec droiture, avec mesure et l'aide de Dieu
Citer
#3 Cheuzeville 11-02-2015 18:58
A tous les lecteurs de Vexilla, je recommanderais la lecture de "Le prix à payer" de Joseph Fadelle, paru aux éditions de l'Œuvre en mars 2010 (ISBN 978-2356310606) ; aux éditions de la Loupe en 2011 (ISBN 978-2848683409) ; aux éditions Pocket en janvier 2012 sous (ISBN 978-2266212199) . Ce livre passionnant et poignant est l'itinéraire d'un Musulman irakien converti au catholicisme. A lire et à faire lire!
Citer
#2 AudeLys 11-02-2015 16:53
Je crois que nous sommes ici tous d'accord avec vous. Personnellement , je le suis à 100%.
Mais le drame, c'est que nous sommes gouvernés par une bande de francs-maçons qui n'ont pour les Chrétiens, et en particulier les Catholiques, que de la haine et une soif immodérée d'éradiquer notre religion.
Qui plus est, ils sont encore là pour au moins 2 ans. De quoi causer encore de gros dégâts.
Citer
#1 Benoît Legendre 11-02-2015 15:00
Malheureusement , ce n'est pas avec la caste politique actuelle que nous allons remonter la pente... Il est légitime de dire que si rien ne change d'ici 2017, il risque d'y avoir de "forts coups de vent" sur le royaume de France ! C'est à se demander même si les musulmans réalisent bien qu'il pourrait y avoir un coup de colère contre eux, un vrai coup de grisou quoi ! Je veux dire dans les faits et gestes, parce que dans les esprits, je pense que c'est déjà fait... Les torts sont partagés, mais à mes yeux, la plus grosse part leur revient.
Vive le roi !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan