Islam radical, hallal, voile, Charlie : stop !

Quand cesserons-nous de battre notre coulpe et d’accepter tout ce que nos « frères » musulmans nous demandent sous prétexte de fraternité ? Une fois, c’est « plus de viande de porc à la cantine » ; une autre fois, c’est : « dans les piscines, les filles, un jour, les garçons, un autre » ; puis, le voile pour pratiquer un sport, etc. etc. Stop ! Nous ne payons pas des impôts pour favoriser un genre par rapport à l’autre. Stop à tous les caprices des musulmans. S’ils ont la double nationalité, ce qui est souvent le cas, s’ils ne se sentent pas heureux d’être comme tous les Français, qu’ils partent et ne reviennent plus. Et l’essentiel : « on » veut nous faire abandonner les crèches, les sapins de Noël et « on » cherche comment changer les noms des fêtes chrétiennes pour faire oublier notre civilisation chrétienne.

Alors que plus de 3.7 millions de Français viennent de manifester en toute dignité, dans la capitale et en province pour la liberté d’expression, ce constat nous incite à réfléchir sur ce sujet sensible et à analyser comment amener les dirigeants politiques et religieux, toutes confessions confondues, à revoir leur position quant au « bien vivre ensemble ». Mais nous d’abord, nous les chrétiens depuis 2 000 ans. Personne ne peut prétendre arracher les racines chrétiennes de la France, sous prétexte d’ouverture, et personne ne peut imaginer effacer la mémoire de nos rois.

Dirigeants du monde entier, partis, syndicats, groupes religieux juifs, chrétiens, musulmans, associations, personnalités se sont donc mobilisés pour rendre hommage aux morts dans l’attaque de Charlie Hebdo, dans la fusillade de Montrouge (Hauts-de-Seine) jeudi, et lors de la prise d’otages dans un magasin casher de la porte de Vincennes, vendredi C'est la plus grande mobilisation jamais recensée en France depuis la Libération pour honorer la mémoire des 17 victimes des attentats terroristes en France. Nous ne l’oublierons jamais et nous saurons continuer de mettre en avant nos valeurs culturelles et religieuses pour la paix dans le monde.

Et pendant tout ce temps, où nous avons été un peu, beaucoup, abrutis par toute cette mise en scène de nos médias, on a oublié l’état économique catastrophique de la France, le nombre de départs vers Israël qui a doublé entre 2013 et 2014, une très mauvaise nouvelle pour la France. Il ne faut pourtant jamais oublier que l’Islam est une culture religieuse qui veut structurer la société, ce qui n’est nullement compatible avec la tradition européenne. Nos politiques n’ont jamais voulu voir venir le danger, les imams n’ont rien fait pour désamorcer la bombe. Combien d’imams ont manifesté leur soutien contre les terroristes musulmans ? Comptez sur les doigts d’une main, à peine…

Il doit être terminé le temps de demander aimablement aux nouveaux arrivants « non chrétiens » de s’intégrer. S’ils ne peuvent y parvenir, et que nous l’acceptons, alors préparons-nous à vivre à genoux dans peu de temps. Maintenant, il faut exiger que les nouveaux venus et tous les autres en place acceptent les règles de culture de la France dans le respect de la démocratie et qu’ils appliquent à leur domicile, s’ils le souhaitent, leur religion et leurs coutumes. Suite aux actes terroristes de soi-disant intégristes musulmans radicaux (plutôt des barbares ou des endoctrinés pour tuer), il est temps de se réveiller, d’admettre que les séjours en prison favorisent la désocialisation et la haine de notre pays et de sa religion, la chrétienté, une religion d’amour et de paix. Il faut savoir mettre fin aux discours des imams qui osent en France prêcher la mort, tenter de détruire notre civilisation et celle des rois qui ont façonné la France. Des Mérovingiens aux Bourbons, en passant par les Carolingiens, les Capétiens directs et les Valois, nous avons le plus beau pays du monde. Il faut former des imams capables de donner à l’Islam son sens d’amour et de paix. S’il est vrai qu’il existe ? Et ne pas nous laisser entraîner sur le terrain d’une fausse laïcité. La France ne serait ce qu’elle est sans nos rois, bâtisseurs de notre pays et des cathédrales et sans notre religion d’ouverture aux autres qui acceptent d’appliquer l’amour de leur prochain.

Si depuis les attentats, les représentants de la communauté musulmane font part de leur inquiétude, soyons nous aussi attentifs. "Les musulmans sont pris dans un piège, entre ceux qui tuent au nom de l'islam et des extrémistes qui veulent se défouler sur les musulmans et déversent sur eux leurs discours stigmatisant", explique Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM), à l'AFP. Le fondateur du site Al Kanz, très influent dans la blogosphère islamique, rappelle ainsi la mort d'Ahmed Merabet, le policier tué à bout pourtant devant les locaux de la rédaction de Charlie Hebdo"Brûler des mosquées ou des synagogues, expliquait le frère d'Ahmed Merabet, ne nous rendra pas nos morts."

Vivre ensemble, oui, mais pour tout le monde, mêmes droits et mêmes devoirs. Aucun favoritisme et à aucun niveau. Être Français, un magnifique privilège que ne mérite pas tout le monde, si on ne l’a pas enseigné à l’école et dans la famille…

Solange Strimon

Commentaires  

#7 Benoît Legendre 03-03-2015 21:39
Je ne peux m'empêcher de penser que si notre société est si massivement rejetée par les musulmans, c'est parce qu'elle est déchristianisée , ou pour être plus exact, parce qu'elle rejette Dieu... Et en réaction, les musulmans se tournent vers leurs coutumes et leurs rites, qu'ils ont tendance, selon moi, à idolâtrer ! Alors je comprends un peu (un tout petit peu) leur ressentiment envers nous, mais pourquoi nous laissons-nous faire ? Que cherchent finalement ceux qui nous gouvernent ? Quels intérêts défendent-ils ? Et pourquoi faisons-nous la bêtise de les réélire depuis 40 ans ?
Citer
#6 Denis Bossard 25-01-2015 15:48
A ceux qui ont marche pour la liberte d'expression, je vous invite a vous demander pouyadou le film "l'apotre" est interdit de diffusion aujourd'hui dans les salles de cinema, une nouvelle preuve du deux poids deux mesures !
En resume oui a la liberte d'expression anarchiste et non a la liberte d'expression autre !
France beau pays, je, content etre ici !
Citer
#5 aux armes citoyens 24-01-2015 11:53
...Aux Armes Citoyens ...Que dire de plus ...
Citer
#4 Marc de St maur 23-01-2015 18:06
Chère Solange
Une phrase intéressante à méditer
"L'islam c'est l' islamisme au repos, l'islamisme c'est l'islam en action". je pense que nous allons au devant de problèmes de plus en plus importants.
Citer
#3 Grasser Viviane 23-01-2015 17:14
Oh, complètement d'accord avec vous Solange.
Il nous faut absolument veiller et avec le plus grand sérieux à ce ver dans le fruit France, qui lentement, insidieusement le gâte de plus en plus.
Oui vraiment, prenons garde !!!
Citer
#2 AudeLys 23-01-2015 12:33
Je pense que nous tous d'accord avec vous Solange. Mais il y a plusieurs éléments qui font que votre souhait ne se réalisera pas.
- " Quand cesserons-nous de battre notre poulpe ....fraternité ?" Cela n'est pas prêt d'arriver étant donné que notre zélite politico-merdia tique n'a de cesse que de vouloir se repentir en permanence. Il faudrait commencer par en changer et je ne crois pas que ce soit pour demain ;
- "S'ils ont la double nationalité .... qu'ils partent et ne reviennent plus" : D'accord, mais ils ne sont pas là pour être mieux que chez eux (ça, c'est un plus). Ils sont là pour exporter et installer l'islam ;
- La liberté d'expression ? Zemmour, Dieudonné, les arrestations arbitraires de la manif pour tous, et toutes ces condamnations à géométrie variable relevant du deux poids deux mesures, cette absence de réaction au propos de Manuel gaz sur l'appartheid en vigueur en France etc etc... La gauche est d'accord et la droite ne bouge pas ;
- Les représentants de la communauté musulmane sont inquiets ? J'en doute. Ils n'étaient pas ou peu dans la rue et s'ils y étaient, cela relève de la taqquiya. Surtout quand normalito 1er annonce que les premières victimes de tout cela sont les musulmans eux mêmes. Ah bon ! il faudra qu'il me l'explique un jour.
Et bien d'autres choses encore.
Quant à une approche de solution, j'en vois une étant donné que nous ne pourront pas désislamiser notre Royaume en claquant du doigt. Il faudrait ne reconnaître que le CFCM qui serait l'autorité unique de tous les musulmans à charge pour lui de nommer les imams français et parlant le Français de manière à créer une sorte de "clergé" qui aurait ainsi des comptes à rendre. Dans un deuxième temps, obliger cet organisme à expurger tous les versets sans exception faisant l'apologie du djihad, et de tous ceux comportant des préceptes haineux et ce dans tous les domaines. Idem pour la sunna et autres brochures de hadits énoncés par ces pseudo chefs religieux adeptes du chamelier pédophile.
Mais hélas, là, nous nous heurterons à un mur car aucun d'entre eux ne s'y soumettra car le coran est immuable.
Notre zélite a balcanisé la France, nous ne sommes pas sortis de l'auberge.
Citer
#1 PELLIER Dominique 23-01-2015 08:10
Mais oui, c'est d'abord à ces pratiquants de spiritualités autres que le christianisme que nous accueillons chez nous, de se conformer à NOS règles et non-pas à nous de nous plier aux leurs. NOus sommes d'abord chez nous. Je me refuse à la tendance extrême d'un "les Français d'abord" qui serait hautement xénophobe et je ne le suis pas. Mais oui, à nous d'abord, les FRANCAIS, de profiter de ce à quoi nous avons droit. Tout simplment, nous aurions bien vite à faire de nous plier à leurs coutumes chez eux, au risque de nous voir botter les fesses !!! QUE NE LE FAISONS-NOUS PAS POUR EUX, APRES TOUT ??????? Non, chers amis musulmans, parce que c'est vous qu'on entend le plus, vous n'êtes pas chez vous, vous êtes en FRANCE, qui n'est pas votre colonie.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan