Sonnez trompettes de Jéricho…

… pour que le Créateur fasse entendre la puissance de Sa voix par celle des milliers de manifestants du 13 janvier. Dieu a créé un homme et une femme pour qu’ils deviennent un couple, la famille, la société, la nation, les peuples, l’humanité. Et voilà qu’un homme décide de ne plus faire respecter l’ordre naturel, la conséquence normale de l’union de deux êtres complémentaires dans l’amour. On est en pleine décadence morale où tombent les barrières du bien et du mal. Personne ne peut ignorer qu’on ne se définit pas par rapport à son sexe pour réussir sa vie. L’humain dispose de son âme, de son esprit, de son intelligence, de sa mémoire, de son éducation, de sa culture pour « être ».

La souffrance et les blessures des homosexuels existent : ils n’ont pas choisi d’atterrir sur terre avec cette identité sexuelle. N’importe quel terme peut être utilisé pour définir juridiquement les droits (et les devoirs) des homosexuels, et aussi les protéger de la bêtise et de la méchanceté de certains, mais certainement pas celui de mariage, un sacrement pour les catholiques et un acte de foi pour les autres. Le mariage, ne l’oublions pas, ouvre la porte à la liberté d’accès à la procréation médicalement assistée, qui permettrait de choisir (presque sur catalogue) son enfant. Depuis plusieurs mois, la société française, déjà si fragilisée par un chômage croissant, la banalisation de la consommation de drogues, la montée de la violence, les difficultés économiques en tous genres, perd progressivement tous ses repères, glissant dans un grave délitement moral. L’ignorer serait faire preuve d’une totale inconscience, indigne des Français. 

On ne peut changer les règles de base que Dieu nous a données. Dieu est le garant de notre vie, de l’avenir de la France, un pays différent des autres, et qui n’a pas à se laisser contaminer (pardon, influencer) par les autres pays européens ayant adopté des lois contraires à la loi naturelle.  Fille aînée de l’Église, notre pays doit rester un exemple de vie pour les autres. La force de la marche pour la famille et celle de la prière devraient donner à cette journée un caractère si exceptionnel que les élus politiques ne pourront en minimiser les conséquences. Sonnez trompettes de Jéricho pour terrasser le mal, les prétendues avancées sociétales, les lois d’illusion... 

 

                                                                                                             

Solange Strimon

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement