Mauricette Vial-Andru, Les Saints de France (I)

Les éditions Saint-Jude se sont spécialisées dans les livres pour enfants, et notamment dans les fascicules hagiographiques permettant aux plus jeunes de mieux connaître leurs saints patrons respectifs, ou les saints ayant un rapport privilégié avec leur patrie, leur village ou leur province.

C’est donc une bonne idée d’avoir complété la collection « Légende dorée des enfants » par des volumes entièrement consacrés aux grands saints du royaume de France.

Le premier tome propose aux enfants (à partir de quatre ans) dix histoires à lire ou à écouter, écrites par Mauricette Vial-Andru et illustrées par « Judie et Lucile »[1]. Ce premier ouvrage décrit les vies héroïques de sainteté de sainte Bathilde, reine des Francs ; de sainte Catherine Labouré, avec laquelle il faut nécessairement évoquer la Médaille miraculeuse ; du bienheureux Charles de Foucauld et de ses Petits Frères de Jésus ; de saint Denis, premier évêque de Paris martyrisé et décapité à Montmartre ; de sainte Geneviève, protectrice de la ville de Paris et sainte patronne de la Gendarmerie française ; de sainte Jeanne d’Arc, libératrice de la France dont il faut plus que jamais demander l’intercession dans les temps si troubles et difficiles que nous traversons ; de sainte Odile, patronne de l’Alsace ; de sainte Radegonde, reine des Francs ayant quitté Clotaire Ier pour vivre à Poitiers dans le monarchisme ; de saint Rémi, archevêque de Reims qui baptisa Clovis et la lignée des lys de France ; et, enfin, de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, qui a brillé par sa piété au carmel de Lisieux, protectrice des missionnaires morte dans la fraîcheur de ses jeunes années de religieuse.

L’ouvrage est judicieusement complété par une « Frise historique de l’histoire de France à travers ses saints », colorée et amovible, pouvant par exemple être affichée dans une chambre ou sur un autre pan de mur. Les textes de Mauricette Vial-Andru sont très accessibles pour les jeunes enfants, qui en retireront des connaissances utiles à leur vie chrétienne et des exemples à suivre dans leur quotidien. En se familiarisant avec ces personnalités bienheureuses, les jeunes gens se forgeront une âme en acier trempé, chose si nécessaire pour survivre spirituellement à la modernité, en  alliant la fermeté d’airain de la Vérité à l’ineffable Charité dont Notre-Seigneur Jésus-Christ est le souverain maître. L’histoire du soir n’est pas qu’un divertissement, elle peut aussi être une occasion d’enrichissement et d’éducation : la preuve !

Jean de Fréville


[1]VIAL-ANDRU (Mauricette), Les Saints de France. Histoires à lire le soir, t. I, illustrations de Judie et Lucile, Cabestany, éditions Saint-Jude, 2014, 156 p., 11 €.

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan