La Mission Divine de la France est à Cotignac

"Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre-Dame de Grâce. Et qu'on y viennent en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre".

C'est un village pittoresque avec son Rocher, et très rares sont les renseignements concernant Cotignac. En effet ce village est resté effacé de l'histoire de la Provence et de la France... : " Jusqu'au siècle dernier, la Roche barrait entièrement la vallée et les voies de communication ne passaient pas par Cotignac. Mais la Providence avait inscrit Cotignac à la page du Grand Siècle de la France ", ainsi notait Gabriel Blanc, un amoureux de sa localité, dans son ' Histoire Religieuse ' en 1985.

Les Editions du Chiré* viennent de sortir un ouvrage écrit par Elise Humbert Cotignac et la Mission Divine de la France, enfin un ouvrage historique empreint d'esprit chrétien. Il retrace l'histoire de Cotignac et de tout ce qui s'y rapporte de près et de loin. Une histoire avec plusieurs apparitions de la très Sainte Vierge Marie et de Saint-Joseph notamment et intimement liée à la dynastie royale de France, Louis XIII et Louis XIV ayant des rapports particuliers avec les événements si riches en grâces de Cotignac.

En effet, le Sanctuaire de Notre Dame de Grâce à Cotignac a joué un rôle important dans l'histoire de la royauté au 17ème siècle. : " Il est probable que sans lui, la France n'eût pas connu Louis XIV, car chacun sait que Louis XIII et Anne d'Autriche, mariés très jeune en 1615, connurent d'énormes difficultés pour procréer. En 1630 encore, une grossesse n'arriva pas à terme. La Reine priait beaucoup pour donner un descendant à la couronne de France, et on pensait que seul un miracle y parviendrait." précise l'auteur Elise Humbert

La suite, c'est une révélation divine apparaissant à Frère Fiacre le 27 octobre 1637 à Cotignac. Lorsqu'il comprit par message divin que la Reine devait demander publiquement que l'on fit en son nom trois neuvaines de prières, dont la première à Notre Dame de Grâce à Cotignac.

Devant la précision et l'acuité des indices les supérieurs de Frère Fiacre transmirent l'information au Cardinal de la Rochefoucauld. Les 3 neuvaines furent dites et se terminèrent le 5 décembre 1637, en présence du couple royal à Cotignac, soit exactement neuf mois avant la naissance de Louis Dieudonné le bien nommé et futur Louis XIV.

A la naissance, la Reine reconnaissante fit venir Frère Fiacre au Louvre, et le couple royal s'agenouilla devant lui pour le remercier. A noter aussi qu'à la mort du religieux et à sa demande, son cœur fut inhumé au Sanctuaire de Cotignac où une plaque le rappelle.

"Bien comprise, la fidélité à la Monarchie est un hommage rendu à la Majesté Divine" disait-on en haut-lieu. Le Christ, comme Dieu et même comme Homme uni à la personne Divine, a droit de régner sur le monde. Il est libre de choisir ses instruments pour établir sa Royauté. L'auteur explique : "Si donc il a choisi la France et ses Rois, qu'on le veuille ou non, il faut bien s'incliner. Il faut que les Français connaissent cette mission et en pénètrent l'exceptionnelle grandeur. Cette mission est la clé de voûte de l'histoire de France, l'explication de son passé et le garant de son avenir".

Promouvoir la Chrétienté et assurer le triomphe de la Royauté du Christ sur le monde, c'est ce qui donne à cet ouvrage toute sa raison d'être. Il fallait que la dynastie des Rois de France ne soit pas interrompue, car sa mission est de faire régner le Christ. 

"Chaque Nation, comme chaque individu, a reçu une mission qu'elle doit accomplir" a dit Joseph de Maistre. Celle de la France est d'exécuter les gestes de Dieu.

N'oublions pas les paroles de Mgr le Duc d'Anjou, lors d'un discours en juin 2014 en s'adressant aux français : "Rappelons que la France a reçu une mission à accomplir, d'évangélisation, que le peuple a oublié ou que le gouvernement républicain a délibérément occulté arguant de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, et que l'Education publique et laïque a fini d'enterrer. Personne ne peut nier les racines chrétiennes de la France, à moins de ne pas connaître son histoire, ou de la renier "

Eric Muth 

*Site internet des Editions Chiré : www.chire.fr

Commentaires  

#1 PELLIER Dominique 15-04-2015 08:04
Dieu sauve la FRANCE, avant tout et bénisse son roi !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan