Superbe! Un nouveau Louis XV réhabilité par Jean-Christian Petitfils

On le disait secret, timide, et surtout incapable de gouverner. Et pourtant Louis XV était tout autre. Avec l'excellente biographie de ce monarque hors du commun, parue début novembre aux Editions Perrin, c'est 900 pages de bonheur royal. L'auteur commence à mieux comprendre ce souverain timide, secret, ayant sans doute du mal à assumer son métier de Roi. Cette biographie fera date, c'est la réhabilitation d'un souverain mal connu qui fait face avec intelligence à l'opposition d'une société bloquée.

Une approche profondément renouvelée du monarque qui fait face avec génie à l'opposition d'une société animée par les parlements, les jansénistes et sa propre noblesse. Une vaste fresque du Royaume de France qui, malgré les lourdes défaites de la guerre de Sept ans, connaît un prodigieux développement économique et s'accrut de trois belles provinces, les Duchés de Lorraine et de Bar, et la Corse.

Un règne immense et contrasté, une personnalité secrète, réévalués par l'un des meilleurs biographes des Rois de France des XVII et XVIIIe siècles.

Jean-Christian Petitfils a publié une trentaine d'essais et biographies. Notamment un Louis XIII, un Louis XIV et un Louis XVI. Mais par cette nouvelle biographie, il nous démontre encore un vrai talent d'écrivain, soutenu par un vaste travail de recherche et de réflexion. Sûrement l'ouvrage de référence sur ce Roi si attachant.

Louis XV, dans Versailles rayonnant d'un éclat incomparable, demeure le monarque le plus prestigieux d'Europe jusqu'à sa mort en 1774. Après 59 ans de règne, la monarchie semble solide, en dépit des lourds nuages qui s’amoncellent à l'horizon.

Son règne, charnière entre le Roi Soleil et la Révolution, a commencé en 1715, il avait 5 ans, et s'est achevé en 1774. Louis XV a été à la hauteur de son siècle et a influencé pendant son demi-siècle de règne, les multiples aspects d'une société en mouvement. Sa mort empêcha son œuvre de régénération de la monarchie de s'enraciner et de porter les fruits qui eussent sans doute épargné le sang et les larmes de la Révolution.

Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement