Marie Stuart : La Reine de France oubliée

En ce jour du référendum écossais pour son indépendance, nous ne pouvons,  nous,  Français  oublier  Marie Stuart : Reine de France (10 juillet 1559 au 5 décembre 1560).

Ce règne fugace  ne doit pas nous faire oublier non plus qu’elle était parallèlement Reine d’Ecosse et que, par son statut, les Français et les Ecossais bénéficiaient  de la double nationalité française et écossaise par ratification du parlement de Paris du 8 juillet 1558 et de l’Ecosse en réponse.  Ce statut, tombé en désuétude, semble n’avoir jamais été abrogé et pourrait parfaitement être réactivé.

Le 4 avril 1558 un blanc seing entre Marie Stuart et Henri II prévoyait que si elle venait à mourir sans descendance, les droits de Marie sur la couronne d’Angleterre seraient transférés à la France. On comprend donc mieux l’acharnement de la Reine Elisabeth 1ère : batarde d'Henri VIII contre Marie Stuart héritière naturelle par primogéniture simple, de la couronne d’Angleterre.

Et oui, le temps de vie de Marie Stuart fut une période clé de l’Histoire de France, d’Ecosse et d’Angleterre, elle scella en tous cas cet amour mutuel  que déjà les Français et les Ecossais avaient les uns pour les autres depuis plus d’un siècle et qui dure toujours encore de nos jours de façon naturelle.

Puisse notre Prince Dauphin Louis XX s’en souvenir et agir conséquemment.

Chantal de Thoury

A lire : pour plus d’informations le déroulement du règne de Marie Stuart Reine légitime d’Ecosse, de France et d’Angleterre :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Ire_d%27%C3%89cosse

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement