Le tronçonneur de l’Anjou

Profil : certainement royaliste, catholique et d’extrême droite. Crime : a tronçonné à deux reprises l’arbre sacré de la révolution à Angers. A retrouver mort ou vif, grande récompense.

Depuis le bicentenaire des événements funestes de la révolution, certaines pratiques ultra-révolutionnaires sont revenues à la mode : « baptêmes » républicains, véritables injures au Sacrement de Baptême chrétien, bonnets phrygiens, mais aussi ces fameux «arbres de la liberté».

Les hindous ont leurs vaches sacrées, nous avons des statues de Marianne et des arbres symboliques. Ils sont plantés pour représenter la vie nouvelle de l’homme nouveau, de l’homme révolutionnaire.

Ces arbres ont fleuri en 1790 et ils reviennent aujourd’hui, parfois sous la forme d’arbres de la laïcité : à chaque époque, son idole. Ces arbres sont même devenus des symboles de la France : ils sont frappés sur les pièces de un et deux euros.

Le drapeau des félons de l’UMP en est même frappé.

Sous la restauration, les arbres de la liberté ont été abattus : ainsi cette excentricité païenne était remise à sa place. Tronçonnons la mythologie révolutionnaire tout entière, à la racine.

Julien Ferréol

Commentaires  

#3 Pellier Dominique 30-12-2013 10:16
On plante de ces arbres et on crie au scandale de la déforestation, de ses conséquences sur la planète, se disant hautement écologiste. Ecologiste mon... oui! Vous mélangez protection de la planète avec vos idéaux, à la base humanistes, mais qui anihilent en somme l'homme dans la noblesse donnée originellement par Dieu. Sachez au moins ce que vous voulez. D'ailleurs, nous n'avons pas besoin d'idole, nous voulons Dieu et la France !!!!
Citer
#2 Bouzigues Pascal 19-12-2013 18:02
En ripoublik, on fait du neuf avec du vieux ! pas d imagination ! et ça lasse !personne n en a rien à faire de leur arbre !c 'est ridicule et le ridicule devient à la mode chez eux !le bonnet phrygien au carnaval ! ah ça ira,ça ira , on les aura les républicains !
Citer
#1 Cyril Delacour 19-12-2013 14:29
« Ou dites que l'arbre est bon, et son fruit bon; ou dites que l'arbre est mauvais, et son fruit mauvais; car on connaît l'arbre par le fruit. »
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan