La Navarre : une couronne indécise

L’on entend souvent parler des Rois de France comme des “Rois de France et de Navarre”, mais si l’on associe souvent ce titre à Henri IV qui a bel et bien associé les deux royaumes, ce n’est pas la première fois qu’un roi de France porta ce titre.

Ainsi c’est Philippe IV dit le Bel alors dauphin de France qui par un mariage avec Jeanne Ière de Navarre issue de la maison de Champagne que la Navarre se retrouva associée au Royaume de France et que le Roi portait désormais le titre de “Roi de France et de Navarre”, bien que le réel dirigeant du royaume de Navarre resta pour le moment l’épouse de Philippe IV.

L’union eut lieu le 16 août 1284 et la couronne de France perdit celle de Navarre en février 1328, soit près de 44 ans après, pendant lesquels s’étaient succédés 4 rois !

En effet le titre fut transmis à la mort de Philippe IV à ses trois fils qui se succédèrent l’un à l’autre, jusqu’à Charles V le Bel qui sera le dernier capétien direct sur le trône de France et de Navarre.

De fait,  lorsque Charles IV laissera le trône vacant et que la querelle de succession à l’origine de la guerre de cent ans sera “gagnée” par Philippe VI de Valois, fils de l’opulent Charles de Valois, frère du défunt roi de Fer, la couronne de Navarre sera cédée à  Philippe d’Evreux, cousin du défunt puisque son père Louis d’Evreux était le frère de Philippe IV et Charles de Valois.

La couronne de Navarre restera donc aux mains de la maison désormais dite Evreux-Navarre pendant quatre générations, avant de passer aux mains successivement des maisons Trastamare, Foix, Albret et d’enfin finir dans le domaine de la maison de Bourbon en la personne d’Antoine de Bourbon, roi de Navarre, duc de Bourbon, de Vendôme, de Beaumont et d’Albret. Son fils Henri III de Navarre deviendra en 1589 Henri IV roi de France et de Navarre, titre qui n’aura pas été porté sous cette appellation depuis plus de 2 siècles et demi auparavant !

Le second roi Bourbon, Louis XIII rattachera par édit en 1620 la Navarre à la France, lui-même et ses successeurs continueront de porter le titre de “Roi de France et de Navarre”, jusqu’à la révolution où le roi se fait désormais appeler “Roi des Français”.

Cependant si nous depuis le début nous parlons de Navarre, il convient de préciser de quel territoire géographique nous parlons.

Ainsi la Navarre que Philippe IV négocia correspond au “véritable” royaume de Navarre, c’est à dire à un territoire du nord de l’Espagne (voir carte). Cependant si Henri IV et Philippe IV ont tous les deux été Rois de France et de Navarre, ils n’ont pas été rois de la même Navarre.

De fait, une partie de la Navarre, qui correspond à la future “Basse Navarre”, fera l’objet d’une annexion par le roi Ferdinand II d’Aragon.

Après être passée par quelques tentatives de reconquête, la Navarre sera séparée en 1548 entre la Basse Navarre, partie principale de l’ex Royaume de Navarre, appartenant au roi d’Espagne et représenté par un vice-roi. La Haute Navarre restera elle sous la tutelle des Bourbons qui enrichiront donc le domaine royal par leur accession au trône.

François-Joseph Triponé

Commentaires  

#2 Dofiar 05-01-2015 19:46
Pardon, Louis-Philippe, descendant de Philippe-Egalit é.
Citer
#1 Dofiar 05-01-2015 18:06
Merci de toutes ces précisions !
Vendôme a gardé la mémoire de son duc, Antoine de Bourbon, par une rue Antoine de Bourbon, tout près de chez moi, et bien sûr, je pense automatiquement à l’Aîné de ses descendants quand j’y passe : Louis XX.
Après la révolution, il n’y eut qu’un roi des Français : Philippe-Égalit é, titre très laid d’ailleurs dont les Français n’ont pas gardé la mémoire. Pour eux, un Roi, dans notre pays, ne peut être que Roi de France. Tous les autres, les frères de Louis XVI, portant le titre prestigieux et honoré de Roi de France et de Navarre. Ne pas être Roi de France et de Navarre, c’est bon pour la branche cadette qui vota la mort de Louis XVI, pas pour la branche aînée, la seule légitime. Vive le Roi de France et de Navarre sacré à Reims !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement