Ivg : Marisol Touraine dans la plus grande illégalité !

A cause des nombreux congés, Marisol Touraine souhaite l'ouverture de permanences IVG pour donner accès à cette intervention plus facilement pendant les grandes vacances. La ministre de la santé a donc sensibilisé les Agences Régionales de santé pour qu'elles assurent une permanence d'été afin de pallier les services manquants dus aux vacances prises par les professionnels de santé.

" Un droit fondamental remboursé à 100% " précise Marisol Touraine. Mais de quel droit veut-elle parler ? La loi Veil de 1975 ne prétend pas légaliser l'avortement, encore moins le légitimer, mais seulement le dépénaliser. En effet, la loi déclare même le respect de l'être humain dès la conception.

UN DANGER POUR LES FEMMES

"Gagner la bataille de l'avortement sur le web, un droit à un avortement légal et sûr", précisaient en 2013 Najat Vallaud Belkacem et Marisol Touraine. Bien sûr l'enjeu est de taille quand on sait que 40% des femmes utilisent internet pour s'informer sur les questions de santé. Mais qu'elles sachent que ce site gouvernemental est un leurre, qu'un outil de propagande socialiste.

"C'est un homicide, la fin d'une vie humaine" clame à juste titre Christine Boutin, traitée naturellement d'intégriste lorsque l'on aborde le sujet de la naissance : "le corps de la femme est fécond et sa fécondité ne doit pas être entravée". C'est effectivement un acte infâme, c'est un assassinat.

Dans la religion catholique, le Vatican a toujours été contre la législation de l'avortement. Pape après Pape, le discours reste le même. Car selon eux l'avortement consisterait à tuer un enfant. Il ne se limiterait, ni plus ni moins, qu'à un meurtre commis dans la plus grande illégalité religieuse et morale.
 
Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement