Hamon Dieu, quel désastre !

Nommé Ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Benoît Hamon est bien le plus à gauche du Parti Socialiste. A l'Education Nationale, un idéologue remplace un autre idéologue. Tout cela n'est pas pour apaiser le climat sulfureux dans les Ecoles, à commencer par la théorie du genre qui fait petit à petit son chemin, et le dispositif des ABCD de l'Egalité cher à Najat Belkacem.

Pour couronner le tout, les écoles sont désormais forcées à afficher la charte de la laïcité. L'article 12 de cette charte dispose " Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme ". Or pendant qu'on impose une éducation sexuelle incontrôlée dans les écoles, Vincent Peillon, l'ancien ministre de l'Education Nationale, avait bien confessé aux recteurs d'académie en 2013 " Le gouvernement s'est engagé à s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités ".

Nos valeurs familiales et nos racines chrétiennes, cibles d'une minorité laïcarde qui cherche à effacer de la France son empreinte de fille aînée de l'Eglise, sont menacées dans l'éducation des enfants. Ce " lavage des cerveaux " doit cesser sous peine de devenir de petits socialistes républicains sans passé donc sans mémoire.

Et puis Manuel Valls, notre nouveau premier ministre, partisan de la gestation pour autrui (GPA) qui applaudit le spectacle blasphématoire " Golgota Picnic ", le sectaire, viscéralement antichrétien et qui considère le fait religieux comme un danger en soi.

Mais le meilleur vient de François Hollande, qui après avoir été reçu par le Pape François osait déclarer : " La France défend partout la liberté religieuse parce que la France, c'est la patrie...de la liberté de conscience, de la liberté de conviction, de la liberté religieuse ". Et d'ajouter : " J'ai rappelé que la laïcité de la République Française garantit le respect de toutes les convictions et permet de vivre ensemble ".

Que Dieu nous donne la force, le courage et le discernement pour combattre ces idéologies mortifères qui détruisent la Vie, l'Enfant, la Famille et notre Civilisation Chrétienne.
 
Eric Muth

Commentaires  

#5 AudeLys 09-04-2014 16:04
Vous avez tout à fait raison. Mais je me demande si les Français sont vraiment conscients du problème ni même s'ils s'y intéressent un tant soit peu. Encore 3 ans à tenir... Il faut vraiment que les parents rectifient tout cela à la maison.
Citer
#4 Benoît LEGENDRE 09-04-2014 15:13
Le problème est que tant que nous n'aurons pas fait le ménage dans nos écuries d'Augias françaises, à savoir les médias, la justice et l'éducation nationale, rien ne changera dans notre cher vieux pays... Et que tout et n'importe quoi est fait pour gonfler le FN afin que l'UMP ne puise plus revenir aux affaires ; seulement à force de jouer avec les allumettes...
Vive le Roi !
Citer
#3 Jacques M 09-04-2014 14:26
Si le gouvernement veut s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités, pourquoi lui dénier le droit de contester un point de programme ?

Le problème de toute avancée c'est qu'elle fait entrer le futur dans le présent et avant d'avoir eu dit ouf elle est déjà passée... Seule une chose éternellement présente peut durer, or seul Dieu ou le principe du UN cher aux platoniciens (les deux sont d'ailleurs assez semblables) correspondent à cette définition : la transcendance est une évidence éternelle. Et toute religion est un ambassadeur de cette transcendance.
Citer
#2 LAURANCEAU 09-04-2014 10:23
N'oublions pas que la Tyrannie Socialiste été d'abord conçue par le Chancelier Bismarck. Celui ci, selon les idées de Hegel, ne concevait aucune activité de ce que nous appelons maintenant" la société civile" en dehors de "l'Etat ", de la naissance jusqu'à la mort.
Ses successeurs français se content d'appliquer son programme . " les peuples supérieurs se doivent d'éduquer les peuples inférieurs " principes que les Socialistes du XIX° siècle ont mis en oeuvre pour " coloniser" l'Afrique.
Citer
#1 Pellier Dominique 09-04-2014 10:22
Je le répète, il n'est pas bon de donner cette publicité exagérée à cette infâme théorie ou à tout ce qu'on pourrait enseigner à nos enfants contre des principes vieux comme le monde, la famille, le respect à ses autorités encore plus à Dieu. C'est à nous, parents de veiller à cela et à conforter dans les coeurs de nos enfants ces principes que nous défendons. C'est par nous que la résistance se fait. Ne sommes-nous pas, avant les écoles, les premiers éducateurs de notre descendance ?
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement