Le combat anti-mondialiste de la Bretagne

François Hollande, qui d’après les sondages n’a plus que 21% des Français qui le soutiennent, vient de s’attirer la colère de la Bretagne en voulant mettre en place l’écotaxe.

Ce n’est pas spécifiquement cette écotaxe qui est visée, mais c’est pour les Bretons, « la goutte qui fait déborder le vase ». En effet, François Hollande pense que pour gouverner il suffit d’augmenter les impôts. C’est pourquoi c’est la grogne au niveau de tous les Français, même parmi les sympathisants du PS.

Le fond du problème, c’est le dumping social pratiqué par l’Allemagne, qui utilise, notamment dans l’agro-alimentaire, de la main d’œuvre payée à 50% du SMIC français. Et c’est ainsi que, à juste titre, se sont révoltés les agriculteurs, les commerçants et les transporteurs routiers.

La véritable cause du problème, c’est la mondialisation

1) il faut sortir de l’euro. En effet, l’euro est une aberration. C’est un non sens de vouloir mettre dans le même moule des nations qui ont des rythmes de développement économique différents. En effet, ce sont les familles qui tirent l‘économie, car ce sont elles principalement qui consomment. Or le taux de natalité est très différent selon les pays. Par exemple, en France il est de 1,9 enfant par femme alors qu’en Allemagne et en Italie il est de l’ordre de 1,3 enfant par femme. Ceci implique des politiques monétaire, fiscale et budgétaire différentes.

De plus, lors des négociations préalables, l’Allemagne a imposé un euro fort, ce qui favorise l’épargne, alors que la France a besoin d’un euro faible pour relancer ses exportations. De plus, l’Allemagne a pratiqué une politique de blocage des salaires qui fait que les salaires allemands sont environ 20% en dessous des salaires français. Il en résulte un déficit de la balance commerciale française qui ne cesse de grimper.

2) il faut sortir de l’Union Européenne. Dans le cadre de celle-ci, nous avons perdu notre indépendance. Par exemple, 85% de nos lois sont d’origine européenne. Tout est donc décidé à Bruxelles ! Autre exemple : en raison des articles 101 et 102 du TFUE (traité de fonctionnement de l’Union Européenne), il est interdit de créer des champions européens. Ainsi un projet d’alliance entre SCHNEIDER et LEGRAND a été interdit, de même cette année un projet d’alliance entre EADS et l’anglais BAE Systems. Enfin, ce n’est pas par hasard que l’anglais tend à s’imposer comme langue officielle de l’Union Européenne : avec la langue est véhiculé le mode de pensée anglo-saxon, ce qui fait de l’UE une colonie américaine.

3) il faut sortir de l’OTAN. Cet organisme, créé au temps de la guerre froide, est totalement contrôlé par les Etats-Unis. Une preuve de plus de la soumission de l’Union Européenne aux Etats-Unis est qu’il est écrit dans le TFUE que la défense militaire de l’UE est assurée par l’OTAN. Notre appartenance à l’OTAN nous conduit à nous impliquer dans des guerres qui ne servent pas les intérêts français, que ce soit en Afghanistan, en Libye et aujourd’hui en Syrie. L’OTAN continue à être une machine de guerre contre la Russie. Or nous avons avantage à renverser nos alliances et à nous rapprocher de la Russie.

C’est pourquoi la France doit sortir de l’euro, de l’Union Européenne et de l’OTAN. 

                                                                                                         Georges Tartaret


Commentaires  

#1 Pellier Dominique 15-11-2013 10:03
Eh oui, l'Europe (l'Europe, l'Europe, l'Europe, comme disait le général de Gaulle), on en voit les méfaits depuis longtemps. Va-t-on enfin en prendre conscience ? Sans enfermer notre France sur elle-même, bien sûr, mais outre les gouvernements passés, avec l'Europe, nous constatons le désastre.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement