De Profundis...

Le figaro est peut être un des rares quotidiens à s'en être fait l'écho d'une manière décente. Tandis que le pays craque de toute part, chaque jour assiégé par de nouvelles « affaires », par de nouvelles bévues d'un gouvernement inepte, par de nouvelles frustrations et extorsions d'une mafia oligarchique… Tandis que nous voguons droit sur l'iceberg, que la plupart des indicateurs sont au rouge vif…

L'agence de notation Standard & Poors qui fit tant parler d'elle lorsqu'elle dégrada la note de la France en Janvier 2012 après l’en avoir longuement menacé, vient de récidiver : nous voilà encore une fois dégradés, tel un Dreyfus des nations devant le front des troupes.

Lors de la première dégradation, l'élève Hollande comme tout bon cancre, s'était empressé d'accuser son voisin, le précédent locataire de l'Élysée, selon les règles d'un sport national de délation qui fit des ravages dans ma bonne ville de Lyon quand la République avait décrété la Loi des suspects (1793).

On aimerait savoir, maintenant, alors que la politique sarkozyste n'est plus qu'un vague souvenir (si tant est qu'elle ait jamais existé !) ce que trouvera l'élève Hollande pour justifier la débâcle qui fait passer la France d'une note avantageuse de AAA+ à AA...

Concrètement cette dégradation va augmenter les taux d'intérêts de remboursement de nos emprunts et creuser plus encore le déficit de la France. En conséquence nous prévoyons une augmentation significative des impôts et des taxes dès l'année prochaine.

Malheureusement, alors que toutes les presses de France sommaient le nabot précédent de rendre des comptes au sujet de cette menace de dégradation, il est tout à fait fantaisiste d'imaginer que ces mêmes médias serviles iront demander des comptes à notre irresponsable n°1.

Me relisant, moi qui suis encore jeune et ai donc par conséquent l'avenir devant moi, je ne peux que me demander de quoi cet avenir sera fait. Ils tonnent les noirs nuages de la récession, de l'appauvrissement généralisé...

Que restera-t-il de ce pays?

De Profundis ad te Clamavi, Domine...

Roman Ungern

Commentaires  

#4 Pellier Dominique 14-11-2013 10:10
Depuis longtemps, la situation de la France me fait pleurer. Le chômage, la pauvreté qui toute désormais toutes les couches sociales, la violence, l'éducation, le logement et j'en passe. Il est inadmissile que le Français soit malheureux, encore moins chez lui.
Pour avoir, je pense la tête sur les épaules, la royauté de nouveau chez nous n'est peut-être pas l'idéal, mais un roi rassemble, inufie et possède un règne que nous souhaitons assez long pour redresser notre France chérie que Dieu sauve
Citer
#3 fabricemont 12-11-2013 02:56
Standars&poors fait la pluie et le beau temps, ils distribuent les bons et les mauvais points à la Grèce, à l'Espagne, à la France, soit! Mais que dire de nos politiciens qui capitulent et livrent nos pays en pâture aux faucons sans fois ni lois de la finance internationale? J'en veux à nos gouvernants irresponsables qui fondent dorénavant leurs décision politique sur ces "Standars pauvres" que sont les agences de notation. Je suis révolté de voir comment en à peine 4 ans ILS ONT PRIS LE POUVOIR et mettent en émoi le gotha politique! Je suis moins en colère contre les agences de notation que contre nos politiciens à la courte vue, sans volonté ni courage, ni dignité, sans autre gouvernance que celle qui leur est dictée par des gens qui se foutent de tous ces gens qui perdent leur emploi, sont jetés à la rue...des vies, des familles brisées par la précarité. Des gens sans cœur dévoués corps et âme au Dieu: argent. Que passent ces heures sombres! plus que jamais dans notre histoire tourmentée, nous avons besoins d'un Roi juste, sage et éclairé. Que viennent les jours du Roi! vive le Roi.
Citer
#2 Cyril Delacour 11-11-2013 19:11
Nous sommes en PLOUTOCRATIE et Hollande n'en est qu'une marionnette parmi d'autres.
Citer
#1 Audelys 11-11-2013 17:37
Il y a 12/13 ans P. de Villiers avait dit : "Vous avez aimé les farines animales, vous adorerez l'Euro".
Plus récemment, Marine Le Pen, a dit : "L'avenir de la France ? Regardez la Grèce".
Que l'on aime ou pas ces personnes, il faut bien avouer qu'elles avaient et ont toujours raison. Absence de gouvernance, pression fiscale, mépris du peuple... Lentement mais sûrement le bâteau coule.
Vive Louis XX ! ... et vite.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement