La capitulation des modérés

Il a suffit d'une année à peine pour que l'ivraie se voie séparée du bon grain.

François Hollande, se faisant promoteur des projets contre-naturels a suscité la réaction que l'on sait chez les français de bon sens, majoritairement issus des communautés chrétiennes et des formations politiques classées (au moins) à droite.

Comme Vexilla Galliae l'a fait remarquer à de nombreuses reprises, le mouvement manquait d'une ligne directrice claire, d'un ciment unitaire et d'un chef. Nous proposions le Duc d'Anjou, figure par excellence de la France traditionnelle.

Mais le communiqué du chef de la Maison de Bourbon, pourtant exceptionnel par sa portée historique (il nous tardait de voir l'héritier de la branche aînée intervenir en politique) n'a pas été suivi de l'engouement que nous espérions.

Alors Virginie Tellenne, grimée en Frigide Barjot, est arrivée et s'est retrouvée, à peu près malgré elle, à la tête du mouvement. Mais la fashionistas des jeunes cathos branchés n'avait pas la carrure pour assumer un costume bien trop grand pour elle. Il lui manquait presque tout, mais la pire carence fut celle de légitimité. Non, Virginie, le fard à paupière ne fait pas le poids pour faire face. Il fallait l'héritage des siècles, la charpente de la saine doctrine et un entourage très bien formé pour prendre la tête de ce qui est devenu l’énième avorton de Contre-révolution parsemant notre histoire.

Alors Virginie a craqué. Elle a capitulé sans conditions, et est devenue la grande pénitente du PAF. Combien de fois l'a-t-on vue demander l'Union civile pour les homosexuels, ou s'abaisser à des déclarations pathétiques dans sa guerre contre l'homophobie. Le pire aspect de la pantalonnade de la dame en mini-jupe réside dans l'intacte colère des militants LGBT, étanches aux mortifications publiques de la catho branchée.

Cette semaine, ce fut au tour de Mgr di Falco, évêque de Gap. Celui-ci s'est illustré en critiquant la Manif Pour Tous, en dénonçant « l'instrumentalisation » des enfants lors du débat et en réclamant l'union civile. Il a même évoqué l'ordination de femmes diaconesses « qui serait un premier pas ».

Pour La Manif Pour Tous comme pour l'évêque de Gap, l'essentiel, « c'est d'avancer ». Alors le 5 octobre, il ne s'agit pas de pourfendre les causes perdues (mariage et adoption gay), mais de se concentrer sur la GPA, la PMA...

Les Contre-révolutionnaires en lunettes roses ont encore reculé. Jusqu'où iront-ils ?

Julien Ferréol

Commentaires  

#6 PELLIER Dominique 29-08-2014 08:49
En effet, je me suis trompé sur cette manière de faire. Il faut toutefois réfléchir à une autre plus efficace. Reste qu'il faut profiter du moment et cesser d'espérer seulement car c'est à noous de mettre notre Roy en place.
Citer
#5 Pascal Cambon 28-08-2014 19:31
Citation en provenance du commentaire précédent de Benoît LEGENDRE :
J'irai, si je peux, marcher le 5 octobre, le drapeau français à la main, pour défendre encore une fois la dignité humaine et le droit des enfants contre les délires irresponsables de quelques adultes inconscients et sans scrupules.

J'irais également, drapeau français à la main. A ceci près que le mien ne sera pas tricolore, mais celui du Roy,comme ce fut le cas lors des précédentes manifestations de LMPT. Je tiens quand même à préciser que cela n'a pas été du goût des organisateurs qui ont plusieurs reprises tentés de me sortir du cortège. Je n'ai dû mon salut qu'à la solidarité des autres manifestants qui firent barrage de leurs personnes.
Citer
#4 Dofiar 28-08-2014 18:20
Cette proposition est irréaliste, Dominique, non seulement au vu de l’immensité des murs de l’Élysée, l’Assemblée nationale et le Sénat, mais aussi au vu que ces bâtiments sont bien gardés par la police et l’armée qui n’hésiteront pas à tirer sur le premier contre-révoluti onnaire qu’ils verront, et je ne connais pas un seul royaliste qui veuille se faire trouer la peau pour rien. Ils sont aux ordres de l’État. « La république gouverne mal, mais elle sait bien se défendre » (Anatole France) La seule possibilité que les royalistes ont, c’est de montrer au pouvoir que les Français sont très nombreux à désirer le retour du Roi, et les sondages le montrent (47,7 % en 2013 sur un sondage du Parisien), ce qui donnera la possibilité au premier chef d’État qui a nos idées(et il y en a pas mal dans le monde politique) de restaurer la Monarchie. On a vu Franco la restaurer en Espagne, avec de Gaulle, ça a failli, mais les réseaux sociaux n’existaient pas et ne pouvaient pas montrer l’attachement du peuple français à son Roi. C’est pourquoi il faut travailler sans relâche au retour de la Monarchie, et nous vaincrons !
Citer
#3 Benoît LEGENDRE 28-08-2014 18:14
Monseigneur di Falco, malgré tout le grand respect que j'ai pour lui, ne fait malheureusement pas le poids face à nos diaboliques adversaires (oui, j'ai bien écrit diaboliques, cela me paraît le mot juste)! Les poids lourds, ou supposés tels, devraient être les Juppé, Raffarin, Fillon ! Or, ils n'ont aucune once de volonté pour changer quoi que ce soit dans cet effrayant "désordre établi"! Tous les prétextes sont bons pour éviter d'affronter le moloch soixante-huitar d, qui depuis le lamentable moi de mai de cette année précitée, se vautre dans nos existences et nous précipite vers l'abîme ! Et plus grave, veut s'incruster dans la tête de nos enfants ! Mais je comprends que Mgr le Duc d'Anjou n'ait pas voulu s'immiscer dans nos affaires, il craint certainement (et avec raison) qu'un engagement "trop marqué" ne ternisse l'idée monarchique en France...
J'irai, si je peux, marcher le 5 octobre, le drapeau français à la main, pour défendre encore une fois la dignité humaine et le droit des enfants contre les délires irresponsables de quelques adultes inconscients et sans scrupules... La nomination de Mme Najaud-Belkacem (par quel mystère de la nature humaine une si jolie femme peut-elle avoir une cervelle aussi tordue ?)à l'Education Nationale (Instruction Publique, réveille-toi !)n'est qu'une pénible provocation supplémentaire de la pâte molle de l'Elysée, à moins que ce ne ce soit une idée tordue de Manu le Catalan ? Mais non, je n'ai rien compris, c'est encore un coup de notre terroriste guyannaise de service...
Oui, pardonnez-moi, mais je me lâche !
Et envers et contre tout, malgré tout, partout et par dessus tout, vive le roi !
Citer
#2 Pascal Cambon 28-08-2014 14:10
Citation en provenance du commentaire précédent de PELLIER Dominique :
S'il le faut, il faudra descendre encore dans la rue pour nous manifester. Je dis que c'est le moment d'agir pour restaurer la royauté en France. Cela peut se faire sous une forme d'un coup d'état NON VIOLENT; la violence n'étant en rien nécessaire. Il faut cerner l'Elysée, les ministères, jusqu'à satisfaction de nos désirs. Comme certains ouvriers de certaines usines,récemment, séquestration des autorités, SANS VIOLENCE, mais ferme. En fait, jusqu'à démission et là, ce sera le retour du roi en France. Vive Dieu, le Roy et la France

Pour ce qui est de manifester, LMPT organise un grand raout le 5 octobre prochain.
En revanche, ne rêvez pas, votre projet non violent est à remiser dans le tiroir des fausses bonnes idées. Si vous croyez un seul instant que la gueuse se rendra sans le moindre coup de feu, vous êtes bien naïf. Elle a envoyé la soldatesque gazer et triquer les familles au plus fort de la contestation du mariage guignol. Alors, pour une restauration, je vous laisse imaginer les moyens qu'elle jetterait dans la bataille.
Citer
#1 PELLIER Dominique 28-08-2014 08:38
S'il le faut, il faudra descendre encore dans la rue pour nous manifester. Je dis que c'est le moment d'agir pour restaurer la royauté en France. Cela peut se faire sous une forme d'un coup d'état NON VIOLENT; la violence n'étant en rien nécessaire. Il faut cerner l'Elysée, les ministères, jusqu'à satisfaction de nos désirs. Comme certains ouvriers de certaines usines,récemmen t, séquestration des autorités, SANS VIOLENCE, mais ferme. En fait, jusqu'à démission et là, ce sera le retour du roi en France. Vive Dieu, le Roy et la France
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France