Le Drapeau, la fête nationale et la réforme territoriale

Ce 14 juillet, la République invite les citoyens à fêter la Nation. Une fête qui a d’ailleurs perdu beaucoup de sa substance, puisque les citoyens en retiennent surtout les feux d’artifice et le défilé sur les Champs-Elysées. Belle duperie que d’appeler cela une fête de la Nation avec la présence d’héritiers du FLN d’Algérie aux côtés de nos soldats... Il est sans aucun doute que les Français préfèreraient pardonner si l’Algérie reconnaissait ses erreurs. Le pardon et la repentance doivent être réciproques.

Par ailleurs, un vrai flou subsiste au sujet de la fête du 14 juillet : fêtons-nous la prise « héroïque » de la Bastille en 1789 pour libérer une poignée de prisonniers ou la fête du Roi et de la Nation (1790) ?

Dans les deux cas, il y a incohérence. La prise de la Bastille fut suivie d’une Révolution atrocement meurtrière : plus d’un million de morts. Une fête de la Fédération sans Roi est bien ridicule. C’est comme ce drapeau. Il est censé représenter la Nation et le Roi. Le Bleu et le Rouge seraient les couleurs de la Nation, enfin seulement parisienne (sic), le Blanc la couleur du Roi. La double incohérence de ce drapeau est que le Blanc représente un Roi inexistant et que les couleurs de la Nation oublient les Français des Provinces... Le comte de Chambord avait bien raison de ne pas vouloir de ce drapeau méprisant à l’égard des Français provinciaux. Le drapeau espagnol respecte davantage l’ensemble des Espagnols, en raison des armoiries royales.

Cet oubli des Français provinciaux subsiste toujours à l’heure de la réforme territoriale où la consultation des Français et la réflexion approfondie de leurs représentants laissent la place à un mépris socialiste.

Et si on changeait ce drapeau ? Et si on rétablissait les Provinces historiques ? Artois, Bretagne, Normandie, Picardie, Duchés Royaux, Lorraine, Alsace, Bourgogne, Poitou, Guyenne, Gascogne, Languedoc, Dauphiné, Savoie, Provence, Navarre, Auvergne, Champagne, Limousin, Quercy... Ces doux noms qui ont fait la France d’Hier, et qui peuvent encore faire la France de Demain !

Maël Decan

Commentaires  

#11 jean-yves Pons 23-07-2014 21:42
Soyons réalistes ! Il est impossible me semble-t-il de revenir au drapeau blanc. D'autant que le drapeau tricolore n'a pas QUE démérité.
Si nous voulons réconcilier les Français avec la France et l'inverse (ce sera le premier devoir du Roi) il faudra accepter de conserver le drapeau tricolore et, tout simplement, lui ajouter les armoiries du Roi sur la bande blanche médiane.
Citer
#10 LAURANCEAU 21-07-2014 11:04
Une autre suggestion à propos du drapeau.
Conservons le "bleu-blanc-rou ge ".
Sur le bleu royal, apposons les armes du Roi de France "actuel". Sur le blanc , les fleurs de Lys. Sur le rouge les effigies du Roi Louis XVI et de la Reine Marie Antoinette, martyrs.
Citer
#9 Sigismond J. 20-07-2014 11:10
Carte très intéressante (bien qu'il manque la frontière monégasque), et qui montre bien la NAVARRE, même si elle n'est pas nommée.
Je ne pense pas que le blanc soit "la couleur du Roi". C'est la couleur de la FRANCE. Le blanc intégral, non fleurdelysé, et surtout sans le bleu ni le rouge. Les fleurs de lis sont pour le drapeau personnel du Roi.
Vive Louis XX !
À Villehardin : les humiliations ont commencé en 1712, à Utrecht. Soutenir Louis XX, c'est aussi laver l'honneur de Louis XIV, de Philippe V d'Espagne, et de Jacques III d'Angleterre.
Citer
#8 HEUSDAINS 19-07-2014 19:14
(je c pas c quoi url etc..)

Concernant la carte , ce serait beaucoup plus aisé car quand on lit de vieilles archives , pour celui qui n'est pas Français (je suis Belge) y a de quoi ne rien comprendre dans les écrits anciens !
Citer
#7 Jacques M 19-07-2014 15:37
Pour les couleurs du drapeau j'ai une interprétation plus libre. Le bleu et le rouge ne sont pas le couleurs de Paris, ce sont les couleurs des villes franches ! Toutes ont les armes du Roy en chef avec en dessous le gueules au(x) meuble(s) d'argent. Regardez les armes d'Orléans, Lyon, Amiens, Tours, et même celles de Rennes où les armes du Duc se substituent à celles du Roy (la Bretagne n'a été formellement annexée à la France qu'en 1789, avant il s'agissait d'une union personnelle).

On peut donc lire notre drapeau comme "la France libérée par son Roi". Et là ça fait sens, sauf qu'on n'a pas de roi et même à l'Elysée ils doivent être incapables de le comprendre (pas faute de leur avoir écrit à l'époque du débat sur l'identité nationale) : trop républico-débil o-centrés.
Citer
#6 Villehardin 19-07-2014 06:52
Excellent article. Bien sût qu'il faut changer de drapeau : le tricolore est celui de toute les humiliations, la bannière vaincue ornant en abondance tous les musées militaires d'Europe.
Citer
#5 Benoît LEGENDRE 18-07-2014 23:11
Ce n'est pas parce que le populo parigot avait le sang vif entre 1789 et 1870 qu'il faut y voir ses seules couleurs dans notre beau drapeau ! L' oriflamme de St Denis était rouge, le pennon arboré en bataille était bleu(fleurdelys é), enfin le blanc était arboré par nos rois Bourbons... C'est le peintre David je crois qui a proposé la disposition que nous connaissons aujourd'hui, j'aurais préféré horizontalement le bleu en haut, mais bon...
Il ne faut pas rêver, le tricolore est bien le drapeau de la vaillante nation française, celle qui démontra tant de courage lors des guerres de l'Empire et des deux guerres mondiales (la première surtout)! Je trouve que disposer les armoiries royales sur le blanc est une très bonne idée, et que le pavillon blanc armorié et fleurdelysé devrait être "l'étendart royal", comme la reine Elisabeth arbore le sien quand elle est à Buckingam ! Mais pour finir, il faut bien noter qu'il n' y a ni couronne ni armoiries sur les drapeaux britannique, belge, hollandais, suèdois, danois, norvégien, etc...
Vive le roi !
Citer
#4 AudeLys 18-07-2014 18:07
Je suis bien d'accord avec vous, et ce drapeau fleur de lysé est magnifique. Mais cette carte, bien que compréhensible et juste me paraît présenter aujourd'hui un handicap : celui de l'indépendantis me. En effet, ce qui jadis pouvais fonctionner me paraît aujourd'hui risqué alors que les départements permettraient à tout un chacun de vivre son occitalisme, son catalanisme, sa bretagnicité etc ... A moins de mettre dans votre "découpe" historique des verrous, des freins ... qui empêcherait les travers évoqués ci-dessus.
Citer
#3 paquereau 18-07-2014 13:32
Au sujet du drapeau : Il faut absolument le remplacer. Le drapeau actuel représente deux siècles d'asservissemen t de la France à l'étranger et à la maçonnerie. Il est le symbole d'une France humiliée. Nous savons tous que les guerres déclenchées depuis 1789 sont le fait d'éléments étrangers à notre beau Pays.
Citer
#2 PELLIER Dominique 18-07-2014 08:57
Oui pour les provinces
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France