La Juge Claire Thépaut est une antisarkoziste notoire !

C'était à prévoir, ainsi donc, Nicolas Sarkozy est mis en examen, une première pour un ex-président de la République. Nous sommes une fois de plus en pleine chasse aux sorcières. Et pour cela Claire Thépaut, la " juge rouge " fait preuve du plus vil acharnement. Un véritable harcèlement, il faut à tout prix rendre Nicolas Sarkozy inéligible en 2017.

Son marathon juridique continue avec l'acharnement des juges et du pouvoir politique : " Tout est fait pour donner de moi une image qui n'est pas la réalité ", précise t-il mercredi soir dans une interview choc sur TF1 au journal de 20H. Et effectivement les français ne sont pas dupes, suite aux mensonges du ministre de la justice Christiane Taubira, à la télévision affirmant qu'elle n'était pas au courant des écoutes. L'agressivité de Manuel Vals pour vouloir à tout prix prouver que Nicolas Sarkozy est mis en examen pour motif grave.

Les chefs d'accusation envers l'ancien Président sont grotesques, mais c'est la revanche à payer, la juge Claire Thépaut n'a jamais digéré les mots de Nicolas Sarkozy à son encontre, c'est " la revanche des petits pois ". Mais cette militante a dirigé le syndicat de la magistrature classé à gauche. Et dont les relations avec la droite sont exécrables, notamment depuis la révélation de l'existence d'un " Mur des cons " dans les locaux du syndicat, où étaient affichées les photos de personnalités de droite.

N'oublions pas que ladite juge en charge du dossier Sarkozy a publié une tribune en 2012 pour se féliciter de la défaite de l'ancien président. Cet absolu mépris se transforme malheureusement en règlement de compte, et l'instrumentalisation de la justice est flagrante. Mais cet homme consterné et ébranlé n'en restera pas là. 

Nicolas Sarkozy, mis en examen pour corruption active, trafic d'influence actif et recel de violation du secret professionnel ? On a peine à le croire. " Et ce ne serait pas la première fois qu'une affaire débuterait en fanfare pour se terminer en désastre judiciaire, les cas sont nombreux " précise Jean-Paul Garraud, ancien Député et conseiller régional UMP.

Une question demeure dans ce scandale, pourquoi un placement en garde à vue et pas une simple audition ?

Eric Muth

Commentaires  

#3 Ventrachoux 09-07-2014 13:46
Rappelons également que, lors d'une des multiples retouches de la garde à vue (qu'on a vidé petit à petit de son côté investigation policière pour n'en faire qu'un enregistrement de déclarations avec la présence de l'avocat et de droit de garder le silence et ne pas répondre aux questions posées) c'est la majorité à laquelle appartenait Sarko qui a obligé les enquêteurs à placer les suspects en garde à vue pour qu'ils bénéficient de la présence d'un conseil, et oblige également les enquêteurs à placer le suspect en garde à vus s'ils pensent qu'il va rester en leurs présences un certains nombres d'heures, sous peine de nullité de la procédure. Alors maintenant il ne faut pas se plaindre M. Sarko.
Pour information sous la pression du lobby des avocats et de Bruxelles, la prochaine réforme va encore renforcer les droits des avocats mais pas celui des mis en cause, puisque l'individu qui était jusqu'alors convoqué dans un commissariat de Police pour de petites affaires, où il reconnaissait quasiment spontanément les faits reprochés n'étaient pas placé en G.A.V. va bientôt également aussi s'y retrouver afin d'avoir le droit d'être assisté par un avocat ! Réforme prévue pour janvier 2015 !
Citer
#2 Jean-Yves Pons 04-07-2014 20:29
Reprenons nos esprits !
Que la procédure dont a "bénéficié" Nicolas Sarkozy soit violente, nul n'en doute. Mais sachez que chacun d'entre nous peut être un jour concerné (même à tort évidemment !) et ça ne se passera pas nécessairement mieux. N'oubliez pas que NS est désormais un justiciable ORDINAIRE.
Et ne calomnions pas. Que Mme Thépaut soit de gauche, c'est un fait mais après tout ça ne concerne qu'elle. Ou alors il faut "virer" au moins 50% des magistrats. Nous ne savons d'ailleurs rien de ses sentiments à l'égard du lamentable "Mur des cons". Quoi qu'il en soit, Mme Thépaut n'a jamais dirigé le syndicat de la magistrature et sa tribune de 2012 n'était pas aussi brutalement hostile à la personne de NS que vous le dites.
Enfin, n'oublions pas que ces affaires autour de NS sont suffisamment troubles (pour ne pas dire plus) pour ne montrer qu'une chose : IL N'Y EN A PAS UN POUR RACHETER LES AUTRES !
Cela s'appelle LA GUEUSE.
La solution ? Le Roi.
Et, en plus, quelques uns pour nettoyer les écuries d'Augias. C'est dans cette aimable perspective que le Conseil dans l'Espérance du Roi a créé la CITH (Chambre d'Instruction pour le Tribunal de l'Histoire) devant laquelle il traduit tous les G.O. (Gentils Organisateurs !) responsables de l'effondrement de notre malheureux pays.
Citer
#1 Charles 04-07-2014 18:05
Précisez peut-être que vous écrivez une tribune au second degré, non?
En effet, la qualification des faits reprochés à l'ancien Résident est assez éloquente.
Citer

Ajouter un Commentaire

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

20/01 | Messe de Requiem pour la France et la famille royale
21/01 | Messe solennelle de requiem pour le roi Louis XVI
09/02 | Pèlerinage pour la France