Les galipettes du Président et le F.N

En donnant au FN une victoire historique avec 24.95% des voix, devant l'UMP (20,79%) et le PS (13.98%), les Français ont voulu dire au président de la République François Hollande qu’ils en ont marre de lui et de toutes les transformations sociétales qu’il impose à la France et veut continuer à imposer, contre leur gré.

Les Français ont manifesté contre le mariage pour tous, sans résultat. Les Français se battent pour que la loi du genre ne soit pas appliquée, sans être tellement écoutés. Les Français dénoncent le comportement amoureux du président, qui a ridiculisé la France avec son scooter, son casque et sa relation amoureuse, après s’être comporté en goujat avec la précédente compagne.  Il est le seul président célibataire, qui veut vivre sa vie d’homme, sans tenir compte de son statut. Il ne veut pas comprendre qu’il doit être exemplaire pour la France, pour les Français. Exemplaire, sans reproche. Alors qu’il devient de plus en plus détestable. Les Français ne veulent pas de la loi Taubira à propos des prisons et du traitement réservé aux délinquants. Les Français ne veulent pas de tous les changements que le président veut imposer à la France, uniquement en matière sociétale. Les Français ne veulent pas qu’on décide pour eux de tout ce qui concerne leur vie personnelle, privée et familiale. Les Français sont des conservateurs, et alors ?

Les Français veulent une croissance économique, un chômage qui baisse, une plus grande sécurité et tout ce qui contribue à faire de la France un beau pays où il fait bon vivre. D’autres pays y parviennent, mais pourquoi pas la France ? Cherchez l’erreur. Depuis que François Hollande a été élu, après avoir promis qu’il allait « enchanter » les Français, ceux-ci ne cessent de désespérer, principalement les classes moyennes et les retraités, qui ont travaillé dur, sans bénéficier des 35 h (à l’époque, c’est 39 h et plus) et sans rechigner au travail. Évidemment, à leur époque, il y avait du travail, la mondialisation se mettait en route, mais il y avait des mesures à appliquer (comme le font les États-Unis et d’autres pays).

Bien sûr, les hausses incessantes d’impôts en tous genres, non injustifiées – il y a de vraies réformes à appliquer – ont contribué à cet incroyable résultat. Mais les réactions des socialistes hier soir pour commenter les résultats sont pitoyables. Manuel Valls, qui ne fait qu’appliquer les ordres du président, a parlé d’un « score médiocre » et d’un « moment grave ». Il s’agit d’un drame pour la France, d’un séisme, du jamais vu au pays de la démocratie.  Et il ne parle que d’un score médiocre, comme s’il s’agissait d’une note à la maternelle ! Il n’a pourtant pas ménagé sa peine en mouillant sa chemise dans toutes les villes où il voulait influencer les socialistes pour qu’ils aillent voter. Le taux d'abstention est certes en baisse, à 57% selon une estimation d'Ipsos Steria, contre 59,37% en 2009. Mais qui peut encore croire les promesses d’un premier Ministre, qui n’est aux commandes que pour répercuter les ordres du président ? Quoique disent les élus politiques socialistes, tout est mensonges ! Mensonges ! Mensonges !

Ces élections européennes se révèlent comme une victoire pour les eurosceptiques. François Hollande n’est qu’un incompétent, qui n’aurait jamais dû être aux commandes de la France. Il prouve - à chacune de ses réactions - combien il est en dehors des réalités. Il a pourtant d’excellents conseillers, qu’il n’écoute pas, puisqu’il n’écoute que lui, disposant d’un ego surdimensionné. Il n’a rien compris à la France, rien compris aux Français. La chance dont il a bénéficié tout au long de sa carrière politique s’éloigne de lui. Où va notre chère France avec un tel dirigeant et un tel résultat si indigne d’elle ! Prions pour la France, qu’elle retrouve son roi et sa grandeur. France, il est temps de te réveiller…                                                                                                                                      

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement