Dehors, madame Christiane Taubira, vous êtes la honte de la France

Une nouvelle fois, Christiane Taubira, ministre de la Justice, vient d’afficher son mépris absolu pour la France et pour ses valeurs. Alors que ce samedi 10 mai, dans le 17ème arrondissement de Paris, une cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage avait lieu en présence de François Hollande, de Manuel Valls, le Premier ministre, de la  ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, de la maire de Paris, Anne Hidalgo, de celle du 17e arrondissement, Brigitte Kuster, et de nombreux autres représentants politiques, Madame n’a pas jugé utile de chanter « La Marseillaise », sous prétexte – tenez-vous bien – qu’il ne s’agissait selon ses déclarations sur facebook que d’ « un karaoké d’estrade ». Vous avez bien lu : un karoké d’estrade !

Christiane Taubira a également déclaré à propos de cet hymne national : "Je ne chante pas parce que je ne connais pas les paroles en entier." Pour une telle conduite, un tel aveu, cette personne ne mérite plus de représenter la nation et sa Constitution. Elle a déjà fait tellement de mal avec le vote de sa loi du mariage pour tous (que personne ne lui pardonnera), elle ne va pas continuer sur ce registre à faire ce qu’elle veut, quand elle veut et pour qui elle veut.

Faut-il en conclure qu’en dehors de ses effets de manche à l’Assemblée nationale pour divertir les assistants, madame Taubira se sent tellement soutenue par le Président de la République qu’elle peut tout s’autoriser ? Tout le monde pensait pourtant qu’avec la nomination d’un nouveau Premier ministre et le remaniement inévitable, elle allait – tout comme le coupable Vincent Peillon – disparaître de la situation. Hé bien, pas du tout ! Il faut croire qu’il existe entre ce couple une complicité pour le moins étrange et inquiétante.

En tant que ministre de la République, cette personne n’avait absolument pas le droit de tenir de tels propos. Elle est la honte de notre France et si cette fois, rien n’est fait dans ce sens, les Français s’en souviendront en allant voter pour les européennes, qui disposent cette année encore de listes royalistes à Paris et dans d’autres grandes régions. Benoit Hamon, le remplaçant de Vincent Peillon, n’a pas chanté non plus, par solidarité avec la Garde des Sceaux ? Il n’était pas question en fait de chanter à pleins poumons, mais d’accompagner par un mouvement des lèvres la soliste. Ce que François Hollande (et d’autres) a pu faire, mais pas Christiane Taubira, bien trop imbue de sa personne pour s’abaisser à un « karaoké d’estrade » ! Dehors madame…

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement