Baromètre de la confiance politique : Avis de tempête ?

Un long week-end, un peu de temps à perdre sur internet et, miracle de la sérendipité, voilà que je tombe sur les résultats de l’enquête annuelle publiée chaque année dans le Monde, menée par l’institut Opinionway et le Centre de Recherche Politique de Sciences Po, intitulé "Baromètre de la confiance politique". Il semblerait qu’à sa sortie (fin janvier 2014) la presse n’en ait fait écho que partiellement, tant certains résultats (à partir de la page 41, en fait) sont pour le moins surprenants.

Je vous propose ici un rapide compte rendu sans commentaire : Les plus curieux pourront aller sur le site  et consulter les 84 pages du sondage… 73% des sondés n’avaient plutôt pas confiance, voire pas confiance du tout en notre président élu (page 29) et 60% n’ont confiance ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays (page (50).

Les sondés pensent à :

• 69% que la démocratie française ne fonctionne pas très bien (page 33)

• 87% que les responsables politiques ne se préoccupent pas de ce que pensent les gens (page 31) ;

• 60% que leur situation financière va se dégrader dans les 12 prochains mois et 65% que la situation financière du pays va se dégrader (pages 21 et 22) ;

• 69% des sondés pensent que les entreprises françaises ne sont pas performantes par rapport aux entreprises d’autres pays (page 23) ;

Sur l’Europe (sujet d’actualité), s’est pour le moins partagé : 1/3 pensent que c’est une bonne chose, 1/3 une mauvaise et 1/3 ni bonne ni mauvaise (bref, sans opinion)…

Là où ça devient plus délicat à publier, c’est à partir de la page 73 :

48% des sondés pensent qu’un système politique avec à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ou des élections (vous voyez à qui je pense ?) serait une bonne chose ! (page 73). 12% verraient même d’un bon œil que l’armée prennent les choses en mains (armée que les sondés placent en 2ième position dans l’échelle de leur confiance) !

Les opinions qui ressortent en page 75 sur la démocratie sont, et c’est le moins que l’on puisse dire, pas très positives : système inapte à prendre des décisions (67%), à y maintenir l’ordre (41%), système économique y fonctionnant mal (44%)…

A la question : « Seriez-vous prêt(e) à participer à une manifestation pour défendre vos idées », 61% répondent « OUI » et 32% (en deuxième position après les élections) pensent que ce qui permet aux citoyens d’exercer le plus d’influence sur les décisions prises en France, c’est de manifester dans la rue !

Arnaud de Lamberticourt

 Vous pouvez retrouver une autre analyse de cette étude grâce à Philippe Cléry, autre chroniqueur de Vexilla Galliae : ici

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement