Les interrogatoires de la Police Politique

Anna, il faut bien l'avouer, exagérait. Cette jeune femme russe de 19 ans accumulait les tares ; et selon une information révélée par Le Figaro, son installation en France a certainement modéré son opinion sur la « patrie des droits de l'homme ».

Anna souhaite obtenir la nationalité française. Etre de nationalité russe, dans les couloirs des préfectures, est moins à la mode que d'autres origines plus tropicales. La préfecture de Versailles voit se former quotidiennement des files d'attente impressionnantes en vue d'obtenir le sésame de la nationalité française ; aussi il semblerait que les natifs de Saint-Pétersbourg ne soient pas majoritaires. A cette origine slave s'ajoute des opinions politiques ultra-réactionnaires: Elena, homophobe notoire, fréquentait régulièrement les Manifs pour Tous. Voilà de quoi augmenter la fréquentation des vols d'expulsion sans avoir les associations anti-racistes sur le dos.

Mais Manuel Valls et ses lieutenants de la Place Beauveau ont plus d'un tour dans leur sac et ont réactivé une vieille tradition totalitaire : l'interrogatoire politique.

A Viroflay, petite ville de la périphérie de Versailles, on a pris l'habitude de se faire remarquer. La ville est citée à l'ordre de La Manif Pour Tous et certains de ses habitants crypto-versaillais ont à leur actif une belle série de faits héroïques sur le front du combat civilisationnel. Le Tour de France 2013 avait été agrémenté d'une mobilisation exceptionnelle des forces de la ville, qui avaient donné des sueurs froides aux régisseurs de France télévision : un plan un peu trop flatteur sur la nuée de drapeaux LMPT, et c'est la faute professionnelle...

Viroflay a donc attiré les plus fins limiers de la maréchaussée. Et ce serait dans cette commune que se serait déroulé l'interrogatoire de cette brillante étudiante, première de sa classe préparatoire littéraire. Les questions auraient été sévères, touchant à sa fréquentation de la messe, à son positionnement politique « de droite », etc.

La police aurait proposé à la jeune militante le marché suivant : si vous nous donnez des noms exacts de participants aux Manif pour Tous et autres veilleurs, votre dossier serait favorisé. Sinon, un avis défavorable serait à craindre.

Manuel Valls se trouve embarrassé et l'IGS est sur l'affaire. Néanmoins les masques tombent et l'affaire d'Anna est probablement l'arbre qui cache la forêt.

Julien Ferréol

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement