Jean-François Copé et… les 5 Milliards d’euros de subventions à la presse

Quel rapport ? Nous allons démontrer qu’il en est un. Commençons par dire que les résultats de la politique de François Hollande sont tellement désastreux, tant au niveau de l’emploi, du chômage, des grèves, des manifestations en tous genres, qu’il n’est d’autre moyen pour faire taire les mécontents que de les distraire par des révélations fracassantes sur un membre de l’opposition, par exemple, autrement dit, cette fois, Jean-François Copé.

C’est le magazine « Le Point » qui semble avoir été choisi pour remplir cette mission d’enfumage. Pour l’instant, sans prendre parti pour l’un ou l’autre camp, évidemment, il ne s’agit que d’étouffer les mauvaises actions du gouvernement par une accusation visant l’opposition. La victime désignée est le patron de l’UMP. Celui-ci aurait donc versé huit millions d'euros à deux de ses proches collaborateurs d’Event & Cie, filiale événementielle de Bygmalion. Tout ceci dans le cadre de leur organisation de la campagne présidentielle de 2012. Cette somme parait tout à fait extravagante, déraisonnable, et pourquoi a-t-on attendu si longtemps pour dénoncer ces faits ?

Nous sommes au mois de mars 2014 à la veille des élections municipales, qui se présentent si mal pour le parti socialiste et si bien pour la droite qu’il faut museler celle-ci, lui faire rendre l’âme, pour que l’UMP paraisse plus noire que les résultats putrides des socialistes tant au niveau des finances que des réformes sociétales. Les bruits courent que Mme TAUBIRA, la triste mère de la loi à propos du mariage pour tous, serait invitée à quitter le gouvernement. Après tout, elle a fait son travail pour cette loi et tout ce qu’elle entreprend actuellement ne peut aboutir. Qui ne se plaint d’elle dans son entourage ministériel ? Il en est d’autres qui sont sur la sellette pour déplaire à celui qui gouverne avec un redoutable machiavélisme.

Et dire que personne ne croyait en lui, ne croit en lui ! Mais si l’homme n’a jamais été ministre, n’a aucune compétence pour la finance, il sait parfaitement manœuvrer avec une habileté et une intelligence diaboliques, que personne ne va contester. Pour arriver là où il est, il a certes bénéficié du facteur chance, mais il a aussi avancé ses pions un par un, si discrètement que personne n’a rien vu venir. Personne en effet ne peut ignorer sa gestion calamiteuse d’un petit département et ne pas s’interroger sur celle de la 5èmepuissance mondiale. Ne cherchons pas où est l’erreur.

Pour en revenir à Jean-François Copé, ce dernier n’a pas du tout l’intention de se laisser mener à l’abattoir, puisqu’il se dit innocent. Et pourquoi pas ? Lors d’une conférence de presse, tenue ce lundi matin, il a annoncé qu’il va déposer deux projets de loi. L’un concernerait les partis politiques et l’autre les organes de presse : tout doit être transparent. Mais voilà qui semble tout à fait judicieux. Qui sait que les médias sont fortement subventionnés et que sans cette manne, plus aucun organe de presse n’existerait ?

Poursuivons, pour que cesse cette campagne menée contre lui, avant la présentation et l’adoption (éventuelle) de cette loi,  Jean-François Copé met l'intégralité des pièces comptables, des recettes et des dépenses de l'UMP pour les campagnes présidentielles de 2007 et 2012 à la disposition des Français, mais elles resteront sous scellés… voilà qui est bien joué !

Cherchons à qui profite le crime, autrement dit la mise à mort de Jean-François Copé. L’actuelle ministre de la culture Mme Filipetti (on parle bien d’une ministre de la culture bis, mais pour l’heure, elle n’est pas encore aux commandes officiellement et il n’est pas utile de la nommer puisque tout le monde sait qu’il s’agit de JG) refuse de donner le montant des subventions accordées par la culture au cours de l’année 2012/2013. Pour l’heure, nous en sommes à 5 milliards d’euros donnés pour garantir la liberté de la presse et son pluralisme. CINQ MILLIARDS D’EUROS que nous payons nous, les contribuables, et pourquoi ? Puisque la très grande majorité des journalistes sont de gauche et ne cessent de nous manipuler ? Essaient faut-il ajouter, car le peuple de France s’est réveillé et ne croit plus à tous les mensonges déversés chaque jour par ceux qui sont aux ordres du président de la République.

Personne ne s’étonnera de savoir que le milliardaire Pierre Bergé, qui détient le Monde et son groupe, bénéficie de ces scandaleuses aides. Vous vous souvenez de cet homme qui a – entre autres - si scandaleusement affirmé qu’un ventre peut être loué au même titre que des bras ! Personne ne s’offusquera d’apprendre que le Figaro, appartenant à une autre grosse fortune comme Dassault, est logé à la même enseigne. Et enfin personne ne trouvera rien à redire sur les millions que reçoit le milliardaire Rothschild pour Libération.

Ah, vous ne le saviez pas ? Il n’est jamais trop tard pour savoir où va notre argent. Et j’aimerais savoir combien touchera « LE POINT » pour avoir fourni cette information sur Jean-François Copé. Vous aussi, sûrement. Alors veillons ensemble… sachant que la Cour des comptes a vivement critiqué le montant de ces aides depuis qu’elles ont doublé en 2008, mais qu’elle laisse faire !

Solange Strimon

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement